2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kuro Ryouyoku -Pet Mâle- [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuro Ryouyoku
Pet mâle
Pet mâle


Date d'inscription : 11/02/2011
Messages : 12
Orientation sexuelle : Ignore son orientation
Caractère : Mixte
Maitre de : ... bonne question T.T
Esclave/Pet de : Valek Shinon

MessageSujet: Kuro Ryouyoku -Pet Mâle- [ Terminé ]   Sam 12 Fév 2011, 00:30




Feat : Personnage sans nom ~ Artiste : Tohru Adumi ( DeviantArt )

    •••Carte d'Identité

Nom :
Ryouyoku ( « Les deux ailes » )

Prénom :
Kuro ( « Noir » )

Âge :
19 ans

Nationalité :
Japonaise

Race :
Mi-humain, Mi-cygne noir

Orientation Sexuelle :
Originellement, il a été conçu pour servir un maître masculin de préférence. Mais ne connaissant absolument rien aux femmes et étant plutôt dégoûté par ce qu'il connaît des rapports sexuels avec les hommes, il n'a aucune idée propre sur son orientation et s'en moque éperdument !


    •••Présentation

Physique :
Frêle et délicat sont les deux adjectifs qui pourraient décrire pleinement ce jeune pet fragile. Ne mesurant que 1m61 pour 42 petits kilos, ses os sont presque aussi légers que ceux des majestueux cygnes dont il porte les mêmes ailes, qui seront décrites par la suite...
Malgré son âge, son corps est fin et aussi imberbe que celui d'un jeune enfant, excepté légèrement au niveau de son pubis. Tout dans son apparence paraît fragile, presque trop même. À peu de choses près, il serait facilement pris pour une fille avec ses membres longs et déliés, du bout de ses petits pieds jusqu'à ses hanches étroites, et de ses épaules menues jusqu'à la pointe de ses doigts très habiles. Une fragilité d'apparence voulue par son créateur qui voyait en cela l'achèvement de la grâce propre aux cygnes et à leurs longs cous arqués.
Les cheveux longs et fins de Kuro, d'un châtain clair, aussi doux et légers que de la soie, descendent dans son dos naturellement un peu cambré, jusque dans le creux de ses reins. Sa peau est comme du velours au toucher et d'un joli teint de pêche, pâle à la lumière mais pouvant se hâler d'un bronzage mat lorsqu'il s'expose au soleil. Son visage lui-même est empreint de délicatesse avec ses courbes tout en douceur, son nez tout petit et ses lèvres finement ourlées formant une bouche digne d'une poupée de porcelaine. Seuls ses yeux échappent à ces qualificatifs de douceur par la légère dureté qui se dégage de ses prunelles d'un brun-orangé, aux pupilles étroites paraissant presque verticales, au lieu de rondes comme celles des humains non modifiés.
En ce qui concerne les vêtements par contre, il n'en a jamais vraiment porté, à l'exception de quelques paréos longs, noués autour de sa taille, et qu'il arrangeait parfois pour se couvrir le buste sans recouvrir ses grandes ailes sombres d'un noir aux reflets bruns, dont les douces plumes dans leur envergure lui permettent de recouvrir son corps et de se cacher aux yeux des autres lorsqu'il s'en entoure.

Caractère :
Ce ne sera pas trop difficile à décrire bien que sa personnalité ne soit pas des plus aisées à comprendre, tout comme son comportement assez imprévisible. Pour faire simple, avant ses 12 ans, Kuro était un pet agréable, un garçon doux et plutôt souriant, adorable de gentillesse et totalement à l'écoute de ce que les autres pouvaient lui demander de faire, peu importe de quoi il s'agissait... il était d'accord pour obéir à n'importe quel ordre ou demande venant des personnes qui s'occupaient de lui car c'est ainsi qu'on l'avait élevé depuis sa naissance.
Après pourtant, depuis le temps qu'il a passé avec le jeune scientifique ayant fini son apprentissage, l'adolescent est devenu beaucoup moins confiant, distant face aux personnes pour ne pas dire solitaire, puisque même inconsciemment il ressent ce besoin de ne pas être seul, d'être au moins dans la même pièce que quelqu'un d'autre, même s'il ne s'approchera pas de cette personne ou qu'il n'y aura pas de communication entre eux. Car il ne parle plus énormément, sauf lorsque quelqu'un lui adresse la parole avant... Par contre il a toujours cette douceur enfouie en lui qui se manifeste dans le moindre de ses gestes, délicats et le plus souvent dénués de précipitation. Seulement, quand on veut lui faire faire quelque chose qu'il n'aime pas, il a beau rester doux d'apparence, la peur au souvenir des coups qu'il a reçus par le scientifique le rend presque agressif et il se débat par automatisme tel un oiseau apeuré "griffes" en avant ! Bien sûr, avec son corps frêle il ne peut pas faire grand mal mais il est très têtu et quand il ne veut pas, il ne veut pas un point c'est tout... il a tenu ainsi 6 ans face au jeune prétentieux qui voulait l'éduquer et cette volonté ne l'a pas quitté. Malheureusement on ne peut pas faire grand chose face à quelqu'un de plus fort que soi et toute sa volonté ne l'empêcherait pas de craquer ou de pleurer, redevenant alors le doux garçon inoffensif qu'il cache au fond de lui...



    •••Il était une fois ...

Cygnus Atratus... ou encore Black Swan... le Cygne Noir, originaire d'Australie, est considéré comme une créature assez rare, d'une rareté proverbiale même et la symbolique tout comme la fascination de cet animal sont particulières... et aussi souvent incomprises. C’est avant tout parce que les philosophes s’en sont emparés et que ces penseurs ne sont pas toujours clairs dans leurs propos et écrits.
La théorie en elle-même n’est pourtant pas si difficile à comprendre et peut se résumer assez aisément... et c'est ainsi que le chercheur asiatique Kaga Kusha a présenté ses théories lors d'un congrès au Japon, après un voyage qu'il avait organisé en Australie pour effectuer des recherches et prélèvement sur la faune :

    « Le caractère rare du cygne noir avait déjà inspiré le philosophe allemand Emmanuel Kant (1724-1804). Quand il fait référence aux secrets partagés entre amis, le partage des pensées les plus secrètes allant bien au-delà de la simple communauté d'impressions, il évoque le cygne noir. Le Français Jacques Derrida est revenu sur le sujet récemment. Pour lui, la dimension du secret est reliée au thème du mystérieux et introuvable cygne noir qui incarne l'ami idéal. Mais pourquoi pas le cygne blanc, me direz-vous?
    Tout simplement parce que le noir symbolise l’invisibilité et que l’amitié ne se décerne pas à l’œil nu. Il représenterait donc une idée rationnelle et une disposition aimante. Cette amitié, dans son caractère pragmatique, ne se contenterait pas de souhaiter le bien et l'égalité des hommes, elle se présenterait comme le respect ou la défense de cette idée d'égalité. Il existe donc une double notion : idéale, rare et invisible d’une part ; concrète et vécue d’autre part.

    Ces explications de type philosophique sont à prendre au sens strict. Dans un sens plus large, les journalistes parleront par exemple de cygne noir pour relever le caractère exceptionnel et rare d’une personnalité hors du commun. Exemple : lors du décès de l’acteur Anthony Quinn en 2001, l’Humanité titrait : Mort du « cygne noir ».
    Mais ce sont évidemment toujours les écrivains et philosophes qui ont le plus disserté sur ce sombre animal. Le dernier en date est le Libanais Nassim Taleb, philosophe des sciences, mathématicien et statisticien. Il applique la théorie du cygne noir aux grands événements de l’Histoire.
    Elle consiste à prétendre que les horreurs que nous subissons sur cette terre n’ont lieu qu’une seule et unique fois. Exemples : la Grande Guerre, la Seconde Guerre mondiale, le 11 septembre à New York. Pour être tout à fait précis, il distingue deux sortes de cygnes noirs : les bénins et les vicieux. Les bénins sont des catastrophes écologiques (tornades, tsunamis, tremblements de terre…), les vicieux paraissent prévisibles mais ne le sont pas car les hommes en sont responsables.

    C'est ainsi qu'en vertu de la nouvelle lubie et de l'engouement porté au PETS dernièrement, je voudrais créer un être mêlé à cet animal si symbolique et travailler sur sa psychologie et sa morphologie afin qu'il cadre parfaitement avec cette idée de beauté rare, idéale et unique, en faisant le compagnon parfait et soumis. »

Le projet reçut pour la plupart des avis enthousiastes et fut donc lancé dans les plus brefs délais, prenant cours dans un laboratoire isolé du Japon pour plus de discrétion. Le professeur Kusha s'attela à la tâche de créer ce petit être qui porterait les caractéristiques du magnifique oiseau noir qu'il admirait tellement et dans ce but, fit appel aux plus grands scientifiques de sa connaissance pour qu'ils lui apportent leur aide... Quelques semaines plus tard, un premier ovule humain modifié et codé avec les gênes de cygne fut mis en éprouvette, sous observation et suivi constants.
Tout se passa sans la moindre anicroche et le fœtus grandit parfaitement pendant les 6 mois et demi qui suivirent... c'est à ce moment là que la situation se compliqua : les ailes noires du petit être, pourtant encore de taille minime, semblaient tirer toute l'énergie du corps du bébé, l'empêchant de grandir de manière régulière pendant les derniers mois de son développement et malgré tous les efforts des scientifiques pour trouver une solution à ce problème, ils ne purent enrayer le processus car trop intervenir risquait de détruire la petite créature avant terme.

Au bout de 8 mois de « gestation » artificielle, le bébé aux deux jolies ailes noires et duveteuses dû être extrait de son cocon de développement et fut placé en étude pour la suite de son existence qui serait soumise à un contrôle strict : des tests et prélèvements plusieurs fois par jour et une mère nourricière s'occupant de lui pour tout ce qui concernait l'hygiène et la nourriture du tout jeune enfant. Puis, au bout d'un an, le petit fut considéré comme sevré et confié uniquement aux bons soins des chercheurs qui lui avait déjà trouvé un nom idéal : Kuro Ryouyoku... « Les deux ailes noires » comme un petit surnom affectueux destiné à oublier un peu l'aspect rigide de la démarche originelle. Créer un pet unique, qui ne serait pas né de la transformation génétique d'un être humain déjà existant, mais une pure création de leur volonté, une créature soumise au désir de luxure et de beauté des hommes de ce monde.

Le petit Kuro était très frêle de stature même pour son âge, pourtant ses ailes noires qui grandissaient rapidement et prenaient une ampleur au préalable non prévue, donnaient un certain équilibre et une grâce fine à son corps d'enfant, tel un petit angelot sombre. Il était également très silencieux et doux, se pliant aux quatre volontés des scientifiques dès qu'il fut en âge de comprendre et de se déplacer seul. L'idéal que certains humains, maîtres en particulier, souhaiteraient trouver et avoir pour eux seuls : un être qui ne vit que par et pour eux, car il n'a aucune notion de son individualité ni de sa capacité à vivre de lui-même. Tout lui fut appris pendant les dix premières années de sa vie : comment obéir en suivant les ordres donnés, comment se tenir face à un homme qu'il pourrait considérer comme son maître, comment ne parler que quand il lui était demandé de le faire, etc.

Cette « éducation » très réfléchie restait plus ou moins innocente considérant son jeune âge mais, destinée à le préparer à tout ce qu'un maître pourrait lui demander de faire, elle commença à l'être beaucoup moins lorsque que le petit garçon aux ailes déjà majestueuses eut atteint l'âge tendre de 12 ans. C'est cette année-là que le projet « Black Swan » commença à manquer de fond... pas qu'il manquait d'intérêt aux yeux des principaux intéressés, bien au contraire, seulement le professeur Kaga Kusha se retrouva en faillite personnelle, suite à de mauvais placements en bourse n'ayant rien à voir avec son projet en cours et il dû donc, contraint et forcé, abandonner ses recherches concernant le petit Kuro et le jeune pet fut alors confié à un nouveau chercheur nommé Shin Kega.

Mais un tel changement de propriétaire et de situation n'ayant pas été prévu dans l'éducation du jeune pet, il eut des conséquences pour le moins indésirées sur le développement du projet. En effet, cela bouleversa l'enfant doux et innocent, soumis à toute demande, pour en faire un adolescent frêle, timide et méfiant, ayant du mal à accepter ses ailes et sa partie animale quand bien même il avait parfaitement vécu avec depuis sa naissance sans se poser de questions. En réalité, le déclencheur de tout ça fut le caractère du scientifique délégué à l'éducation du jeune cygne : autant Kaga Kusha était un homme doux, aimant sa création si chère à son cœur et l'élevant, lui enseignant les choses avec patience et presque de la tendresse... autant Shin Kega, jeune scientifique au caractère égocentrique mais semblant agréable au premier abord, n'était en fait qu'un lèche-botte ambitieux n'appréciant pas du tout le fait de se coltiner l'éducation d'un "piaf", comme il l'appelait, et ne montrait aucune patience face au jeune Kuro.

L'enfant n'obéissait pas dans la seconde?... Il avait droit aux gifles. Il se mettait à pleurer à cause de ça?... Les coups se faisaient plus forts, allant même jusqu'aux coups de ceinture et l'enfermement dans le noir sans eau ni nourriture. Étant donné que personne n'était là pour contrôler en permanence cet apprentissage forcé, le jeune scientifique caractériel ne se gênait absolument pas pour passer son agacement sur le frêle Kuro qui subissait les coups en silence au début, puis avec défiance et, non pas vraiment de l'agressivité puisqu'il en était incapable, mais plutôt de l'auto-défense car bien qu'il faisait en sorte de ne plus le décevoir, son regard doux d'enfant était devenu dur, critique, acéré par moment et aussi apeuré... sa douceur était toujours présente mais plus ou moins effacée derrière une peur qu'il masquait en se cachant, en regardant le professeur avec une colère et une haine d'adolescent.

Et cela ne s'arrangea pas quand le professeur décida que, l'hybride ayant atteint ses 18 ans, il était temps de lui enseigner le domaine sexuel de son programme d'éducation dans la pratique... et non seulement la théorie comme il était préconisé. Le pauvre Kuro se vit donc forcé d'apprendre à procurer du plaisir, contre son gré, à Shin lui-même qui s'était dit qu'après tout il pouvait au moins tirer un peu d'avantages de sa situation de tuteur. Bien entendu le pet se débattait toujours, essayait d'échapper à ces séances qui ne lui plaisaient pas du tout et grâce à cela il réussit à garder sa virginité intacte, se débrouillant pour ne faire que le minimum obligatoire avec cet homme qu'il n'aimait pas, allant même jusqu'à le griffer au visage de toutes ses forces une fois où le professeur avait voulu le posséder pleinement. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase comme on dit, blessant le jeune scientifique dans sa vanité de séducteur prétentieux.

En tout juste 7 ans de ces traitements abusifs, Shin Kega avait ruiné les efforts employés par l'ancien professeur pour rendre le pet ailé soumis et fidèle comme le meilleur des amis et compagnons. Oubliée l'idée du « cygne noir » originel... le projet Black Swan tenait plus à présent d'un « cygne noir vicieux », catastrophe dont l'homme se voyait responsable, plutôt que de cette merveille hors du commun dont Kaga Kusha avait rêvé en le présentant au congrès, 19 ans plus tôt.

En guise de punition pour l'attitude de l'hybride qui avait osé se défendre contre lui par les griffes, cet homme acerbe envoya balader toutes les conventions et annonça à ses supérieurs avec un beau sourire faux-jeton que le pet était enfin prêt à servir et à être vendu. Le lendemain, après consultation des dossiers que Shin avait falsifié - en décrivant le pet comme un être doux et soumis en toute circonstance, obéissant au moindre ordre - le jeune Kuro, tout juste âgé de 19 ans, fut envoyé dans un refuge réputé en ville pour vendre ce qu'il y avait de mieux sur le marché. Les supérieurs du jeune professeur avait naturellement tout fait en sorte pour que le jeune pet soit bien traité et que le propriétaire de l'établissement lui trouve un maître à la hauteur... on ne confie pas un tel joyau aux mains du premier venu. Seulement à peine étaient-il partis que Shin Kega fit son apparition dans la boutique de la fourrière et paya grassement le marchand afin qu'il en fasse baver au pauvre pet, pour tenir sa revanche... Au lieu donc d'être traité avec douceur, Kuro fut enchaîné comme un vulgaire animal et traîné dans l'arrière boutique afin d'y être martyrisé, pour le plaisir de vengeance, avant d'être mis à la vente publique...



    •••Un peu plus sur vous ...

Pseudo • Âge : Kuro • 28 ans
Où avez vous trouvé le forum : En volant sur le net... de l'ancien Master à ici ^^'
Une note du forum ? 10/10
Quelque chose à ajouter ? Nada

. . . . . . . . . .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Sayoku
Admin
Admin


Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 741
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Kuro Ryouyoku -Pet Mâle- [ Terminé ]   Sam 12 Fév 2011, 01:31

Re-Bienvenue à toi Kuro ^^

Ta fiche est donc validée, comme sur l'autre master.

Bon rp à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
 
Kuro Ryouyoku -Pet Mâle- [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Pets-
Sauter vers: