2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ayumi Hamasaki [Esclave fille] terminé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayumi Hamasaki
Esclave fille
Esclave fille
avatar

Date d'inscription : 10/09/2017
Messages : 37
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Mixte
Maitre de : X
Esclave/Pet de : Arisa Kazuyaki

MessageSujet: Ayumi Hamasaki [Esclave fille] terminé !   Dim 10 Sep 2017, 11:58



Ayumi Hamasaki




Esclave Fille


Nom : Hamasaki
Prénom : Ayumi
Surnom : "La Reine de la j-pop"
Âge : 25 ans
Nationalité : Japonaise
Orientation Sexuelle : Bisexuelle ambivalente



Ce que je vois dans le miroir

☆ Ayumi est une belle femme de vingt cinq ans, avec une longe chevelure blonde ondulée et de grands yeux bruns. Elle adore coiffer ses cheveux, s'occuper de ses cheveux, les lisser, les boucler encore plus, les friser, les coiffer : brushing, dégradé, queue de cheval, chignon, tresses. Tout pour mettre en valeur sa grande beauté.. En effet, Ayumi est loin d'être moche et elle le sait parfaitement. Pourtant, des femmes belles, il en existe des milliers sur Terre ! Elle a sûrement eut de la chance, de devenir célèbre pour ce joli visage ainsi que sa belle voix. Sa voix est aussi belle que son visage ! Elle avait tout pour faire une parfaite idole. Son corps l'aidait aussi bien pour cela ! Elle a des formes généreuses, une poitrine imposante, un ventre plat, un bassin large comme il faut, pas excessif. Ayumi est belle, on l'aura compris ! Entant qu'idole, elle devait être bien plus que belle. Elle est donc adepte des accessoires, du maquillage, de tout ce qui peut augmenter sa beauté, sans la faire ressembler à un pot de peinture. Il fallait se rendre encore plus belle, sans dépasser la limite ! Il fallait rester mesurée. Elle aimait se préparer elle-même, choisir elle-même ses tenues, se maquiller et se coiffer seule. Elle avait toujours tout fait seule sauf lors des tournages de grands clips ou avant un shooting photo. Sa voix était connue dans le monde, certes, mais son corps l'était tout autant, voire bien plus ! Pas mal de "fans" d'elle collectionnait des statuettes, des oreillers, des affiches où on voyait plus que bien ses jolies formes. Elle a beaucoup de prestance, entant qu'idole. Elle a une qualité artistique renforcée par sa modestie, son humilité. On ne l'appelle pas la "Reine de la j-pop" pour rien ! 





Ce qui se passe dans ma tête

☆ Cette partie risque d'être plus compliquée, car il existait deux personnes avant qu'Ayumi ne devienne esclave : L'idole Ayumi et l'individu Ayumi, qui ne sont pas forcément les mêmes. Commençons par l'idole : Entant que célébrité, Ayumi se doit d'avoir une image pour le public. Elle a l'obligation d'être irréprochable quant à cette image, de jouer le jeu au mieux. Elle doit être limite parfaite ! Belle, avec de la prestance, un modèle pour ses fans. Elle doit savoir danser, conserver un régime de vie sain, surveiller sa ligne, entretenir sa voix autant que son corps, et être "l'amie" de tous tout en entant l'amie de personne. Elle doit donner cette impression d'inaccessibilité. C'est ce qu'elle faisait au mieux, pour donner cette image idéale de perfection. Mais parfaite, elle ne l'est pas ! Elle est humaine. L'individu qu'est Ayumi est une femme comme une autre en général. Elle est du genre taquine, sarcastique. Elle a un petit côté pervers, qu'elle cache pour conserver son image de "gentille" aux yeux du public. Mais elle aime l'humain, elle aime les relations, elle aime les corps. Loin d'être idiote, elle a un opinion. Même si elle se gardait bien de donner son avis à la télévision pour éviter les débats, scandales ou les détournements de ses propos. Sur les sujets sensibles, elle préférait ne pas se faire entendre. Mais comme tout le monde, elle parle, elle pense, elle ne fait pas que chanter et danser. Elle est assez coquette, heureusement pour elle vu son métier jusqu'ici. Elle aime les beaux vêtements, les beaux bijoux, le parfum, le maquillage. Elle adore faire du shooping. C'est une personne aimable, en général. Quand elle se fait des amis, elle aime discuter et rire avec eux. Elle est tout à fait normale, en soit. Elle peut à la fois avoir des discussions sérieuses, tout comme elle peut avoir un comportement taquin et enfantin avec les gens qu'elle apprécie. Elle aime bien taquiner, embêter. Même si elle est du genre aimable, elle a quand même un petit caractère. Elle ne s'énerve pas facilement, mais quand elle s'énerve, c'est pas beau à voir. Elle ne sera pas du genre à peser ses mots et elle se fera entendre. Mais il faut vraiment y aller pour l'énerver ! Elle est du genre self-contrôle, en général. Du genre à savoir se contrôler, à garder son calme, à gérer ses émotions pour ne pas se laisser déborder et bien réussir à les cacher.. Mais parfois, quand ça déborde, ça déborde ! Elle n'est jamais tombée amoureuse réellement, mais dans les quelques relations qu'elle a eut, elle n'était ni possessive, ni vraiment jalouse. Elle n'aimait juste pas qu'on se fiche d'elle, car elle a sa fierté. Elle est un peu coquine, elle aime entretenir des relations qu'elle dit "pratique". S'aimer sans s'aimer. On s'aime mais on ne s'appartient pas. On passe de bons moments ensemble, on rigole, on s'amuse, on s'envoie en l'air, on s'embrasse, on se touche, on s'éclate, mais on ne s'appartient pas pour autant. Elle a quelques relations dans ce genre là, avec des femmes, avec des hommes. Elle avait même ses propres esclaves et hybrides, la coquine. Riche, il lui arrivait d'avoir un comportement de diva parfois. Il lui est arrivé de dire ce genre de phrases "Tu ne sais pas qui je suis ? Moi ? Mais tout le monde me connaît ! " ou encore " Je suis la grande Ayumi Hamasaki !". Mais malgré ces quelques élans de diva prétentieuse, elle n'a jamais considéré d'autres personnes comme étant inférieures à elle. Elle ne se considère pas comme supérieure, elle respecte les autres. Sauf quand elle n'aime pas la personne.. En bref, Ayumi est une femme comme une autre, qui prend son travail, son rôle d'idole très au sérieux. Elle voit ce métier comme étant un métier comme un autre. Avec sa petite fierté, il fut difficile au début, pour elle, d'accepter d'être l'esclave, le jouet de quelqu'un d'autre. Car cette chute sociale est difficile à vivre.. Passer de tout en haut à tout en bas, c'est pas facile du tout !

C'est pour cela que la Ayumi esclave ne sera pas exactement comme celle qu'elle était avant son asservissement. Lassée par un combat vain, elle accepte sa situation. Elle devient l'esclave. Elle se rend compte qu'il est possible de vivre une vie d'esclave pas aussi malheureuse qu'on le pense. Il suffit de tisser un lien de confiance avec son maître. L'esclave Ayumi, avec son nouveau maître, sera un peu méfiante au début, mais elle acceptera d'aller avec elle ou avec lui. Elle lui obéira, mais elle s'en méfiera jusqu'à créer cette relation de confiance. Parfois un peu sarcastique, elle n'hésitera pas à se tourner elle-même en dérision de par sa situation, ou à plaisanter un peu avec son maître. Car l'humour, c'est tout ce qui lui reste ! Elle avait réussit à s'attacher à son premier maître et même à trouver quelque chose de bénéfique dans cette relation.. Quand elle était libre, il lui manquait quelque chose. Elle avait comme un vide. Elle se sentait seule. En appartenant à quelqu'un, elle n'est plus seule. Alors elle ne demandera qu'à pouvoir s'attacher à son maître ou sa maîtresse. Même si elle ne l'avouera sûrement jamais, elle est un être qui ne demande qu'à aimer et qu'à être aimé.





Ce qu'a été ma vie jusqu'ici

☆ Ayumi n'a pas une enfance particulièrement exceptionnelle. Elle est la fille d'un ouvrier d'usine et d'une maîtresse d'école. Fille unique, elle a passé son enfance à être aimée, entourée de ses parents pour qui elle était le centre de l'univers. Elle a grandit dans cette famille aimante, passant de l'enfance à l'adolescence, du collège au lycée. Elle réussit ses études, mais quand elle devait entrer à l'université, un événement bouleversa sa vie. Ses parents perdirent la vie dans un accident de voiture. Elle n'était âgée que de dix-sept ans, elle venait à peine de finir le lycée. Tout se chamboula, elle hérita du peu qu'ils avaient et de leur maison. Elle s'y installa seule, en commençant un petit job de serveuse. Puis un jour, quelqu'un la remarqua. Elle se sentait observée par un même homme depuis plusieurs jours. Elle pensait à un pervers, mais non. Il s'agissait d'un manager qui trouvait qu'elle avait le physique parfait pour être idole. Il lui vendait du rêve. Elle se méfia au début, mais rêver, c'est beau.. Alors elle signa un contrat et commença sa formation d'idole. Chant, danse, sport. Elle devint même mannequin ! Son métier prenait toute sa vie ! Elle ne pouvait rien faire sans devoir songer aux conséquences sur son image, sur son job. Manger, parler, agir, séduire, rire, pleurer, se mettre en colère. Tout pouvait avoir des conséquences irréversibles ! Elle devint rapidement connue, car heureusement pour elle, en plus d'être jolie, elle savait chanter, faire le show et entretenir une belle relation avec ses fans. Sa vie devint un vrai conte de fée. Elle s'amusait, elle devenait riche et célèbre. De quoi pouvait-elle rêver de mieux ? Pourtant, il lui manquait quelque chose. Elle se sentait seule. Pas aussi heureuse qu'elle devrait l'être et elle ne comprenait pas pourquoi. Elle entretenait plusieurs relations instables, basées sur le s*xe, sûrement pour tenter de trouver cette chose qui lui manquait, pour tenter de ne plus être seule. Mais elle ne la trouvait pas, cette chose ! Elle devint de plus en plus gourmande pour combler ce vide, au point de faire quelques caprices de divas auprès de son manager et un de ces caprices fut de trop. Son manager refusait qu'elle accepte de signer un contrat avec une autre boite de mannequina qui voulait lui faire signer un contrat. Il disait qu'il fallait se méfier car cette agence était réputée pour faire des magouilles illégales.. Mais, la starlette n'écouta pas les précieux conseils de son manager et elle signa le contrat. Ce fameux contrat, qu'elle n'avait pas entièrement lu et qui stipulait "qu'en cas d'incapacité à remplir les conditions du contrat, tous les biens et la vie entière d'Ayumi appartiendraient à l'agence ". En effet, pour pouvoir lancer Ayumi chez eux, ils avaient investi énormément pour les shooting photos. Cet argent était une sorte de prêt fait à la demoiselle. Et s'ils n'étaient pas rentables, elle devrait rembourser. Avec sa vie. Elle pensait simplement faire du mannequina comme elle avait déjà fait. Elle pensait simplement faire son travail, faire de belles photos, travailler en symbiose avec les photographes. Mais quand on lui demande de faire des photos et des vidéos nues, elle refusa catégoriquement, et le piège se referma. Elle comprit alors qu'on attendait d'elle qu'elle dévie sur la p*rnographie. Jamais ! Jamais elle ne ferait une chose pareille. Elle n'était pas actrice p*rno. Le conte de fées devint cauchemar. Bien vite, le contrat ne fut brisé. Elle n'avait pas rempli sa part du marché, et l'agence se fit un plaisir de lui faire comprendre qu'elle était prise au piège. On s'empara d'abord de ses biens, de ses esclaves, de tout ce qu'elle possédait. Puis on s'empara d'elle. Elle passait des paillettes à une cage. L'agence venait de la vendre à un refuge pour une somme immense ! Elle était idole après tout, elle valait son pesant d'or. Elle venait de perdre tous ses droits, tout ce qu'elle était pour tomber au plus bas. Esclave. Elle devenait esclave. Elle n'en revenait pas. Elle n'y croyait pas. Elle était dans le déni total ! Tout allait devenir bien compliqué pour elle, à partir de maintenant.. Au départ, elle vivait très mal cette déchéance sociale. La diva tentait de faire comprendre qu'il s'agissait d'une grave erreur en répétant à qui veut l'entendre qu'elle est la grande Ayumi : le choc de tout cela l'oblige à agir hâtivement sous la panique, et à développer un déni total de sa situation. C'est impossible, ça ne peut pas lui arriver, à elle. Et pourtant si ! Et elle est un si beau morceau avec tant de valeur qu'on ne compte pas lui rendre sa liberté si facilement. Pour sa mise en vente, il y eut une queue monumentale devant le refuge. De nombreux fans espéraient l'avoir, pour passer leurs nuits avec la vraie plutôt qu'avec l'oreiller où était son effigie. Elle allait être donnée en pâture à la folie de ses fans.. Pour du fric. Elle en avait la boule au ventre, sur le coup. Elle voyait les gens limite se battre pour avoir une meilleure chance de l'avoir, un véritable chaos. Elle, enchaînée, on ne l'écoutait pas quand elle disait qu'elle avait des droits. On ne l'écoutait pas. Et quand on lui annonça qu'elle avait enfin un acheteur, elle cru défaillir. Alors tout ça, c'était pas une blague, c'était réel ? Un vieil homme, fan de la demoiselle, venait de l'acheter pour un prix exorbitant. Elle fut forcée d'aller chez lui, chez ce vieillard, totalement obsédé par elle. Il la forçait à danser et à chanter pour lui, uniquement pour lui, en mode concert privé. Et elle dû apprendre à donner son corps même si elle ne le voulait pas. Au début, ce fut assez difficile. Car la Ayumi libre était encore là, en elle. Elle gueulait parfois, elle s'indignait, elle l'engueulait limite et elle refusait qu'il ne la touche. Elle avait besoin d'être un peu dressée, et elle le fut. Il fallu plusieurs mois, mais elle commença à devenir l'esclave qu'elle devait être. Elle comprenait au fur et à mesure que cet homme pourrait lui faire n'importe quoi, il n'en serait pas punit, ce ne serait pas un crime, car il était son maître et qu'elle lui appartenait. Il pouvait la frapper, la violenter comme il l'avait déjà fait, il en avait totalement le droit. Lassée, voilà ce qu'elle était. Lassée de se battre. La vie avait fait d'elle une esclave ? La vie l'avait emmenée loin des paillettes ? Très bien. Elle l'acceptait. Elle acceptait cette vie. Elle acceptait de chanter, danser pour lui. De coucher avec lui quand il le voulait. Et comme elle devenait un peu plus docile, il lui laissa plus de liberté. Elle pouvait lire, jardiner, regarder la télévision. Elle pouvait même sortir un peu pour faire les magasins, acheter un cupcake dans une pâtisserie. Elle retrouvait quelques joies de liberté, tout en restant esclave. Et elle commençait à réaliser qu'être esclave n'était pas si horrible que cela, si on arrivait à créer une relation de confiance avec son maître. Son maître n'était pas aussi monstrueux qu'elle le pensait. Il l'avait dressée et tabassée plusieurs fois, mais en réalité, c'était un homme bien seul. Ses enfants ne lui parlaient plus et attendaient l'héritage. Il ne couchait plus avec sa femme qu'il ne supportait plus. Et il se consolait dans les bras de son idole et esclave, Ayumi. Un pauvre homme, en réalité. Lorsqu'il perdit la vie d'une crise cardiaque, Ayumi espéra qu'elle était à présent libre. Qu'il indiquait dans son testament qu'il lui rendait sa liberté. La femme de son maître espérait au contraire pouvoir la vendre comme il lui plairait pour en tirer un très bon prix. Le fils de son maître espérait, lui, en hériter, pour pouvoir l'utiliser à son tour, après son père. Aucun des trois n'eut ce qu'il voulait ! Dans son testament, l'ex maître d'Ayumi indiqua ceux-ci. « Ayumi sera achetée à ce prix, et ce prix uniquement par la personne qui sera tirée au sort au moment d'un événement organisée par mon ancienne secrétaire au refuge où je l'ai achetée.. Le hasard choisira le futur maître d'Ayumi, chanceux il sera ! Ayumi ne mérite pas d'être vendue comme un objet, elle mérite d'être gagnée comme un cadeau du ciel ».  



Derrière l'écran

Pseudo • Âge : Gwen, 20 ans
Origine de votre avatar : Aucune idée. Il s'agit de dessins Gang Road Art, qui ne représente pas de personnage précis.
Où nous avez-vous trouvés ? DC
Votre impression sur le forum ? X
Lien de votre personnage avec un autre personnage du forum ? X
Quelque chose à ajouter ? X


© Uyoku



Dernière édition par Ayumi Hamasaki le Lun 11 Sep 2017, 09:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Hamasaki
Esclave fille
Esclave fille
avatar

Date d'inscription : 10/09/2017
Messages : 37
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Mixte
Maitre de : X
Esclave/Pet de : Arisa Kazuyaki

MessageSujet: Re: Ayumi Hamasaki [Esclave fille] terminé !   Dim 10 Sep 2017, 18:36

Normalement, j'ai terminé ! J'attends la correction de nos merveilleux admins ^^ !

. . . . . . . . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 1943
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Ayumi Hamasaki [Esclave fille] terminé !   Lun 11 Sep 2017, 16:17

Bonjour et bienvenue parmi nous,

Ta fiche me semble correcte, je peux donc la valider. Je t'invites donc a prendre connaissances des petites annonces afin que tu puisses trouver ton bonheur , je t'invites aussi à faire ta fiche parcours.  Ainsi que ton premier poste au refuge.

Je te souhaites donc un bon jeu parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 1943
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Ayumi Hamasaki [Esclave fille] terminé !   Mar 03 Oct 2017, 21:34

L'identité du personnage est : Tsukagoshi Misora du jeu Gang Road
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ayumi Hamasaki [Esclave fille] terminé !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ayumi Hamasaki [Esclave fille] terminé !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ayumi, la fille du héros de Konoha
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Dréa Asano, la fille ensanglantée et humiliée~ [Terminée]
» Arneval Malicia, jeune fille pas si pur [terminée]
» Un casier, une jeune fille dans ses pensées... et PAFF ... || Justin Alambra [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Esclaves-
Sauter vers: