2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Charlie Doe [Esclave Fille ] Hit me baby one more time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Doe

avatar

Date d'inscription : 07/09/2017
Messages : 2
Orientation sexuelle : Ignore son orientation
Caractère : Fort
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Aucun

MessageSujet: Charlie Doe [Esclave Fille ] Hit me baby one more time    Jeu 07 Sep 2017, 21:32



Charlie Doe




Esclave Fille


Nom : Doe
Prénom : Charlie
Surnom : Aucun
Âge : 19 ans
Nationalité : Inconnue mais elle est occidentale sans aucun doute possible.
Orientation Sexuelle :  À découvrir



Ce que je vois dans le miroir

Ce que je vois dans le miroir ? Alors attendez deux petites minutes, parce que les miroirs, dans ma situation c'est par forcement fastoche à trouver m'voyez ?
Alors...une fenêtre..une vitre...quelque chose d'assez clair pour parvenir à me décrire...Ah ! C'est bon je suis prête.
Hum...une peau nacrée, des yeux en amandes de couleurs noisettes j'ai du être un écureuil dans une autre vie ! Haha c'était Monsieur jeu de mots ! Non ? Ce n'était pas drôle ? Bon d'accord...
Une bouche pulpeuse aux nuances rosés, un visage fin aux joues un peu creuses et aux pommettes saillantes, j'imagine que je devrais manger un peu plus...Facile à dire.
Des cheveux blonds qui ondulent légèrement sur mes épaules et descendent en cascade jusqu'au creux de mes reins...enfin..blonds c'est un doux euphémisme, à mon sens ils sont blonds,aux yeux des autres ils sont blancs. Non ce n'est pas une coloration.
Je n'ai pas de style vestimentaire prédéfinis, je m'habille avec ce que je trouve, des vêtements amples la plupart du temps, des jeans , des vestes pour dissimuler mon visage derrière une capuche. Passer inaperçue est ma priorité.






Ce qui se passe dans ma tête

Ce que j'ai dans la tête...vous en posez de ces questions franchement ! Est ce que quelqu'un est seulement capable de se définir en quelques lignes ?
Pas besoin de miroir cette fois hein ? Ou un miroir spirituel...Wow..Ce que je suis poétique parfois ! Humm..je dirai que je suis d'une nature curieuse et cynique...ouai on dirait pas comme ça, je blague je blague mais j'ai des idées noires et bien souvent ça prend le dessus.
Je n'ai aucune attache, aucun point de départ aucun point d'ancrage, je vais et viens au grès de mes envies, c'est un peu  ça ma liberté. La liberté..ouai dans un monde comme celui là c'est une notion abstraite.
Je suis une pure je-m’en-foutiste, je n'ai rien à perdre à par ce que j'ai cité précédemment, je suis un peu rebelle dans l'âme et bordel...si j'avais un peu plus de conscience morale je ferai en sorte de faire tomber les riches..putain...ce serait tellement jouissif !
Mais à quoi bon ? Qui se bougerait le cul ?  Personne...Je me retrouverai toute seule face à je ne sais quoi , et bien que je ne tienne pas à mes miches, la souffrance j'aime pas spécialement ça.
As tu un vice caché Charlie ? Oui mon colonel, si avoir mal me plaît pas trop, en revanche prodiguer de la souffrance c'est...un exutoire pour moi.Me battre, faire couler quelques gouttes de sang c'est...brrrr j'en frissonne m'voyez ? Bon attention, ça c'est quand je perds les pédales et que je pète une durite...en gros faut pas vraiment me faire chier.
Ah oui j'allais oublier ! J'ai par moment un langage de charretière, ça plaît ou pas , oh puis après tout j'en ai rien à foutre.





Ce qu'a été ma vie jusqu'ici

Charlie se plongea dans l'eau de la baignoire qui avait pris quelques nuances pourpres. Elle le savait... Elle avait deviné que cela allait mal tourner. 
Et tout ce sang... Tout ce sang qui s’agglutinait sur elle, bien que cela ne la dérangeait pas spécialement lorsqu'elle en voyait, en être imbibée était une tout autre histoire.
Son regard noisette suivait une goutte écarlate qui progressait lentement sur sa poitrine. 

« Je suis certaine que tu t'y attendais aussi. » 

Ses lèvres s'étirèrent en un sourire entendu. Évidemment le corps étendu prés d'elle sur le sol n'allait pas lui répondre.
Mais elle appréciait leur faire la conversation après coup... Leurs réponses étaient toujours satisfaisantes : Silencieuses. 
Rien à voir avec les bruits de goret qu'ils pouvaient produire pendant l'agression.

Au départ elle n'avait pas souhaité l’assommer... Mais cette vieille peau s'était réveillée, que pouvait-elle y faire après tout ?

Charlie était comme qui dirait, une SDF : Sans Domicile Fixe, Superbe Déesse Fantôme, Salope Dévoreuse de Foutre, Super Dada Fallacieux, Soupe De Flageolet... Bon d'accord elle s'égarait un peu...
Vous l'aurez compris, elle Suintait les Difficultés Financières... Ah ! Elle pouvait décliner cela à l'infini vraiment ne la tentez jamais.
Déposée dans un orphelinat lorsqu'elle n'était encore qu'un nourrisson, elle s'en été échappée à 14 ans. Depuis elle vivait dans la rue se dissimulant du mieux qu'elle pouvait.

Pendant ses moments d'errance donc, elle se prenait à aller fouiller quelques maisons dans l'espoir que le ou la propriétaire dormirait.

Cette fois elle était tombée sur le jackpot, une sexagénaire endormie sur son canapé, sa modique télé diffusait un film espagnol en noir et blanc. 
Charlie s''était mise à récupérer tous les objets intéressant qu'elle pouvait y trouver, cela se résumait à presque rien : des bijoux immémoriaux dont elle n'était même pas sûre de la valeur. 
Et puis quelques petites économies bien planquées sous un matelas... Pourquoi les vieux cachaient toujours leurs pécules à cet endroit ? 
C'était quoi l'histoire ? Un accord tacite entre vieillards ? 
Un incendie et c'était terminé. 

Quoi qu'il en soit elle s'était donc attelée à la lourde tâche de dépouiller cette demeure de tout objet représentant un quelconque intérêt.
En pleine recherche, le nez encore plongé dans le tiroir d'une commode, quelques craquements sourds l'avaient interpellé. 
Ok... La maison paraissait aussi vielle que sa propriétaire, et il n'était pas impossible que cela ne soit que le fruit de son imagination, mais Charlie avait appris au fur et à mesure de ses expéditions nocturnes que le moindre bruit ne devait pas être pris à la légère. 

« Hé doucement mamie... On va reposer ça bien gentiment. »  

La vieille s'était réveillée... Plantée devant l'encadrement de la porte qui menait à son petit salon douillet, ses yeux gris écarquillés soutenaient à peine ses paupières tombantes tant elles étaient ridées. 
Son bonnet de nuit vacillait sur le coté et sa robe de chambre aux motifs floraux avait été enfilée à l'envers...
La précipitation peut-être ? Elle serrait le combiné de son téléphone d'une main tremblante, prête à composer le numéro des autorités aussi vélocement que cela puisse lui être possible.
Charlie n'avait pas eu le choix... N'est-ce pas ? 
Elle s'était débattue au début, le nez collé contre le carrelage de sa salle de bain, ses bras battaient l'air, semblant se noyer dans un trop plein d'oxygène.
Antique mais féroce la mégère. 

Bref qu'importait, le seul réel problème qui s'était posé pour notre jeune malfaitrice en herbe avait été l'hémoglobine qui était sortie de son crâne quand elle l'avait assommé avec un bibelot qui traînait là.
C'était la première fois, elle ne s'y était pas attendue... Cela s'était rapidement répandu sur le sol, engendrant une flaque carmin contrastant parfaitement avec les murs immaculés.
Et puis en voulant la retourner pour s'assurer de sa survie elle s'en était mise un peu partout sur elle... Oui Charlie était maladroite parfois. 

Un bain donc avait été salvateur et nécessaire. Un nouveau bruit de pas l'interpella.

« Qui est là? » 


Les yeux de la jeune femme scrutaient la pièce en un regard inquisiteur, loin d'être apeurée cela dit, elle plissa les paupières qui se muèrent en deux fentes étroites.
Un bref soupir passa la barrière de ses lèvres, et elle s’extirpa du bain créant quelques ondoiements derrière elle.
Enveloppée dans une serviette de bain trouée par endroits, elle contourna la dépouille et s'arrêta sur le pas de la porte.
Sa respiration s'était soudain faite... Plus vive... Plus décousue... Sa main se crispa sur le chambranle en bois.

« Fais chier..c'est pas la moment de se faire embarquer » souffla t-elle en balayant le salon du regard.
De manière précipitée elle attrapa ses vêtements et les enfila,elle n'avait plus le temps de faire dans la discrétion.
Une fois ceci fait elle passa par la fenêtre de derrière et s'extirpa de la demeure.

*C'est pas le moment de se faire embarquer...*

Charlie se répétait cette phrase idiote dans sa tête depuis quelques longues minutes déjà.
C'était toujours une expérience particulièrement dérangeante de se sentir épiée.
Quant à cette sensation de souffrance qu'elle avait envie d'infliger...elle parsemait encore ses veines.
Tout comme un rituel déjà bien ancré et immuable, ce qu'elle ressentait était en tout point semblables à chaque fois que cela se produisait. 

Quelques frémissements lui parcouraient d'abord les cuisses, puis s'étendaient lentement, très lentement et insidieusement dans tout son être.
Tout ce qui la composait se mettait à éprouver LE grand frisson.

Oyé oyé Mesdames et Messieurs, vous êtes à la recherche de sensations fortes ? Découvrez notre nouvelle attraction qui entrera sans nul doute dans les annales : Le Charlie Party ! Satisfait ou Assommé! 

Enfin,son corps tremblait de manière presque imperceptible... Elle ignorait si cela était dû à la peur qui la saisissait ou simplement parce que son âme la pressait inconsciemment de s'enfuir à toutes jambes avant de commettre l'impardonnable.
Après toutes ces années, elle ne s'y était jamais faite, jamais ! Et pourtant cela avait commencé très tôt.

Cette rage contenue qui hantait son esprit étaient semblables à de minuscules aiguilles qui lui lardaient le crâne à répétition.
Elle était probablement folle à bien y réfléchir.
Cette pensée la fit sourire, bien sur que oui elle l'était.

Elle tapota les poches de son jean de manière presque mécanique, sa main se heurta à un petit paquet rectangulaire qu'elle extirpa promptement.
Une moue dépitée se dessina sur ses traits...
Plus qu'une cigarette.... 
Elle leva les yeux vers le ciel... C'était donc cela sa punition divine pour avoir volé une  une femme ?
Une brise glaciale vint lui effleurer le visage comme pour corroborer ses songes. C'était cher payé quand même. 
Ok cette mamie n'avait rien demandé, mais il fallait bien qu'elle subvienne à ses propres besoins. La loi du plus fort était de mise non ?

Son ultime clope au bec, elle réajusta la capuche de sa veste parme,introduisit ses écouteurs dans ses oreilles et arpenta les rues froides de Ms-Town


I believe I can see the future, Cause I repeat the same routine

La voix qui résonnait dans ses écouteurs, médium un peu éraillée et aussi terne que les paroles qu'elle chantait la fit sourire. 
C'était presque cela oui...

Des crissements de pneus et un camionnette noire qui se garait avec précipitation devant elle furent bien assez pour que Charlie comprenne ce qui allait se passer. C'était trop con, vraiment trop con de se faire attraper maintenant.
Est ce qu'elle était allée trop loin ? Probablement...suffisamment pour la mettre dans cette situation.
Pour une fois, elle n'était pas assez curieuse pour attendre d'en connaître le dénouement.  

Elle se tourna vers ses assaillants, ils étaient cinq tous armés et cagoulés.

« Tu vas nous suivre bien gentiment et aucun mal ne te sera fait. » L'interpella l'un deux en avançant d'un pas vers elle.

« Va crever » cracha t-elle avant de pivoter pour se mettre à courir. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, il semblait vouloir s'extirper de sa cage thoracique.
Elle jeta un coup d’œil par dessus son épaule et se heurta à quelque chose qui la fit basculer et tomber en arrière.
Après observation..ce quelque chose était...et bien quelqu'un...C'était l'un de ses agresseurs, le seul qu'elle n'avait pas vu.
Il avait profité de son inattention,  c'était bien fait pour elle.

« T'es un sacré morceau l'ahuris.. » ricana t-elle nerveusement en détaillant les 1m90  de muscles qui de dressaient devant elle.
Pour tout réponse il lui asséna un coup de matraque en pleine figure, la plongeant dans les ténèbres de l’inconscience.





Derrière l'écran

Pseudo • Âge : Calypso 25 ans.  
Origine de votre avatar : Après recherches intensives je n'ai rien trouvé à ce sujet.
Où nous avez-vous trouvés ? Pur hasard ^^
Votre impression sur le forum ? Il a l'air sympa, je réserve mon jugement après un RP intensif Very Happy
Lien de votre personnage avec un autre personnage du forum ?
Quelque chose à ajouter ?  J'aimerai une glace à la pistache avec un coulis de chocolat Very Happy C'est possible?  
 

© Uyoku

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Uyoku
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 30/05/2010
Messages : 1220
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort
Maitre de : Ce monde ~
Esclave/Pet de : Ma fonction.

MessageSujet: Re: Charlie Doe [Esclave Fille ] Hit me baby one more time    Ven 08 Sep 2017, 19:08

Bonjour Charlie et bienvenue sur le forum ^^

Je viens de lire ta fiche et je n'ai rien à dire sur la partie physique, par contre certains points me semblent à revoir pour le reste :

Caractère & Histoire :


Charlie Doe a écrit:
« Ah oui j'allais oublier ! J'ai par moment un langage de charretière, ça plaît ou pas , oh puis après tout j'en ai rien à foutre. […] Salope Dévoreuse de Foutre »
—› Son "langage de charretière" peut être toléré puisque c'est dans le caractère de ton personnage, mais il serait préférable de ne pas dépasser certaines limites… une vulgarité trop poussée peut pénaliser la lecture de tes textes. Tu peux cependant utiliser l'auto-censure en remplaçant certains mots par des astérisques.


Charlie Doe a écrit:
« prodiguer de la souffrance c'est...un exutoire pour moi. Me battre, faire couler quelques gouttes de sang c'est...brrrr j'en frissonne m'voyez ? Bon attention, ça c'est quand je perds les pédales et que je pète une durite...en gros faut pas vraiment me faire chier. »
« Évidemment le corps étendu prés d'elle sur le sol n'allait pas lui répondre. […] Rien à voir avec les bruits de goret qu'ils pouvaient produire pendant l'agression.
Au départ elle n'avait pas souhaité l’assommer... Mais cette vieille peau s'était réveillée, que pouvait-elle y faire après tout ? »
—› Ce goût du sang se limite-t-il à des affrontements physiques, ou va-t-il au delà ? En lisant le début de ton histoire, on a un doute sur ce qu'elle a réellement pu faire à la vieille femme… est-elle morte ou juste inconsciente ?
Car si ton perso est allé jusqu'à tuer quelqu'un, il faudrait de sérieuses raisons pour qu'elle soit mise en vente comme esclave et non envoyée en prison… considérant qu'elle pourrait être une menace pour la sécurité d'un(e) maîtres(se), ce qui n'est pas ce que souhaite la plupart des responsables de refuges (évidemment, tout dépend si ses "agressions" sont connues ou non de ceux qui l'ont envoyée en cage)


Charlie Doe a écrit:
« Déposée dans un orphelinat lorsqu'elle n'était encore qu'un nourrisson, elle s'en été échappée à 14 ans. Depuis elle vivait dans la rue se dissimulant du mieux qu'elle pouvait. […] Son ultime clope au bec, elle réajusta la capuche de sa veste parme,introduisit ses écouteurs dans ses oreilles et arpenta les rues froides de Ms-Town»
—› Où était situé cet orphelinat ? Dans quel pays/ville ? Puisque Charlie est d'origine occidentale (nationalité inconnue), et que tu dis que passé ses 14 ans elle est déjà à MS-Town, à priori elle n'a pas pu arriver au Japon ni dans cette ville sans qu'il y ait au moins une trace de sa nationalité…
Qui plus est, tu ne nous dis rien sur son vécu à l'orphelinat, l'éducation qu'elle a pu recevoir et les personnes qu'elle a pu y fréquenter : a-t-elle des amis ? des ennemis ? Quelle était sa manière de se comporter avec les autres pensionnaires… etc ?


Charlie Doe a écrit:
« Après toutes ces années, elle ne s'y était jamais faite, jamais ! Et pourtant cela avait commencé très tôt. […] Elle était probablement folle à bien y réfléchir.
Cette pensée la fit sourire, bien sur que oui elle l'était. »
—› Sa "folie" et son besoin/envie de faire mal n'a pas dû passer inaperçu "toutes ces années" lorsqu'elle était à l'orphelinat. Rien n'a été fait pour l'aider ou sanctionner ses débordements ? Car là aussi, la folie peut être rédhibitoire en ce qui concerne la vente d'un esclave (toujours pour une question de sécurité).
Ou bien a-t-elle réussi à ne rien laisser voir de ses penchants avant sa fugue de l'orphelinat ?


Charlie Doe a écrit:
« Elle se tourna vers ses assaillants, ils étaient cinq tous armés et cagoulés. […] Pour tout réponse il lui asséna un coup de matraque en pleine figure, la plongeant dans les ténèbres de l’inconscience. »
—› Qui sont ces hommes ? Des kidnappeurs lambda ou des chasseurs d'esclaves ? Qu'est-il arrivé ensuite ? Comment s'est-elle finalement retrouvée en cage à être vendue ? Pour ce dernier point, tu n'es pas obligée de beaucoup détailler car ce sera fait dans ton premier post au refuge, mais un minimum est nécessaire tout de même à la fin de ta fiche.


Je pense avoir fait le tour de ce qui devait être complété/corrigé ^^
J'ai également fait une petite recherche concernant l'image de ton avatar, mais je n'ai malheureusement rien trouvé non plus =/
Tu peux néanmoins conserver cette image en tant qu'image unique pour ton personnage (qui ne pourra donc pas être changée) ou au choix en choisir une autre dont l'origine serait connue afin d'avoir plusieurs images du même perso (dans le cas où tu aimerais changer d'image de temps en temps).

Si tu as des questions, n'hésite pas à nous les poser, à la suite ou en mp et préviens-nous lorsque tu auras terminé les retouches de fiches, merci !

. . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com
 
Charlie Doe [Esclave Fille ] Hit me baby one more time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hit me baby one more time. | Birdie
» Im Mee Yung ♚ hit me baby one more time, ouuuuh
» CALLIEL M. SANDERS ► Charlie Himmelstein
» CHARLIE ▲ Mais tu avais dit qu'on ferait des knackis ! mais Mimi, il est 10h.
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Nouveaux arrivants-
Sauter vers: