2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Ryoko Xiang-Lee [Maître]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryoko Xiang-Lee
Maître
Maître


Date d'inscription : 06/08/2010
Messages : 38
Age : 35
Orientation sexuelle : Homosexuel dominant
Caractère : Fort
Métiers : Chanteur
Maitre de : San Fung
Esclave/Pet de : l'alcool !

MessageSujet: Ryoko Xiang-Lee [Maître]   Mar 10 Aoû 2010, 19:15



•Feat : Orochimaru ~ Manga : Naruto

•••Carte d'Identité
Nom : Xiang-Lee
Prénom : Ryoko
Âge : 23 ans
Nationalité : Japonaise/Chinoise
Niveau Social : Très riche
Métier: Chanteur dans un groupe de métal
Orientation Sexuelle: Homosexuel dominant


•••Présentation
Physique : Ryoko est un homme très grand, il fait dans les un mètre 80, se qui est très rare chez les japonais et les chinois. Quand il avait encore ses parents biologiques, ils étaient allez voir plusieurs fois un médecin, mais il n'a jamais comprit pourquoi et ses parents adoptifs s'en fichaient. Donc autant dire que personne ne sait pourquoi mais ca ne le dérange pas du tout.

Il a un visage fin, un petit nez au milieu et de fines lèvres sensuelles. Il a les yeux d'un vert émeraude, avec un regard de reptile, mais c'est juste des lentilles qu'il met. Avant s'était pour les concerts mais maintenant il les met tout le temps, c'est devenu une habitude. Il aime quand les gens le regardent avec de la frayeur dans les yeux, surement pour les éloigner de lui et ne plus souffrir par la suite. Il se maquille les yeux, du noir qu'il met tout autour de ses yeux, pour accentuer encore plus son regard.

Il a de long cheveux noirs qui descendent jusqu'au creux de ses reins. Il ne les attache jamais, préférant les laisser flotter au vent, mais s'il les attache, c'est pour prendre un bain. Juste pour pouvoir se détendre dedans, sans que ca les mouille.

Il a un labret, un piercing à la lèvre, une créole du côté droit, qui fait tout le tour de sa lèvre. D'ailleurs pour les piercings, il en a un autre au téton gauche, une petite créole. Il en a un autre aussi à son membre, une barre en métal qui transperce son gland, il en a aussi un à son nombril. Un petit diamant qu'il ne quitte jamais. Et il en a un à la langue, deux petites boules noir de chaque côté de la barre.

Il a des tatouages aussi. Un serpent qui entoure son bras gauche, un dans le creux des reins qui représente un signe tribal. Sinon, il porte toujours un collier en cuir autour du cou, et même si on ne peut pas le voir avec ses cheveux, il a une boucle derrière où on peut attacher une laisse, mais seule la personne en qui il aura confiance pourra le faire, seulement s'il le désire, car il ne se laissera pas faire aussi facilement.

Pour les vêtements, il porte bien souvent que du noir. Pour le haut, des chemises qui moulent son torse ou bien un peu plus ample, suivant son humeur. Pour le bas des baggys ample, avec plein de chaînes. Il a une veste qu'il porte presque toujours, il l'adore. Elle a un col en fourrure, de la fausse bien sûr, et un peu partout, il y a des bouts de tissus qui pendent. D'ailleurs, si quelqu'un l'abîme, il serait prêt à le frapper pour lui faire payer. Il a trois mauvaises habitudes, il fume, il boit et il se drogue, à cause des concerts qu'il a fait, et il ne peut pas s'en empêcher, c'est plus fort que lui.
Caractère : Ryoko est un homme froid, autant le dire. Que sa soit dès qu'on le voit ou même quand il vous parle, c'est plus fort que lui. Il ne peut pas s'en empêcher, pour qu'on voit qu'il n'est pas dû genre à se laisser faire par le premier venu. Il ne supporte pas qu'on lui manque des respect, et il aime qu'on lui obéisse.

Il n'aime pas quand on lui dit non, mais pourtant il ne frappe pas, ni abuse de personne. Il sait faire le partage des choses. S'il demande poliment à quelqu'un d'aller lui chercher quelque chose et que la personne dit non, il va s'énerver. Mais s'il veut coucher avec quelqu'un et que la personne dit non, il respectera son choix. Après tout son ancien amant a respecté le sien, pourquoi ne pas respecter les autres ?

Il y a aussi quelque chose qu'il garde toujours en tête, une expression qui dit “ne fais jamais aux autres, ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse” et il le respectera toujours, car c'est un principe de base qu'il a. Par contre, il se montre autoritaire et il aime qu'on fasse les choses comme lui le désire.

Pourtant, sous cette carapace qu'il s'est forgé au fil du temps, il y a un homme qui a beaucoup souffert, qui a été énormément déçus par les gens. Il a un grand besoin d'amour, mais il ne le dira jamais. Dans son cœur, il a envie de retrouver un homme qui lui donnera le courage d'aimer de nouveau, quelqu'un qu'il pourra prendre dans ses bras. Si un jour, il redeviens un homme tendre, comme il était avant, on pourra remarquer une grande différence.

Ryoko est quelqu'un de tendre, qui aime faire passer le bonheur des autres avant le sien, quelqu'un de gentil qui aime les câlins, la tendresse, quelqu'un qui aime. Par contre, le jour où il aimera, il sera fidèle à son amant mais il veut que lui aussi le soit, si un jour il découvre qu'il l'a trahis en le trompant, il ne lui pardonnera jamais et il lui fera vivre un enfer. Il n'accorde pas facilement sa confiance, à croire qu'il ne l'accorde plus mais si on lui fait du mal alors qu'il fait de nouveau confiance, il fera payer très cher la personne.

Il est aussi très pervers, autant le dire, et il aime utiliser des accessoires pendant les relations sexuelles mais toujours dans le respect de l'autre personne, car si lui a dû plaisir, il veut que son partenaire en ait aussi. Que sa soit pour lui les accessoires ou pour son amant, ca ne le dérange pas. Il aime même quand on les utilise sur lui, et même quand on l'attache, ca ne lui donne que plus de plaisir.

Par contre, il aimerait bien arrêter de boire et de se droguer mais il n'a jamais trouvé le courage de le faire, pour ca qu'il aimerait trouver quelqu'un de patient, qui sera là dans les moments difficiles pour l'aider, mais est ce possible de trouver quelqu'un comme ca ? Pour lui non, alors il continue, même s'il est malheureux, mais il sait très bien que ce n'est pas avec ca qu'il sera plus heureux.

Certaines personnes changent quand ils boivent ou bien quand ils se droguent mais pas lui, bien souvent il va rester seul dans son coin. Pourquoi ? Parce qu'il repense à tout le mal qu'on lui a fait et il pleure. Et il ne veut pas qu'on le voit dans un tel état de faiblesse, surtout si c'est pour se moquer de lui. Pour ca qu'il recherche un homme doux qui sera prendre soin de lui, le câliner quand il le faudra et surtout le réconforter en lui prouvant tout les jours l'amour qu'il a pour lui.


•••Il était une fois ...
Ryoko est un enfant de l'amour, né de parents qui s'aimaient vraiment et qui le désiraient plus que tout. Ils travaillaient tout les deux ans la même usine de vêtements. Lu-Pan Xiang-Lee, son père, était un chinois qui était venu au Japon avec sa famille depuis qu'il était tout petit. Sa mère, Azami Haru, était une japonaise qui vivait ici depuis toujours. Ils se rencontrèrent au lycée, et depuis, ils ne s'était jamais quittés. La seule chose qu'ils désiraient, s'était se marier dans le respect des traditions et fondé une famille, la leur. Ils se marièrent dès que Azami eût 21 ans, et ils firent un mariage dans la plus pur tradition japonaise, vu que s'était la futur mariée qui était japonaise et qu'ils vivaient au Japon.

Ils vivaient dans un petit appartement, dans une des villes les plus pauvres du Japon, mais pourtant, ils étaient heureux de vivre comme ca. La seule chose qu'ils leur manquaient, c'était d'avoir un enfant. Azami avait dû mal à en avoir un et ils avaient même finit par perdre espoir, se disant qu'ils n'en auraient jamais, alors ils oublièrent l'idée. Pourtant, un matin, alors que Azami allait avoir bientôt 30 ans, elle se sentit mal et son mari l'amena à l'hôpital pour savoir se qu'elle avait. Là bas, un médecin leur annonça une merveilleuse nouvelle, elle attendait un enfant. Cela les rendit fou de bonheur, ils allaient pouvoir enfin avoir l'enfant tant désirait, et ils décidèrent qu'ils feraient tout pour lui offrir une merveilleuse vie.

Les premiers mois se passèrent assez bien malgré les nausées qu'Azami avait tout les matins, mais cela ne la dérangeait pas du tout vu qu'en elle, grandissait le fruit de son amour pour son mari. Les mois suivants par contre, furent assez pénible. Azami ne devait plus quitter le lit, sinon elle risquait de faire une fausse couche, et du coup, elle dût arrêter de travailler. Lu-Pan travaillait très tard pour avoir plus d'argent, ce qui ne le dérangeait pas, vu que la santé de sa femme passait avait tout. Quand ce fût le moment de l'accouchement, Azami fût vite amenée à l'hôpital, mais la naissance se passa assez mal. Le petit avait le cordon autour du cou et il n'arrivait pas à respirer correctement alors il fût mit dans une couveuse.

Pendant les premiers jours, ses parents s'inquiétaient énormément pour lui, mais quand le médecin leur annonça qu'ils pouvaient le ramener chez eux, ce fût un soulagement. Ils ramenèrent le petit à l'appartement mais comme sa mère devait de nouveau reprendre le travail, ce fût sa grand mère qui s'en occupa. Le petit était vraiment très heureux, puis elle lui passait tout alors c'était encore mieux pour lui, même s'il ne s'en rendait pas vraiment compte. Quand on est un bébé, on ne comprend pas vraiment tout se qu'il se passe, mais sa grand mère lui apprenait plein de chose. Elle n'avait pas envie que son petit fils fasse n'importe quoi de sa vie, puis comme ses parents n'étaient pas souvent là, elle lui donna plein d'amour.

Pour Ryoko, s'était sa seconde maman, et il l'aimait énormément. Mais un malheur arriva un matin, sa grand mère était partit rejoindre ces ancêtres et Ryoko fût très malheureux de la perdre. Il n'avait que 4 ans et de voir sa maman aussi malheureuse, le rendait encore plus malheureux. Du coup, quand sa mère rentrait du travail, il allait l'aider à faire la cuisine, même s'il ne faisait pas grand chose mais au moins sa maman retrouva le sourire. Cela lui fît plaisir, et il essayait d'être un bon élève pour que ses parents soient fier de lui. Il n'aimait pas vraiment l'école mais il devait bien y allez puisque ses parents payaient pour ca. C'était peut être parce qu'il n'avait aucun ami, mais il n'avait pas envie de parler avec les autres.

Autant dire que s'était un enfant très timide, et qu'il avait peur d'aller vers les autres, ce qui n'aidait pas vraiment pour se faire des amis. En grandissant, il réussit à se faire quelques amis, surtout des filles, qui était bien les seules à l'accepter, les garçons ne voulant pas de lui comme amis. Il commençait à être enfin heureux, il avait des parents qui l'aimaient, il avait des amies très gentilles, mais il faut croire qu'il était maudit. Alors qu'il n'avait que dix ans, en rentrant de l'école, une dame l'attendait devant la porte de l'appartement où il vivait avec ses parents. Elle se baissa pour se mettre à sa hauteur, et elle lui annonça que ses parents avaient perdus la vie dans un accident de voiture en rentrant du travail.

Ryoko fondit en larmes en apprenant cette nouvelle et la dame le prit dans ces bras pour l'amener dans un orphelinat. Il n'avait plus aucune famille et même s'il en restait un ou deux, ils ne voulaient pas s'occuper de lui. Ryoko fût placé dans un orphelinat, où il restait dans son coin tout les jours, ne voulant parler à personne. Tout les jours, il voyait des enfants partirent avec une nouvelle famille, mais pas lui. Il resta plus de trois ans dans cet orphelinat, toujours dans son coin, se disant que jamais personne ne voudrait de lui quand une famille l'adopta. Pour lui, se fût le plus beau jour de sa vie, enfin si on peut dire ca. Il allait avoir de nouveau une famille, et peut être qu'eux aussi l'aimeraient, mais s'ils l'adoptaient, ils devraient bien l'aimer, non ?

S'était ce que Ryoko se disait en tout cas. Il partir avec eux, ayant très peu d'affaire à prendre, et il regarda une dernière fois l'orphelinat avant d'aller dans sa nouvelle famille. Ils avaient déjà un garçon qui s'appelait Dalian, il avait 15 ans, mais ils avaient voulut en adopter un autre. Ils avaient déjà eût un enfant, mais il eût un accident, et après avoir fait leur deuil, ils avaient pensés à en adopter un autre. Ryoko s'attendait bien avec son frère, en plus il en avait jamais eût, alors il pouvait faire de nouvelles choses avec lui. Pourtant, il y avait quelque chose de plus qu'une amitié fraternelle, et Ryoko le découvrit bien vite. Alors qu'il était dans sa chambre en train de faire ses devoirs, Dalian vînt le rejoindre pour l'embrasser.

Ryoko ne comprenait pas pourquoi il avait fait ca, mais il avait ressentit quelque chose de magique dans ce baiser et il lui demanda des explications. Dalian lui répondit que c'était parce qu'il était attiré par les hommes, et à partir de ce moment là, ils devinrent amant. Mais ils restaient discret, ils ne voulaient pas que leur famille sache la vérité et un soir alors qu'ils étaient de sortit, Ryoko lui offrit sa virginité. Pour lui, ca n'était pas bien grave, son frère avait 17 ans, lui 15, et il se disait qu'il avait attendus sagement pendant deux ans, alors il pouvait bien lui offrir. Dalian avait monté un groupe de musique avec ces amis, et Ryoko allait les écouter chanter de temps en temps, quand ses parents lui disaient oui, mais un soir, il découvrit la vérité sur son amant.

Il venait de comprendre, pourquoi pendant deux ans il ne l'avait pas pressé pour qu'ils fassent l'amour ensemble. Ryoko était sortit en cachette pour allez le voir jouer, mais à la fin du concert quand il se rendit dans les loges, il vit le groupe avec d'autres hommes tout nus et ils étaient en train de coucher ensemble. Pas tous ensemble non plus, mais ils avaient tous un partenaire sauf qu'ils le faisaient dans la même pièce. Cela détruisit le cœur de Ryoko, surtout en voyant celui qu'il aimait en train de coucher avec un autre homme et il partit en pleurant pour rentrer chez ses parents. Le lendemain matin, Ryoko ne lui adressa pas une seule fois la parole et il demanda à son tour de l'envoyer dans une école de chant.

Il aimait chanter mais il voulait se perfectionner et surtout s'éloigner de lui. Pour son plus grand bonheur, son père accepta et le jour de son départ, il déposa une lettre sur le bureau de Dalian pour lui avouer qu'il avait tout vu ce soir et qu'il ne l'aimait plus. Il lui dit aussi qu'il ne voulait plus jamais le revoir et qu'à partir du moment où il l'avait vu avec cet homme, il n'était et ne serait plus jamais son amant. Il s'en fichait qu'il souffre, mais il savait très bien qu'il ne ressentirait car pour Ryoko, il ne l'avait jamais aimé et lui avait mentit pendant tout ce temps. A partir de ce moment, il ne fît plus confiance à un seul homme et il ne voulait plus jamais aimer personne, préférant rester seul.

De toute façon maintenant il était dans son école de chant et il ne pensait plus qu'à ca pour pouvoir chanter dans un groupe. Il connut d'autre garçons avec qui il se lia d'amitié mais il n'en aima aucun. Tout les 5, ils montèrent un groupe, enfin quand ils le pouvaient, parce qu'ils avaient beaucoup de court, mais quand ils le pouvaient, ils se rejoindraient dans une chambre. A chaque fois, ils parlaient des groupes qu'il aimaient et du coup, Ryoko écouta les groupes qu'eux écoutaient et ils décidèrent de monter un groupe de nu métal. Pour la plupart des groupes qu'ils écoutaient, c'était des groupes américains ou allemands, mais ils décidèrent de chanter en japonais, préférant leur langue natale quand même. Ryoko fût le chanteur, les autres préférant faire de la basse ou de la batterie.

A la fin de leur étude, Ryoko avait 20 ans, mais le groupe était vraiment important pour eux, alors ils se débrouillaient pour faire des petits concerts un peu partout, même si s'était juste pour chanter une chanson, mais ils s'en fichaient complètement. Et se qui devait arriver, arriva. Ils furent de plus en plus connus et ils finir par tomber dans l'alcool et la drogue pour pouvoir tenir pendant les concerts qui étaient presque tout les jours et dans n'importe quel pays. Ryoko couchait avec les “groupies masculines” comme ils appelaient leur fan, et les autres membres du groupe faisaient pareil, alors ca ne dérangeait personne. Pourtant, quand il était seul dans sa chambre d'hôtel, il ressentait un grand vide en lui.

D'accord, il avait la gloire, il était riche, il était super connus, mais est ce que cela suffisait pour être heureux ? Pas pour lui en tout cas. Le groupe décida de s'arrêter quand Ryoko eût 23 ans, pour pouvoir faire un nouvel album, et Ryoko décida de retourner au Japon, dans une ville un peu spéciale où on pouvait avoir un esclave. Il se disait que sa se serait pas mal pour lui d'en avoir un, peut être pour qu'il fasse son ménage ou bien pour qu'il puisse l'aider à avoir une vie normal, sans l'alcool et la drogue. Ou bien tout simplement parce qu'il avait envie d'humilier un homme pour tout se qu'on lui avait fait, parce que dans son cœur, la trahison de son seul et unique amant et gravé à jamais et il ne pourra jamais l'oublier, sauf s'il trouve un homme à qui de nouveau donner son cœur.


Edit Admin Shuhan:
    Bienvenue à toi sur le forum ^^

    Fiche validée, amuse toi bien avec nous!

    Ton appartement se trouve au N°3 des Résidences Winderlyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-table-avec-moi.blogspot.fr/
 
Ryoko Xiang-Lee [Maître]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wish have cpoy/paste en direct de Ryoko !
» Ryoko’s Case File
» Ryoko Riaroso
» CITY HUNTER / NICKY LARSON
» Fête: Barbecue, mise en route! [Chan W. Xiang]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Maîtres(ses)-
Sauter vers: