2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda

Aller en bas 
AuteurMessage
Kizashi Yasuda
Maître
Maître
avatar

Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 10
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Fort
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Lui-même

MessageSujet: Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda   Dim 03 Juin 2018, 01:04



Kizashi Yasuda




Maître


Nom :Yasuda 
Prénom :Kizashi 
Surnom :Babe...? 
Âge : 29 ans
Nationalité : Japonaise
Niveau Social : riche [/i]
Métier :Acteur chez Eros
Orientation Sexuelle :Pansexuelle



Ce que je vois dans le miroir

Kizashi entrait dans la pièce, les regards se tournèrent vers lui alors qu'il les saluèrent du regard. Il les vit le regarder dans ses yeux superficiellement rouges, ces derniers étant naturellement d'un brun si... naturel qu'il ne lui donne même pas envie de les regarder pour mettre ses verres de contacts le matin. De plus, ses yeux ont une caractéristique propre aux vampires tout comme ses dents qui sont légèrement plus pointus et grande que la moyenne. Son caractère spécial l'a toujours encourager à y aller dans l'excès. Fièrement encouragé par sa peau très blanche qu'il a hérité aussi de son père qui, malgré son nom Japonais, a des origines États-uniennes et Canadiennes. Ses oreilles sont ô combien des plus normales. Kizashi s'était dit qu'à ressemblé à un albinos, autant y aller à fond. Ainsi, ses cheveux gris avec des reflets violets, sa petite folie, descendait longuement jusqu'à ses jolie petite fesses bombés que certaines femmes dans la salle rêverait de croqué ou allait le faire bientôt. Kizashi avait un visage fin, mais des épaules carrés, droite qui démontrait qu'il avait une imposante carrure. Il se déshabilla donc enlevant son manteau blanc, puis ses longue bottes noires qui enveloppait joliment ses jambes. Ses pantalons furent bientôt au sol tout comme ses bas où l'on pouvait remarquer la grandeur remarquable de ses pieds et la taille qui semblait plutôt moyenne à n'importe quel membre d'acteur porno. Sa chemise tout aussi blanche fut enlevé, découvrant un corps presque imberbe, joliment musclés au plaisir des jeunes hommes qui se trouvaient là à, eux aussi changer de vêtements. Il s'habilla en pompier et repartit rapidement en donnant un petit clin d'oeil à sa partenaire de scène. [/i]





Ce qui se passe dans ma tête

- Vous savez qui c'est Kizashi Yasuda ?

- Le comédien ? J'ai entendu qu'il fait maintenant du porno... C'est vrai ?

- Ouais, j'ai vu un film de lui et … Enfin, ce n'est pas l'important ! J'ai une amie qui l'a vu dans un bar et il paraît que c'est un vrai connard !

- Il a fait quoi ?

- D'abord, il prenait un verre et une femme est arriver pour lui demander son autographe. Il lui aurait offert un verre et ils seraient partit ensuite.

- Et... C'est quoi le problème ?

- Le problème étant que, trois filles qui étaient près de mon amie ont commencer à parler de lui. Il paraît que les trois ont couché avec lui en deux jours ! Elles ont raconté qu'il les disaient des mots doux et leur promettaient le ciel, mais il ne les a jamais rappelé !

- Si c'est un acteur... c'est.... pas étonnant... vraiment...

Kizashi soupira en entendant ces stupidités et les regardait tout de même avec amusement. Il alla les rejoindre et admira leur regard surpris.

- Premièrement, ces femmes étaient presque des groupies qui m'ont proposé quelque chose de bien intéressant. Deuxièmement, je ne leur ai pas promis la lune, j'ai simplement laisser le romantisme en moi prendre le dessus, car sincèrement, du sexe que pour ça, ce n'est pas super excitant pour moi maintenant, alors il faut bien que je trouve quelque chose qui donne ce moment quelque chose d'agréable et non qui me rappelle mon travail. Et elles sont parties fâchées parce que je ne voulais pas aller à leur soirée le lendemain. Je suis un homme tout de même respectable et ce, malgré mon emploi peu conventionnel. Alors évité d'annoncer et de créer des rumeur sur ma personne à l'avenir, ce n'est pas quelque chose qui a sincèrement du sens en soit particulièrement lorsque vous n'y avez pas assister.

Il se leva et partit vers son bel appartement, prenant un vers de Sake et le dégustant doucement. Kizashi était manipulateur, certes, calculateur et un vrai emmerdeur par moment comme il venait de le démontrer il y a quelques minutes avec ces idiots. Il déteste cependant lorsqu'on s'en prend à lui, lorsque l'on cherche à baisser sa réputation, car malgré son côté manipulateur, jamais, il ne mentirait sur la nature de ses propos. Il n'aime pas le mensonge et préfère devoir dire les choses comme elles sont que devoir  raconter quelque chose qui n'est pas vrai et chercher une porte de sortie par la suite. Il amplifie fortement ce qu'il ressent parfois, mais elle en découle d'un sentiment ou d'une pensé qui est bien réel. Il ne cherche pas à se faire des amis, en ayant déjà deux qu'il voit de temps à autre lorsqu'ils ne sont pas occuper avec leur métier de pompier.

Kizashi est quelqu'un de cultivé dont l'intelligence aurait probablement pu faire plus de bien et plus de changement dans le monde que ce qu'il fait présentement, mais son désire et sa capacité à faire ce que l'on attend pas de lui le stimule à un point ou rien d'autres n'a d'égal. Certains disent que c'est un gâchis, comme ses parents qu'il ne parle plus depuis 11 ans maintenant. Il apprécie des discussions sur divers sujets et lorsqu'il ne sait pas, il est bien enclin à écouter le savoir des autres qu'il confirmera par la suite la véracité, car il ne fait confiance qu'à des professionnels expérimenté dans leur domaine pour les informations qu'il ne connais pas.

Malgré tout, malgré qu'il est un personnage fort, ou du moins qu'il le fait paraître, le jeune homme recherche à la fois une violence et une tendresse, car il a besoin de libérer la age qu'il a en lui tout en ayant aussi besoin de se sentir apprécier, mais cela, il ne l'avouera pas si facilement.





Ce qu'a été ma vie jusqu'ici

☆ Kizashi Yasuda, fils de Yuri Fujiwara et Kento Yasuda, deux personnages importants dans pharmaceutique japonnaise. Né d'une union saine, le jeune garçon n'eut pour parent que les plus attentionnées et ce, malgré le fait qu'ils n'étaient pas autant présent que ce jeune aurait désiré. Pourtant, ces deux adultes semblait très attaché à leur rôle de parents et malgré leur boulot il réussirent à faire toute sorte d'activité avec leur fils unique. À l'âge de cinq ans, le jeune garçon rempli d'ambition et de créativité, alla dans une école privée où il rencontra des amis qui allait le suivre longtemps. Le petit élève qu'il était n'avait pour note que des A, mais son caractère légèrement difficile lui donnait souvent des problèmes, lui et ses amis qui n'avait pas eut la même chance concernant l'intelligence. Ce jeune recherchait probablement un peu d'attention de ses parents, mais ils ne l'eurent que très peu longtemps avant que ce monstre arrive dans sa vie.

Il avait maintenant un frère, un petit frère et une petite sœur, des jumeaux et Yuri désirait ardemment que leur plus vieux fils âgé maintenant de six ans, apprenne comme élever un enfant, pour lorsqu'il allait en avoir. Ils n'eurent pas vraiment de repos durant deux ans, ce petit homme se réveillant souvent et devenant de plus en plus fatigué en cours où il reçu de moins en moins de bonnes notes qui inquiétait les professeur et les parents. Ils aménagèrent un espace alors pour que Kizashi puisse dormir tranquillement et cela, eut le résultat escompté.

Kizashi se disputait maintenant avec son frère, sans cesse, alors que sa sœur tentait de les séparer. Yuri arrivait et leur adressait un tendre sourire.

- La dispute montre que vous tenez l'un à l'autre, alors continuer, au moins, vous vous parlez.

Kizashi ne compris pas tout de suite la nature de cette phrase avant quelques années, mais il allait le comprendre très bientôt. Devenu collégien, ce garçon était le cancre de l'école en quelque sorte. Il faisait peur à plusieurs, mais son intelligence n'avait pas été touché pas son manquement. Il terrifiait les autres, mais un jour, un gamin d'ue année plus jeune que lui semblait particulièrement regarder une fille de l'école et un jour, Kizashi prit la lettre qu'il allait mettre dans son bureau pour la lire à haute voix, mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, cet individu, probablement en colère, lui donna un de ces coups qui se répercutait partout dans son corps. Il lui sauta dessus et tous les deux finirent à l'infirmerie où leur parents furent appelés.

- Alors comme ça tu aimes Hikari?

- Non.

- Ne me ment pas! Pourquoi tu lui à donner une lettre d'amour alors?

- Ce n'était pas ça.

- Alors c'était quoi?

- Ça ne te concerne pas! Laisse-moi tranquille!

Kizashi était outré par ce que cet individu venait de lui dire et il se promit de se venger un jour ou l'autre. Sa mère arriva et lui prit le bras douloureux avant de l'amener dans la voiture. Elle resta en silence jusqu'à ce qu'elle finisse par soupirer en se demandant ce qu'elle allait faire avec lui.

- Ton frère et ta soeur ne sont pas comme ça... Pourquoi tu prends pas exemple sur eux.

- ... Mère, Yui et Akihiko ont l'un l'autre et vous... Moi, je n'ai pas ça. Vous privilégiez vos enfants ou vous passer votre temps à travailler. Alors je ne peux pas être comme eux. En plus, je ne suis pas stupide comme eux.

- Yasuda! Ne parle pas de ton frère et ta sœur comme ça!

Sa mère avait probablement délibérément aligner la conversation vers eux. Elle commença à parler de leur exploits athlétique et soupira. Kizashi ne l'écoutait plus, regardant simplement le paysage devant lui.

Les semaines passaient où il était de plus en plus cruel avec celui qui lui avait laisser des marques sur son corps,  ce dernier laissa ses poings de côté et ignorait les remarques déplaisant à son sujet, voir, ne semblait pas vraiment fâcher lorsque sa chaise était pleine de gommes où que sur son bureau, certaines choses terriblement méchantes étaient marqué sur son bureau. Ce dernier ne faisait que continuer à cette fille, cette jolie fille dont plusieurs personnes de la classe n'avait que l'idée de sortir avec elle sauf Kizashi qui ne disait cela que pour se rendre un peu intéressant, et voilà de ce bon à rien lui parlait. Il eut alors une brillante idée: sortir avec elle pour le rendre jaloux. Ainsi, il mit son plan à exécution. Chaque jour, il lui apportait un peu de tendresse, un peu d'innocence, chaque jour il se rapprochait un peu plus d'elle et la faisait par moment rougir. Un jour, alors qu'ils étaient tous les deux après les cours, ils s'assirent et parlèrent.

- Alors, tu ne sort pas avec Chiaki pas vrai?

Hikari rigola doucement en hochant la tête négativement.

- Non, il est venu me voir pour me donner des conseils.

- Des conseils sur quoi?

Hikari détourna le regard avant de lui raconter que ce jeune garçon aimait quelqu'un et ne savait pas comment s'y prendre.

- Oh! Il devait être amoureux de toi et voulait engager une conversation.

- Non, pas du tout il est... pas de ce genre là si tu comprends bien...

- Et c'est qui qu'il aime?

- Ça, il ne me l'a pas dit. Tu ne vas pas le dire hein? Même pas à tes amis s'il te plaît. Promet-le moi.

- Je verrai.

Il embrassa doucement Hikari avant de se lever. Cette dernière semblait rester là pendant un petit moment après son départ, probablement perturber par son premier baisé.

Kizashi sortait maintenant avec Hikari depuis un petit moment et alors que ses copains rigolaient parce qu'il avait probablement la fille les plus belle de l'école, Chiaki, lui, ne semblait pas content. Kizashi se pencha vers ce petit imbécile, étant très près de son visage et chuchota doucement:

- Tu es fâché parce que tu as perdu la fille que tu aimais ou... que l'homme que tu convoitais est maintenant pris?

Outré et fâché, Chiaki lui donna rendez-vous dans une ruelle après les cours où ils pourraient règler leur compte et alors que Kizashi continuait de faire des blagues sur cette nouvelle relation, Chiaki, lui, restait, comme toujours, très silencieux et il se précipita vers la sortie s'arrêtant deux seconde pour chuchoter à Kizashi de venir seul s'il était un homme.

Il y allait donc seul, n'ayant ni peur d'armes quelconque, ni de Chiaki. Il se demandait s'il était déjà là et ce ne fut que lorsqu'il le vit, seul, qu'il comprit qu'il ne blaguait pas.

- Alors Chi-a-ki, tu es énervé?

- Ferme-la, viens, je te laisse me frapper en premier.

- Oh! Non, à toi l'honneur chaton.

Chiaki ne se fit pas prier deux fois et lui donna une droite que Kixashi n'oubliera jamais. Il n'avait pu l'évité et la colère qui avait fluctuer en lui ne semblait avoir jamais atteint ce seuil. Ils commencèrent donc à se battre, les coups volant toujours plus fort. L'adrénaline à son vif, Kizashi fit quelque chose qu'il ne comprit même pas sur le coup. Il embrassa férocement Chiaki qui ne semblait pas dégoûté de cela, mais bien surpris. Cela mit fin au combat et ils se regardèrent tous les deux surpris et gêné. Les joues rougies, Chiaki ne le laissa pas partir, lui prenant le bras fortement.

- Est-ce que c'est pour ça que tu me détestes? Parce que je t'inspire un désir fort que tu ne veux pas accepter?

- Va voir ailleurs si j'y suis Chiaki! Je te déteste parce que tu es stupide, bon à rien et que tu m'inspire de la violence.

- Une passion violente hein? Pourquoi tu m'as embrasser si tu n'avais pas de désir?

Kizashi resta en silence un moment avant de reprendre son bras et de partir chez lui, meurtrie et perturbé. Cette soirée il ne mangea pas, se précipitant vers la salle de bain pour prendre une douche et soigner ses blessures avant d'aller dormir. Cette nuit là, il ne trouva pas refuge dans son sommeil, ce dernier ne lui donnant que les images de lui embrassant la personne qu'il détestait, ses rêves divaguant sur des plate-forme un peu plus explicites qui ne lui donna qu'un douloureux résultat le lendemain. Il n'avait pas envie d'aller en cours et le voir, ni lui, ni affronter le regard de ses amis ou bien celui de sa copine qu'il avait seulement voulu utiliser. Il décida de rester à l'intérieur de la grande maison... avant que sa mère ne lui crie de partir en cours. Ils tenta de faire semblant d'être malade, mais elle le poussa et l'amena à l'école avant de partir à son bureau. Il n'appréciait déjà pas les regards moqueurs des autres et se dirigea en classe pour voir que sur son bureau, un petit mémo sur le fait qu'il était gay se fit voir, avant de recevoir une vidéo où la scène se produisait. Le cancre regarda la deuxième victime de ce coup bas et soupira avant de comprendre que ce n'était pas lui. Il se retourna pour se faire gifler par sa copine, les yeux gonflé et les larmes coulant encore de ses joues, lui criant qu'il était une honte pour tout le monde. Il soupira et s'assied, observant chaque personne pour voir qui aurait bien pu envoyer cela. Dû à sa réputation, le collégien ne semblait pas très aimé par tous, mais il pouvait éliminé probablement la gente féminine au complet et heureusement, car il n'allait pas être gentil avec la personne qui avait fait cela. Il allait regretter cet affront. Au cours des pauses, le jeune homme foncièrement menaçant demandait à tous qui leur avait envoyé la vidéo et son ton convaincant perça rapidement le mystère du connard qui avait envoyer le vidéo. Un homme d'une autre classe semblait terrifié à le voir débarquer et alors qu'il tenta de s'enfuir, Kizashi lui cassa le nez contre le mur et partit vers le bureau de la direction comme un grand, lui montrant le vidéo et ayant à nouveau un sermon sur le fait que la vengeance ne sert à rien et qu'au prochain acte de violence il serait renvoyé.

Chiaki, lui, semblait prendre la nouvelle à son plus mal alors que Kizashi, malgré ses sentiments mixtes à l'égard de ce son camarade de classe, Kizashi n'avait pas réellement envie que cela lui tombe seulement sur lui et il s'avan^ca donc, pensant que la meilleur option était de prouver, à nouveau sa force, pour l'embrasser doucement et regarder les autres de sa classe.

- Vous avez un problème contre ça?

- Mon problème c'est que tu as trompé Hikari en même pas une journée! Sombre connard, annonça une voix féminine dans le fond de la classe.

- Le nôtres c'est que tu ne nous l'a pas dit, nous, tes meilleurs potes? Tu pensais quoi? Qu'on allait te laisser tombé pour ça... En plus...

- Tais-toi Shaun, c'est pas le moment.

Kizashi était un peu perturbé par cette soudaine haine contre sa propre personne.

- Alors pourquoi vous riez?

- Parce que c'est drôle de voir ton visage perturbé, voir vulnérable à la fin de la vidéo. Tout comme Chiaki qui ne semble pas comprendre non plus ce qui se passe. C'est vraiment mignon, dit une fille plutôt solitaire au fond de la classe. Une brute épaisse comme toi en train de délibérer sur sa vie, c'est pas une facette que les gens voit souvent et ça détruit complètement ton côté dur du coup.

Kizashi grogna en entendant les autre pouffer un peu et se rassied avant de commenter le cours à sa manière et terminer son premier examen final. Chiaki alla le voir à la fin du cours et le regarda dans les yeux.

- Sort avec moi Kizashi... On peut probablement essayer de faire fonctionner cette relation... Si t'arrête de m'intimider comme tu le fais évidemment.

Kizashi le regarda d'une manière sombre.

- Non. Je ne suis pas gay.

- Alors embrasse moi et dis moi que tu ne ressens rien du tout.

Kizashi l'embrassa donc et recula rapidement.

-... C'est quand même non.

Les semaines passèrent et Kizashi évitait soigneusement Chiaki qui semblait bien décider à le vouloir comme petit-ami, mais à la fin de l'année, Kizashi en ayant marre, rentrant chez lui, lança quelques horribles insultes à Chiaki qui le frappa d'une droite. Ils commencèrent à se battre à nouveau avant de finir l'un sur l'autre à s'embrasser. Les mots n'étaient pas nécessaire à ce moment, mais Kizashi semblait bien enclin à le garder près de lui.

Leur relation durèrent trois ans. Trois années où les parents de Chiaki étaient content pour lui, trois ans qu'ils entendirent la mère de Kizashi que c'était une abomination et que ce n'était que temporaire parce qu'ils étaient jeune. Trois ans de bonheur où Kizashi tentait de ne pas faire glisser les autres des escaliers ou dire des remarque franchement énervante à tous. Trois ans qui se terminèrent par un Chiaki, triste qui lui disait que c'était finit entre eux. La raison étant qu'il avait trouver quelqu'un d'autre, de mieux qui ne voulait pas à chaque cinq secondes le baiser ou le frapper. Quelqu'un de plus stable en fait, ce qui écroula le monde de Kizashi qui ne s'était jamais vraiment fait larguer auparavant outre cette fille qui ne comptait pas vraiment au collège. Heureusement, ils étaient dans des lycées différents bien qu'il ne restaient que peu de temps avant la fin de ce dernier.

Kizashi ne savait toujours pas quoi faire de sa vie. Il regardait autour de lui avec ses deux copains qui désirait être pompier, la fille qui s'était jointe à eux qui désirait être psychologue et lui qui... ne savait toujours pas mais dont le chemin vers la pharmaceutique et le leadership était bien encré en lui. Ainsi, il s'orientait vers le milieu de chants et d'acteurs parce qu'il le pouvait. Le milieu artistique l'avait toujours intéresser et il savait que s'il faisait quelque chose comme ceci, il allait choquer ses parents – qui allait le mettre dehors s'il n'allait pas à l'université. Ainsi, avec de nombreux contact trouvé dans l'annuaire des ses parents, il appelait tout le monde pour tenter sa chance dans ce milieu. Il fit, au départ, plusieurs pièce de théâtre où il se révéla être une bonne pièce- probablement dû à son côté manipulateur qu'il a toujours eut. Il faisait, cependant toujours seulement quelques lignes peu important jusqu'à ce qu'il fasse une audition pour un grand rôle qui lui donna une grande popularité.

Depuis Chiaki, Kizashi n'a jamais eut de partenaires à long terme, mais des court terme, ça il en a eut plusieurs et avec sa popularité grandissante, il ne put qu'accroître le nombre de conquête.

Ce dernier s'installa dans la ville de ms-town pour tourner son premier film et il tomba amoureux de cette ville. La beauté de cette ville était à coupé le souffle. Particulièrement les jolis spécimens que l'on pouvait légalement acheté. Kizashi ne put, avec son tournage, que rester dans cette ville. Il écrivit un livre concernant la douleur des préférences lorsqu'un parent avait plusieurs enfants et comment il détestait ses parents qui ne lui adressaient plus un mot depuis la fin de son lycée. Ce livre fut bien vendu, mais il renonça à sa carrière d'écrivain pour se relancer dans la carrière qu'il aimait, mais avec un petit bonus. Il devint acteur porno désormais et malgré les première séance difficile, il prit rapidement sa place. Avec son côté pansexuel, il se retrouva rapidement dans plusieurs films qui un jour, finit dans les mains de sa sœur qui lui envoya un doux message:
'' DEPUIS QUAND TU ES ACTEUR PORNO!? TU FAISAIS PAS DU THÉÂTRE!? Rappelle-moi s'il te plaît, j'aimerais te voir si tu as le temps. Tu me manques grand-frère et tu manque aussi à Akihiko. ''

Âgé de 29 ans, mais ne ressemblant en rien à quelqu'un de la trentaine encore, Kizashi sentait que sa vie commençait à peine et il avait bien hâte de profiter un peu de l'esclave qu'il allait s'acheter. Il avait encore un peu de temps libre avant son prochain tournage et il comptait bien en profiter. Il ne pensait pas que cela allait être un jour légalisé à nouveau. Il était émerveillé, simplement. Il n'était pas du tout contre l'idée. Le sentiment de nouveauté et de puissance envers quelqu'un d'autre l’émoustillait et il trouvait que de trouver un endroit où vivre à quelqu'un, qui à la base n'avait rien n'était pas une si mauvaise idée. Les Pets, les hybrides, eux, lui donnait un sentiment mitigé. Il n'était ni pour, ni vraiment contre l'idée dû à la souffrance et aux transformations indésirés dans un but complètement esthétique. Il ne trouvait pas cela logique, ou moral, mais les acceptait en quelques sortes.  



Derrière l'écran

Pseudo Abel
• Âge :
19 ans
Origine de votre avatar : Ferid Bathory, Owari no seraph
Où nous avez-vous trouvés ?   Root top
Votre impression sur le forum ?  Super!
Lien de votre personnage avec un autre personnage du forum ? Pas pour le moment!
Quelque chose à ajouter ? Les chat c'est les meilleurs!


©️ Uyoku



Dernière édition par Kizashi Yasuda le Dim 03 Juin 2018, 16:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Sayoku
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 977
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort
Maitre de : ...
Esclave/Pet de : ...

MessageSujet: Re: Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda   Dim 03 Juin 2018, 01:43

Bonsoir et bienvenue sur Ms Town.

J'ai lu ta fiche, et il faudrait faire un ou deux changements.

Dans le physique
Citation :
"ses yeux ont une caractéristique propre aux vampires tout comme ses dents qui sont légèrement plus pointus et grande que la moyenne"]
Tu sais que nous n'avons pas de vampires ici, donc il faudrait plutôt dire qu'il met des lentilles de contacts, et qu'il a demandé à un dentiste de lui transformer les dents, ce qui est possible maintenant, surtout avec l'argent.

Dans le caractère
Citation :
"Et Ils sont partie fâchée parce que je ne voulais pas aller à leur soirée le lendemain"
Vu que tu parles de filles, peut être mettre "Elles" plutôt ^^

Pour l'histoire, ça va, même si tu aurais pu développer un peu mieux le "pourquoi il va acheter un esclave" ^^

Préviens nous quand tu as finis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Kizashi Yasuda
Maître
Maître
avatar

Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 10
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Fort
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Lui-même

MessageSujet: Re: Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda   Dim 03 Juin 2018, 02:28

''Il les vit le regarder dans ses yeux superficiellement rouges, ces derniers étant naturellement d'un brun si... naturel qu'il ne lui donne même pas envie de les regarder pour mettre ses verres de contacts le matin. ''

c'est la première phrase du physique et j'expliquais que ses dents sont héréditaires de son père parce qu'une excroissance, il me semble que ça existe?(j'ai une amie qui a deux paires de canines, c'est peu commun je l'accorde.) Dans ma tête c'est pour ça qu'il a mis ses yeux rouges et qu'il c'est teint les cheveux. Il veux ressembler à un vampire. Si tu veux que je modifie je vais le faire évidemment, mais si cette petite explication peut convenir j'en serais ravie.

J'ai modifié le ''ils'' en ''elles'' et je tenais à m'excuser pour les fautes d'inattentions. J'en ai modifié quelques unes et j'espère que ça conviendra.

J'ai ajouté quelques lignes pour préciser sa position à la fin de la fiche. J'espère que ça conviendra! Merci pour les commentaires!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 2138
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda   Dim 03 Juin 2018, 07:05

Bonjour et bienvenue sur le forum ^^,

Je rajouterais aussi qu'il faut que tu répondes à la partie Pseudo et âge ^^, et un petit point aussi concernant ton avatar, c'est que le personnage que tu as choisis ne possède pas d'oreilles humaine, le personnage à des oreilles longues et pointues comme les elfes. Donc si tu souhaites garder ce personnage, il faudra que tu modifies ses oreilles pour les rendre humaines donc les arrondir ^^.

Voilà merci d'avance. Et ton personnage semble vraiment intéressant au passage ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Kizashi Yasuda
Maître
Maître
avatar

Date d'inscription : 03/06/2018
Messages : 10
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Fort
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Lui-même

MessageSujet: Re: Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda   Dim 03 Juin 2018, 17:00

J'ai modifié la partie âge et pseudo ( je m'en était pas rendu compte désolé!) J'ai ajouté aussi que ses oreilles sont normales dans ma fiche et sur mon avatar, j'avais fait attention pour que ses oreilles ne soient pas présentes. Merci pour les commentaires c'est très apprécié!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Sayoku
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 977
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort
Maitre de : ...
Esclave/Pet de : ...

MessageSujet: Re: Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda   Lun 04 Juin 2018, 01:31

Merci à toi d'avoir fait les changements demandés, tu es donc validé.

Ton appartement se trouve au numéro 6 de la résidence Shinn.

Je t'invite à faire ton parcours ici et à regarder les annonces pour trouver un partenaire de rp.

Amuses toi bien chez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maître de mes propres envie - Kizashi Yasuda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» Une envie de solitude ...
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Maîtres(ses)-
Sauter vers: