2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Misha Wise [esclave garçon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Misha Wise
Esclave garçon
Esclave garçon
avatar

Date d'inscription : 11/09/2017
Messages : 22
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Mixte
Maitre de : ---
Esclave/Pet de : Joshua Winters

MessageSujet: Misha Wise [esclave garçon]   Lun 11 Sep 2017, 04:33



Misha Wise




Esclave Garçon


Nom : Wise
Prénom : Misha
Surnom : Mitsh
Âge : 22 ans
Nationalité : Américaine
Orientation Sexuelle : Bisexuel ambivalent



Ce que je vois dans le miroir

☆ Misha est un jeune homme d’un mètre soixante-dix pour 66 Kg. Sa silhouette est élancée, possédant une légère musculature. Sa peau est d’un teint mat. Il s’est teint ses cheveux, anciennement blond platine, en un dégradé de mauve dès qu’il eut quitté le foyer familial. Ils sont mi-long, coupés en dégrader, descendant légèrement sous les omoplates. Pour agencé son look, il porte des verres de contact rose, couvrant ses yeux verts. Trouvant qu’il ressemblait trop à sa mère, il avait décidé de changer du tout au tout. Son visage délicat et ovale met en évidence un nez fin et des lèvres pulpeuses, quoique fines, affichant généralement un sourire moqueur. Il porte une attention particulière à son apparence, prenant très soin de son visage. Il lui est régulièrement arrivé de se maquiller pour mettre en évidence les traits de son visage. Il est percé à l’oreille gauche, portant un simple petit anneau d’argent. Son cou élancé donne sur un corps délicat aux muscles formés, sans pour autant être très développés. Ses mains, suivant le reste de son corps, révèlent son côté artistique : doigts longs et délicats. Misha porte généralement un débardeur par-dessus duquel il met une redingote lui arrivant aux genoux. Le tout se termine par un jeans et des bottillons noirs. Certes, il n’a pas toujours eu la chance de s’habiller à sa guise. Cependant, cela, pourrions-nous dire, représente son style principal. Autant de son passé que de son présent, son dos et ses jambes sont couverts de cicatrices de tout genre : brûlure, fouets, coupures… Pour cette raison, il ne porte presqu’aucun pantalon court. Il n’aime point les découvrir, cherchant à éviter les questions qui suivent généralement la découverte d’autant de cicatrices. C’est avec dédain et brièveté qu’il répondra aux questions de ses futurs maîtres. Cela ne l’empêche aucunement de jouer de ses atouts naturels pour séduire son prochain.





Ce qui se passe dans ma tête

☆ Misha est un jeune homme avec peu d’éducation. Il ne sait qu’à peine écrire et compter. Il a développé ses connaissances par essaies et erreurs… et Dieu sait qu’il en a commis plusieurs. Étant jeune, il était croyant et pratiquant catholique. Il a toujours aimé croire que quelqu’un, même s’il s’était élevé au rang de Dieu, l’aimerait pour ce qu’il était. Cependant, les évènements passés lui ont fait douter de cette aide divine. Au fil du temps, il s’est créé une carapace, qu’il n’a pas l’intention de laisser tomber, pour protéger sa fragilité. Cela lui donne un côté mystérieux. Il a pris l’habitude de vivre dans sa souffrance, croyant fermement que cela le rend plus fort. Force qui lui a permis de protéger les personnes qui lui étaient cher, notamment son petit-frère. Il aime faire plaisir à son prochain par de petites attentions, ce qui lui donne un sentiment d’importance. Cependant, il arrive que, par son côté rebelle, il cherche désespérément l’attention en provoquant la personne en sa présence. Cela se traduit par des propos, des gestes ou des attitudes déplaisant, voir fâchant. Il obtient ainsi les foudres de la personne concernée. Forme d’attention qui lui suffit amplement, sachant qu’il n’a connu que ce type d’affection étant enfant. Afin de soulager sa conscience perturbée, il s’est réfugié dans la drogue, l’alcool et le sexe après avoir fugué. Cherchant amour, affection et acceptation, il retrouve ces composantes dans les plaisirs charnels, même si cela n’est que pour un cours instant. La chaleur humaine met un baume sur ses blessures du passer. Dans la rue, il a appris à peinturer, ce qui l’aida à conserver sa rage d’exister. Il est généralement souriant, se moquant de ce qu’il l’entour pour mieux s’en protéger. Il se montre gentil, empathique et ouvert d’esprit, le rendant chaleureux et d’agréable compagnie. De plus, il a un tempérament plutôt festif. Il parle fort, drague tout ce qui bouge et se croit tout permis.





Ce qu'a été ma vie jusqu'ici

☆ Misère, alcool et violence… Ceci fut l’environnement dans lequel fut né le jeune Misha Wise. Il fut confectionné lors d’un « one night stand » lorsque sa jeune mère n’avait que 18 ans. Elle était éperdument amoureuse de l’homme mature qui l’avait mis enceinte. Cet homme âgé de 30 ans à cet époque décida d’élever, du moins de dompter, ce petit bambin qui portait sa génétique. Il faisait ce qu’il voulait de sa mère, Karla. Il profitait d’elle pour augmenter son propre estime beaucoup trop basse et immature pour son âge. Alcoolique depuis de nombreuses années au pris avec des excès de colère, il violentait sa conjointe. La grossesse fut tout le contraire d’améliorer cette condition.

Lorsqu’elle fut grosse de 7 mois, Michel, saoul comme une botte, entra chez lui en criant. Il accusait Karla de le tromper et de l’espionner. Il l’avait pris au collet avant de la plaquer sur le mur. Tous les insultes dont il connaissait sortir de sa bouche. Il finit par la gifler. Des larmes roulèrent sur le visage rougi et impassible de sa partenaire de vie. Elle ne devait pas faire de bruit. C’était important. Très important même. Comme il s’éloignait d’elle de quelques pas, elle hoqueta de sanglots en reprenant son souffle, rendu court. Erreur. Grosse erreur. C’est en la traitant de pleurnicharde et de bonne à rien qu’il se jeta sur elle pour la reprendre au collet et de lui fracasser la tête contre le mur. Fort de nature, il la lança sur la table de cuisine qui tomba en mille morceaux au sol avec la jeune Karla. Du sang commença à se déverser sur le plancher brun clair. Son expression de douleur se transforma rapidement en panique. Elle pensa à la vie qui grandissait dans son ventre. Vite! À l’hôpital. Prit de panique, Michel se sauva, laissant la jeune mère en sanglot au sol. Elle se hissa vers le téléphone, ignorant les affreuses crampes provenant de son ventre. Elle appela finalement les secours, donnant son adresse juste avant de perdre conscience. Elle avait perdu trop de sang.

-----

Le jeune Misha fut né cette même journée. Un grand prématuré qui ne verrait probablement jamais son premier anniversaire. Ses poumons n’étaient pas encore à maturité. Heureusement, la technologie était suffisamment avancée pour tenter la chance de lui offrir une longue vie en santé. Il resta à l’hôpital pendant des mois et des mois. C’était une belle opportunité pour Karla de rester loin de son mari qui l’effrayait au plus haut point depuis ce jour fatidique.

Michel passait souvent à l’hôpital pour voir sa petite famille. Il apportait des fleurs et traitait sa femme avec soin. Une seule personne était cependant permise de rester dans la pouponnière, dans laquelle se trouvait le bébé, pour la nuit. Karla restait donc avec le nouveau-né tandis que le père retournait seul à la maison, remplit d’angoisse. L’inquiétude constante que sa femme dénonce ses agressions le rongeait de l’intérieur. Il buvait donc de plus en plus pour oublier ce tourment. Il ne dormait plus et ne mangeait plus beaucoup. Il en faisait peur à voir. Ce serait le début de l’enfer pour Karla et Misha qui retourneraient en sa compagnie après le séjour à l’hôpital. Le jeune mère n’avait pas le courage de laisser son mari et élever seul ce petit bambin qui comptait sur elle.

-----

Dès son jeune âge, il fit sa mère se faire violenter et se fut bientôt son cas. Fragile et sans défense, cela semblait procurer plus de satisfaction à son paternelle. De plus, il n’avait pas les sanglots trop aigues de sa femme à endurer. Il alla à la maternelle, comme tous les enfants. Cela était obligatoire… Il portait des vêtements longs et visiblement trop grands pour lui et plein de trous. Ses parents n’avaient pas d’argent pour lui en acheter. L’alcool était beaucoup trop important. Les autres enfants se moquaient de lui et aucune personne n’osait l’approcher. Même les professeurs ne savaient que faire de cet enfant turbulent et méchant.

Après sa 6ème année, son père refusait catégoriquement de l’envoyer au secondaire, prétextant que cela coûtait beaucoup trop cher pour rien. Il disait qu’il était suffisant pour lui et sa mère d’aller seulement à l’église. C’était un lieu calme où il aimait passer quelques heures. Le prêtre, Joshua Winters, était son idole. Un homme qu’il appréciait plus que tout. Misha aurait tant aimé qu’il soit son père. Le temps qu’il fût en sa présence à l’admirer, il pouvait finalement sortir de ses tourments quotidiens.

Ne voulant pas rester seul dans la maison dans ses temps libres, il se rendait au parc près de chez lui pour aller boire les quelques bouteilles d’alcool qu’il avait volé à son père. Une journée comme les autres, nuageuse, un groupe d’adolescents vinrent le rejoindre. Il partagea son alcool avec ces purs inconnus et eux partagèrent leur héroïne. Cette drogue lui offrait confort, bien-être et soulagement. En effet, il ne ressentait plus la douleur physique ni psychologique. Il songea sérieusement à en apporter à sa mère. Il revit régulièrement ces mêmes personnes qui lui vendait ce produit. Au départ, il échangeait l’alcool de son père, puis il vint à voler l’argent de ses parents.

Une après-midi, son père le vit prendre plusieurs billets et les fourrer dans son sac. Fou de rage, il fractura une jambe à son seul fils. Sa mère l’avait accompagné à l’urgence la plus proche et avait trouvé une excuse bidon pour protéger son mari. Certes, le personnel avait des soupçons, mais rien de suffisamment concret et, sous aucun prétexte, Karla ne quitta son garçon pour laisser la chance aux infirmières de l’interroger. Il retourna donc bien assez tôt à la maison. Sans un sous sur lui, il expliqua au vendeur qu’il allait s’en trouver bientôt et qu’il pourrait les repayer. Il les convaincu le lui vendre une petite quantité, car « il en avait vraiment de besoin ».

Il vécut plusieurs années de cette façon : voler de l’argent à son père, voler dans les magasins et voler les passants pour s’acheter de l’héroïne. Avec elle, il oubliait tous ses soucis. Étant un bon client, il finit par en vendre. C’était une façon d’avoir un accès facile et de se faire son propre argent, en quelque sorte, car il n’arrêta point ses autres activités. Il s’était fait teindre les cheveux et possédait des verres de contact. Il disait que cela « lui donnait un look plus cool et moins enfantin ». Il prenait soin de son apparence. Le seul temps où il se tenait tranquille était à l’église. Ce confort spirituel valait beaucoup à ses yeux.

Une soirée, en discutant avec des amis sur le bord de la rue, un bel homme l’approcha et lui offrit de l’argent en échange de « services ». Il accepta volontiers. Et cela s’ajouta rapidement à son agenda, comblant ses soirées. Il trouvait même des acheteurs d’héroïne plus facilement. Tout semblait bien aller. Tout sauf chez lui. Sa maison, sa famille, sa mère, son père, les meubles, la couleur des murs… tout de cet endroit maudit l’écœurait. Misha, qui perdait de plus en plus confiance en Dieu, arrêta d’aller à l’église. L’héroïne sembla être une meilleure échappatoire que ce prêtre qui l’avait fait rêver…

Sur un coup de tête, à l’âge de 20 ans, il vola tous les objets de valeur qui possédait ses parents et fugua loin de ce malheur. Il ne voulait pas que ses parents puissent le retrouver pour rien au monde. Il changea donc de ville. Nouveau monde, nouveau quartier, disait donc nouveau départ. Cette perspective l’enchantait. En plus, il devait de l’argent à ses anciens « patrons » qui lui fournissaient l’héroïne à revendre. Il pensait donc s’être libéré de cette dette.

C’est le sourire aux lèvres et une posture fière, son sac à dos sur ses épaules, qu’il débarqua du train dans lequel il était entré clandestinement. Il ne se chercha pas un foyer. Il préféra rester itinérant, sautant tout ce qui bougeait. Cela lui permettait de conserver son argent pour ce qui était plus important à ses yeux : drogue, alcool, une douche de temps en temps, verres de contact et du maquillage.

Il vécut ainsi une belle année et demie, selon lui. Une soirée d’automne, un grand homme en habit noir s’approcha de lui. Misha ne se fit pas prier pour embarquer avec lui. Il devait surement avoir beaucoup d’argent. Il pourrait en profiter après leur baise pour lui voler une petite partie de sa fortune.

Il passa effectivement une nuit d’enfer… mais pas dans le bon sens. Son partenaire se trouva être un sadique agréé. Il se doutait bien qu’il aurait eu quelques cicatrices de plus, mais il essaya d’apprécier pour ce que cela allait rapporter. C’est lorsque sa conquête, qui était sorti de la chambre, le laissant attacher du plafond, les pieds ne touchant pas le sol, revint en compagnie de son ancien patron, Carl, à qui il devait de l’argent, qu’il comprit le pétrin dans lequel il se trouvait.

Misha passa deux semaines comme son esclave. Il l’avait défoncé tous les soirs, rendant la marche pénible. Après ce, il allait dormir dans une niche. Il arrivait au jeune Misha de s’ennuyer de Joshua. Il ne serait pas fier de le voir aujourd’hui. À cette pensée, il était immanquable que des larmes coulent le long de ses joues en silence.. Après les sept premiers jours avec cet homme répugnant, il commença à lui jouer de mauvais tours : mettre trop d’épices dans la nourriture, mettre de l’huile sur les planchers, mettre de la colle dans les bouteilles de savon… Une vraie plaie. Carl avait essayé de le punir de toutes les façons possibles, mais cela ne faisait qu’encourager Misha à faire des bêtises encore pire. Le quatorzième jour fut la goutte qui fit déborder le vase. Misha avait remplacé son vin par du sang et avait mis la carcasse d’un porc dans le lit de son maitre. Le lendemain matin, il réveilla Misha à grand coup de pied sur sa niche.

- Il est temps que tu me rembourses l’argent que tu me dois, avait-il simplement dit avant de l’agripper par son collier, de lui bander les yeux et de le jeter dans la voiture.

Ils avaient pris l’avion, puis rembarqua dans une voiture. Le voyage durant plusieurs heures. Il avait faim… vraiment faim. Ils finirent par entrer dans une boutique. Allait-il finalement lui donner quelques choses à manger? Il entendit la voix de Carl qui discutait avec un autre homme au loin. Il entendit des pas s’approcher de lui avant de reconnaitre la poigne ferme de Carl sur son collier.

- C’est l’heure de manger? demanda-t-il innocemment.  

Le ruban fut enlevé, donnant trop de lumière à ses yeux qui mirent quelques secondes avant de s’ouvrir. Par contre, au lieu d’être assis à une table, il fut poussé dans une cellule. Il regarda bouche-bée la silhouette de son ancien propriétaire disparaître en traversant la porte.



Derrière l'écran

Pseudo • Âge : Jess • 23 ans
Origine de votre avatar : Avatar : Yukari Mishakuji / Origine : K-project
Où nous avez-vous trouvés ? Double compte :)
Votre impression sur le forum ? J'aime beaucoup
Lien de votre personnage avec un autre personnage du forum ? Joshua qui a été son prêtre
Quelque chose à ajouter ?


© Uyoku

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalelements.forumactif.org
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 2092
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Misha Wise [esclave garçon]   Lun 11 Sep 2017, 16:32

Bonjour et bienvenue parmi nous,

Ta fiche me semble correcte, je peux donc la valider. Je t'invites donc a prendre connaissances des petites annonces afin que tu puisses trouver ton bonheur , je t'invites aussi à faire ta fiche parcours.  Ainsi que ton premier poste au refuge.

Je te souhaites donc un bon jeu parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
 
Misha Wise [esclave garçon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Vestiaire des garçons
» Sandy Farmer. |Sans contrefaçon je suis un garçon ~|| Validée.
» Yuki, garçon des neiges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Esclaves-
Sauter vers: