2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zenko Abe [esclave M]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zenko Abe
Esclave garçon
Esclave garçon
avatar

Date d'inscription : 04/10/2017
Messages : 7
Orientation sexuelle : Homosexuel dominant
Caractère : Fort
Maitre de : .
Esclave/Pet de : Seyriu Wanabe

MessageSujet: Zenko Abe [esclave M]   Mer 04 Oct 2017, 07:28



Zenko Abe




Esclave Garçon


Nom : Abe
Prénom :  Zenko
Surnom : Zen
Âge : 29 ans
Nationalité : Japonais
Orientation Sexuelle : Gay / Top



Ce que je vois dans le miroir

☆ Taille : 1,75 m / 5,7 pi
☆ Poids : 80 kg / 177 lb
☆ Cheveux : Noirs, coupés court
☆ Yeux : Noirs

De silhouette, Zenko est un homme solide. Il n’a pas une musculature de sportif olympique, mais il est bien découpé et fort. Ses bras sont fermes, son torse et son abdomen démontre un entraînement soutenu. Il a également des jambes puissantes. Il a une forte endurance physique et de bonne capacité athlétique (courir, sauté, etc.).

Pour un japonais, il est assez grand, mais ce n’est pas exceptionnel. Il n’y a rien à priori qui sorte de l’ordinaire chez lui, c’est un homme. Cheveux et yeux noirs, bien proportionné. Les traits de son visage sont expressifs et sa peau est assez douce et en bonne santé. Il a toujours bien profité de la vie et il est récemment devenu esclave, donc cela ne paraît pas encore sur lui. Il a l’énergie et la fraîcheur de la jeunesse.

Il porte des tatouages. Plusieurs. Il a fait écrire sur son bras les mots « Famille », « Honneur » et « Liberté ». Cependant, il a également un tigre dans le dos qui donne l’illusion d’avoir été peint ou se reflétant dans l’eau donnant ainsi un aspect en mouvement. Il n’a pas fait percer sa peau.

C’est donc un jeune homme physiquement fort et agréable. Il n’y a rien qui ne sorte vraiment de l’ordinaire ou qui attire particulièrement l’attention chez lui. Il est assez commun. Son énergie et son tempérament ressortent cependant beaucoup sur son attitude.

Portant habituellement des vêtements amples et foncés ou encore des complets, bien qu’il laisse souvent un petit côté négligé ou décontracté ressortir de tout cela. Avant, il avait un tanto ou un petit wakizashi. Cependant, il n’a plus ces armes. En fait, il a ses fringues fripées qu’il portait ce soir-là… et rien d’autre.





Ce qui se passe dans ma tête

☆ Qualités : Audacieux – Compétitif – Persévérant – Protecteur – Serviable
☆ Défauts : Baratineur – Brute – Désobéissant – Fainéant – Profiteur

Zenko est assez particulier. Il a une grande gueule selon certain. Il est capable de parler, de s’exprimer, il est un peu effronté, il aime convaincre et il a quelques talents pour cela. Il connaît sa capacité à convaincre les gens et il s’en sert sans honte. Il est d’un naturel très souriant et amusé, en fait, son sourire est un peu suffisant. Bon, actuellement, il n’y a pas de quoi sourire, mais quand il est de bonne humeur il est très agréable à côtoyer.

Zenko a un tempérament et une attitude forte, il aime être le meilleur ou au moins également le premier, plus un. Il est cependant assez lâche et pas aussi travaillant qu’il devrait l’être, le chemin le plus facile et le plus direct de préférence. Cependant, même si il procrastine ou préfère rester coucher toute la journée une cigarette au bec… lorsqu’il se décide à faire quelque chose, il fait un excellent travail, il ne fait rien à moitié. Cela doit venir de lui cependant. Il n’obéit pas aux ordres en règle général, mais il est très capable de faire ce qu’on attend de lui, du moment qu’on ne lui demande pas.

Il y a une qualité particulière chez Zenko : il a un code d’honneur. Il y a certaines choses auxquelles il ne faut pas toucher. Zen peut alors se montrer brutal, violent et réagir au quart de tour. Par exemple, on ne touche pas aux femmes et aux enfants. Les affaires sont une chose, mais ceux en dehors de cela doivent être laissé tranquilles. D’ailleurs, si un homme engrosse une femme, épouse ou maîtresse, il doit prendre ses responsabilités. De même pour une femme qui choisit de garder un enfant et de le mettre au monde. Un enfant, on ne touche pas à cela.

Du côté plus personnel ou intime, Zen aime bien flirter, agacer et mettre mal à l’aise les gens. Il est assez joueur de ce côté. Ce n’est pas tant les femmes qui l’attirent – quoiqu’il est capable d’être charmant avec elles – mais les hommes. Cependant, Zenko est catégorique sur un point, ce n’est pas lui qui se fait prendre.





Ce qu'a été ma vie jusqu'ici

☆ Famille : Orphelin, élevé par son oncle maternel [Ryu KOLE] et son épouse [Cho]. Il a deux cousins et une cousine [Naizen, Kyzu & Oki].

La petite enfance de Zenko est banale. Rien n’important avant son sixième anniversaire quand ses parents moururent dans un accident de voiture. Il se retrouva donc orphelin et c’est le frère de sa mère qui l’adopta. L’épouse de ce dernier en était heureuse, elle était enceinte à l’époque de Naizen.

Zenko resta un enfant assez effacé et tranquille au début, mais il finit par prendre une personnalité imposante. Il aimait sa famille et il était aimé de lui, mais il se sentait mal à l’aise chez son oncle. Rien à reprocher, bien au contraire. Il était traité comme un fils, il avait sa propre chambre alors que ses deux petits cousins – car un second fils naquit dans les années suivantes – partagèrent une chambre. Zenko était reconnaissant à son oncle et son épouse d’avoir accepté de le prendre en charge. C’était d’ailleurs pour cela qu’il avait adopté un comportement reconnaissant et loyal, calme et serviable en signe de gratitude et de respect. Ce n’était pas forcé, c’était sincère.

À l’école ou avec ses amis cependant, il prit une attitude bien différente et sans dire extrême, diantrement opposé à ce qu’il affichât avec sa famille. Il se montra bruyant, expressif, sociale, cherchant à se mettre à l’avant-scène, il jouait un peu les cancres en fumant des cigarettes et à séchant parfois les cours. Il flânait et prenait plaisir à ne rien faire.

Lorsqu’il eut seize ans, ses parents adoptifs eurent une nouvelle naissance à célébrer : Oki vint au monde. Il n’y avait cependant pas de chambre pour elle, et les parents étaient embêtés. Pouvait-il mettre les trois garçons ensemble ? C’est Zenko qui trouva la solution, mais qui mit Ryu et Cho mal à l’aise. Zen dut faire lui-même les démarches et presque faire la chambre pour la petite. Il choisit de donner sa chambre à sa petite cousine et de s’installer dans le salon. Plusieurs fois, quoique timidement, Ryu et Cho lui dirent qu’ils allaient trouver une meilleure solution, mais Zenko persistait.

Dans l’esprit de Zenko, d’ici deux ans, il partirait de la maison. Il irait vivre en appartement. Son oncle et sa famille avait été très gentil avec lui et il les aimait beaucoup, mais il ne pouvait pas, ou plutôt ne voulait pas rester à leur crochet. Deux ans plus tard, lorsqu’il eut dix-huit ans, il prétexta aller à l'université et avec le sourire déménagea ses maigres possessions : il n’avait jamais insisté ou demandé de choses pour lui vraiment alors, quelques vêtements, des livres…

Il n’alla pas à l’université, préférant se trouver un boulot. Lorsqu’il fut à l’aise financièrement, il déclina l’argent de ses parents adoptifs, les invitant à mettre cet argent de côté pour leurs enfants ou, en riant, si jamais il venait leur en demander. L’autonomie et la liberté d’être son seul maître lui plaisait beaucoup. Il n’était vraiment pas très riche, mais il avait un studio confortable. Il chercha cependant à gagner mieux sa vie avec le moins d’effort possible. Il ne vivait déjà pas dans les beaux quartiers et en étant un minimum observateur, et traînant dans les bars et les clubs, il trouva ce qu’il cherchait.

Évidemment, n’entre pas qui veut dans un gang. Il devait montrer « pattes blanches », faire ses preuves et dévoiler son passé et ses affiliations. Sa famille adoptive était simple, avec des emplois ordinaires. Bref, il commença tout en bas, simple bras, aucune confidence et hautement surveillé. Il gravit les échelons lentement, mais sûrement. Il avait l’ambition et le sens de la famille, les valeurs d’honneur et de respect étaient là, du moins en apparence.

Zenko se lia d’amitié avec certains membres du gang plus qu’avec d’autres. Et bientôt l’idée d’en garder un peu plus pour lui… ou de multiplier ses profits au détriment de ceux du groupe ne lui vint pas seul. Yakopo était celui qui lui soufflait cette idée. Tout le monde le faisait, c’était une pratique non dite mais toléré du moment que la famille n’en souffrait pas. Alors il commença à faire de même, à couper juste un petit peu plus la drogue afin d’avoir deux ou trois ventes de plus directement dans ses poches, ou encore de prendre des faveurs pour lui au surplus des redevances exigées pour le groupe.

Durant cette même période, il profita de sa liberté et de sa majorité pour s’adonner à divers vices, l’alcool bien sûr, la cigarette, la drogue aussi, mais juste un petit peu. Il ne voulait pas perdre complétement la carte, mais se détendre, avoir du plaisir, être heureux, se sentir bien : cannabis, amphétamines et ecstasy. Il y a gagnait de l’euphorie, de l’énergie, une sensibilité des sens accrus, particulièrement le toucher, ou encore un besoin tactile envers les autres (selon la drogue et sa forme).

Finalement, sa vie sentimentale était assez vide. Il n’avait pas de petite amie ni de petit ami régulier. Il faut dire que s’il flirtait avec les deux sexes, c’était les hommes qui l’attiraient. Mais personne n’avait été en mesure de toucher son cœur ou son âme. Sans doute qu’il ne voulait pas s’attacher, car il ne l’avait jamais été, il s’était refusé de s’attacher et de s’impliquer personnellement avec la famille de son oncle qui l’avait élevé. La peur de perte, de ne pas avoir connu l’amour d’une mère et d’un père de sang? Peut-être. Car il se contentait de relation superficielle, des relations sensuelles et sexuelles sans attache. La peur de s’attacher, d’aimer, de s’ouvrir et de se livrer à autrui, de se mettre vulnérable et sous la coupe d’un autre. Prendre le risque d’être blessé ou rejeté, il refusait.

D’ailleurs, au lit, il ne voulait pas se mettre sous, laisser un autre lui donner et diriger son plaisir. Il aimait avoir le contrôle, donner, et ainsi avoir l’autre à sa merci. Il ne voulait pas se mettre vulnérable. Mais aussi, il savait qu’il était doué pour donner du plaisir, et la seule fois qu’il avait accepté de se soumettre, son amant avait été maladroit et brusque. Zenko avait détesté, et il l’avait mis dehors. Depuis, il n’était plus question qu’on le touche comme ça.

Récemment, Yakopo était venu le voir très agité et nerveux. Il lui raconta tout plein de chose de travers et Zen dut le faire recommencer pour comprendre que l’organisation avait découvert leurs petits écarts et qu’elle exigeait leur pourcentage d’ici la fin de semaine. Zen commença d’abord par vouloir calmer Yakopo, et proposer de discuter et de trouver un arrangement avec les lieutenants, même peut-être avec les responsables de secteurs pour le remboursement, afin de corriger la situation et aussi remettre les choses en état dans leur stock et tout.

Quand il se réveilla après avoir convaincu Yakopo de négocier… il n’était plus dans son appartement, mais… il avait un mal de crâne et une envie de vomir épouvantable. Sans parler de tremblement. Il ne comprenait rien. Quelque chose n’était pas normale et ce n’est qu’en réalisant les barreaux… qu’il comprit que Yakopo l’avait trahi et livré comme esclave. Il avait sans doute mis une drogue dans son verre et mélanger au reste du cocktail, il avait mal au cœur…

Cela prit plus d’une journée pour qu’il se remette, surtout qu’il était au sevrage forcé. L’endroit où il était, était une cave, les fenêtres étaient couvertes de papiers journaux jaunis… Il y avait une odeur de marché noir… On se moqua de lui et on lui montra les papiers révélant son nouveau rang. Zenko savait que discuter était inutile.

Finalement avec une demi-douzaine d’esclaves, on les doucha de force, on leur donna des fringues plus ou moins convenable et on les fit monter dans une fourgonnette. Là, on les attacha pour éviter qu’ils ne s’enfuient ou ne fassent de grabuge. Lorsque les portes s’ouvrirent, Zenko réalisa qu’il était aux Halles et qu’on les transférer contre rétribution à différents marchants. Il n’écouta pas la description qu’on fit de lui, il voulait connaître le prix de la transaction. Il était très nerveux. Est-ce que Yakopo l’avait vendu pour couvrir uniquement sa dette ou avait-il payé aussi la sienne ? Ou peut-être que ce n’était pas son ami, mais l’organisation qui … mais en attendant le prix, il comprit que Yakopo l’avait berné… Il grimaça, mais obéit. Faire des vagues à ce stade-ci n’était pas intelligent.



Derrière l'écran


Pseudo • Âge : Alexe – 29 ans
Origine de votre avatar : Hijikata Toushirou (Gintama)
Où nous avez-vous trouvés ? DC #9
Votre impression sur le forum ? Love it.
Lien entre personnages du forum ? Nothing
Quelque chose à ajouter ? No.


(c) Uyoku




Fini \0/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zenko Abe
Esclave garçon
Esclave garçon
avatar

Date d'inscription : 04/10/2017
Messages : 7
Orientation sexuelle : Homosexuel dominant
Caractère : Fort
Maitre de : .
Esclave/Pet de : Seyriu Wanabe

MessageSujet: Re: Zenko Abe [esclave M]   Mer 04 Oct 2017, 07:38

Note sur l'avatar : Selon le registre, l'avatar est utilisé par Cassandre Adam. Cependant le perso ne semble plus existé - dans les membres ou avec la fonction recherche. Il est par contre dans le registre des départ - année de supression 2016. Je me suis donc permis de reprendre l'avatar pour mon perso. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akila Niyamgiri
Modo/Esclave fille
Modo/Esclave fille
avatar

Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 86
Age : 21
Orientation sexuelle : Ignore son orientation
Caractère : Mixte
Maitre de : X
Esclave/Pet de : Danny Valerty

MessageSujet: Re: Zenko Abe [esclave M]   Mer 04 Oct 2017, 18:10

Re re re re re re re re re re bienvenue \o/


J'ai lu ta fiche, tout me semble en règle, c'est parfait \o/ Pour l'avatar, les admins régleront le problème je pense mais ça doit le faire :P



Tu as plus qu'à attendre qu'un gentil admin vienne t'oranger et tu pourras commencer à jouer !

Des bisous mon canard ♥️

. . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Sayoku
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 911
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort
Maitre de : ...
Esclave/Pet de : ...

MessageSujet: Re: Zenko Abe [esclave M]   Jeu 05 Oct 2017, 05:45

Re-Bienvenue à toi !

Ta fiche est correcte, tu es donc validé.

N'oublie pas de poster sur la demande de ton maitre et de faire ton parcours.

Amuses toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zenko Abe [esclave M]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zenko Abe [esclave M]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous la nuit pur, un signe du monde extérieur [Saibogu Zenko]
» Couloir de l’Académie
» Asano Zenko [Validé]
» La Team Ji'nei (Iwasaki Nami ; Saama Zenko ; Hiroshi Kaze)
» Un spectacle pour le moins vivant ! 《 Pv Natsume Homura & Saama Zenko 》

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Esclaves-
Sauter vers: