2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kasumi Hayashi / Slave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kasumi Hayashi
Esclave fille
Esclave fille
avatar

Date d'inscription : 21/02/2017
Messages : 8
Age : 20
Orientation sexuelle : Hétérosexuel soumis
Caractère : Mixte
Maitre de : Mon lit douillet
Esclave/Pet de : Danny Valerty

MessageSujet: Kasumi Hayashi / Slave   Mar 21 Fév 2017, 19:24


Carte d'Identité

Avatar :
FEAT : Kasumi
ORIGINE : Création

Personnage :
NOM : Hayashi
PRÉNOM : Kasumi
SURNOM : Kasu'
ÂGE : 20 ans
NATIONALITÉ : Japonaise
SEXUALITÉ : Hétérosexuel Soumise (refoulée)

Maître/sses et Résident/es uniquement :
NIVEAU SOCIAL : Esclave
EMPLOI : X



Présentation

PHYSIQUE : Kasu' mesure 1m57 pour 48 kilos. Elle est donc assez petite, mais bien proportionner, avec des hanches, des fesses, un peut de cuisse, et un ventre plat, mais un petit bonnet A. Elle a les cheveux tein en verts, aux carré, une frange rabattue sur le coté, de grands yeux rendu doré a l'aide de lentilles colorées, et la peau blanche.
Elle ne se maquille pas,  parce que ca voudrais dire faire l’effort de se lever plus tot, et honnêtement, elle préfère le passer à dormir. Elle aime les vêtement, être bien habillée, mais n'en a que quelque uns, et n’estime pas avoir besoin de plus. Elle a un tatouage en serrure sur la nuque pour symboliser l'enfermement sociale qu'elle a connue, et ca correspond plutôt bien à son nouveau statu d'esclave ... Elle a également des piercings aux oreilles. Trois à la droite, dont un écarteur, deux à la gauche. Ces petites modification corporel, teinture et lentilles comprises, lui permettent d'affirmer sa personnalité (et un peu par rébellion, il faut bien avouer, malgré la puérilité de l'acte). Ils agissent comme un charme, qui lui prouve que malgré de très nombreuses interdictions qui la réduisent a l’état de pantin, elle s'appartient.
Elle déteste la cuisine, et de toute façon, personne de censé ne la laisserais s’approcher d'une plaque à induction. Elle aime la lecture, le dessin, et les félins. C'est une frileuse et elle aime rester à la maison, mais l'appel de l'aventure, de l’inconnue de l'adrénaline et de la liberté l'attire irrémédiablement.


CARACTÈRE : Kasu' a un fort tempérament. Elle est bavarde, têtue, voir colérique, et malhonnête envers elle même quand il s'agit d'accepter le moindre sentiment pouvant être considéré comme une faiblesse. Malgré ça, et un passer charger, elle accorde facilement sa confiance aux gens. Bien qu'elle face de son mieux pour le cacher (se qui ne s'avère pas très concluent quand on la connais), elle est douce, chaleureuse, timide, et n'aime pas la solitude.
Mais elle avait appris à se forgé un masque et pouvait paraitre froide, distante ou stoïque au première bord, ce qui n'est pas du tout le cas. La seule raison pour laquelle elle acceptait encore de jouer le jeu, été pour garder les quelques plaisirs qu'il lui étaient accordé. Le droit d'aller en cours, de quitter ce manoir quelques heurs, et de passer du temps avec Shun. Ainsi que celui de sortir dans le jardin et de faire la sieste au soleil, dans l'herbe, ou d'obtenir touts les livre qu'elle désirait. Elle avait cultiver une bibliothèque impressionnante au file des années, et s'y faufiler dés que possible. Il lui arrivais même très souvent de s'endormir là.
Sur un point de vu sentimentale, elle n'a jamais eut personne, car la pression social et la surveillance constante qu'elle connaissait l'empêchait d'avoir le moindre vrai contacte avec quiconque. Et le seule ami qu'elle ne s'était jamais fait, n'était rien de plus. Mais elle est d'un naturel jalouse, possessive, et après s'être intéressée au sujet, elle a put décelé qu'elle était Hétérosexuel Soumise. Même si, pour rien au monde elle ne se l’avouerait!




Il était une fois…

Kasumi Hayashi est née de parents influents et riches, qui ne s'aimaient pas et que rien ne rapprocher si se n'est leur pédigrés. En effet, la famille Hayashi s'était imposer de conserver au mieux la qualité de la ligné, avec ces titres de noblesses, sa richesse, et son influence grandissante.

Installé en Angleterre depuis des décennies, c'est donc l'Anglais que Kasumi apprend en premier. Très vite suivit par d'autres langues (dont le Japonais, évidement), ainsi que les mathématique, la science, la littérature et bien d'autres choses !
Confiné dans le manoir, elle ne voyait presque personne à part les serviteurs et ces précepteurs. Elle n'était même plus sur de pouvoir se souvenir du visage de ces parents qu'elle croisait très rarement, toujours en voyage d'affaire à l'étranger, ou simplement ailleurs. Loin l'un de l'autre, et loin de l'enfant qu'ils avaient conçus, contre leur grès.
Les serviteurs étaient tenu de ne pas souiller le rend de la petite, et elle n'a put sortir de cette prison froide  (qui constituait tout son monde), que bien plus tard, après un long, LONG combat pour rejoindre une école, et arrêter les cours à domicile. Évidement, à quelques conditions près ... L'école était Privé, la plus prestigieuse et exigeante du pays. Elle dut supporter la présence de gardes sur ces talons, où qu'elle aille, rentrer directement après les cours, et assurer des leçons supplémentaires de ces précepteurs. Mais ce qu'elle aimait, elle, c'était le dessin, la musique, avoir les cheveux en batailles, bailler quand elle en avait envie, passer la journée en pyjama et pieds nus, rire aux éclats et lire des romans d'aventure sous la couette toute la journée, lui donnant l'impression de vivre. Vraiment.

Les seuls personnes qui osaient l'approcher à l'école, en avait après la nom des Hayashi, et quand elle cru avoir un amis, il la trahis. Sans parler de touts ces balle à mourir d'ennuis qui la forçait à côtoyer hypocrites et profiteur. Avec le temps, elle avait appris à garder un visage stoïque et a fermer son cœur. pourtant, il y eut bien une personne. Un ami loyale, honnête et précieux qui lui permettait de respirer et de ne pas complètement se briser et se refermer sur elle même. Le meilleure ami qu'il lui serait jamais donné d’avoir. Ils s'étaient rencontré durant une soiré de charité. Il n'avait pas autant de responsabilités qu'elle, et il était bien plus libre de ces mouvements. Il l'avait sorti de là quelques heures, et elle s'était enfin senti vivre. Autrement qu'a travers des livres. Ils avaient répéter l'expérience une paire de fois, et c'était durant ces escapades qu'elle avait obtenu son tatouage, ses piercings aux oreilles, ses lentilles dorés (quelle ne quittait plus) et la teinture de ces cheveux châtain en vert.

Mais après ca, tout a vite dégénéré. Le manoir a fait la cible d'un massacre de masse. Pas du genre barbare et brutale, mais du genre silencieux et méticuleux. Pour l'argent ? Par vengeance ? Par soif de pouvoir ? Aucune idée. Mais quand elle était sortie de sa chambre cette nuit là, après un mauvais pressentiment qui lui avait glacé le sang, pour rejoindre la chambre du Major d'homme en chef, c'était la dernière fois qu'elle arpentait les couloirs froids de cette demeure.
Le major d'homme était mort. Comme tout le monde. Elle n'a pas eut le temps de voir grand chose, car assommer d'un coup sec. Elle s'était écraser au sol, et avant de perdre conscience, elle avait pu distinguer des silhouettes noires, et entendre des voix qui se faisait de plus en plus lointaines, avant de complétement disparaitre dans les abysses.

La première choses qu'elle senti, était la froideur, et la dureté de ce sur quoi elle était allongé. Puis en ouvrant les yeux, un sol en pierres grises, des barreau, et un homme qui lui tournait le dos de l'autre coter. Encore un peut sonner, elle se redressa en grommelant et une vive douleur la fit porter sa main à l'arrière de son crâne. Ce qu'elle ne pu pas faire sans lever  la deuxième. C'est a cet instant qu'elle vis ces deux mains enchainé. Ce fut l'effet d'un seaux d'eau glacé. Ces yeux était maintenant grand ouvres, et son esprits aussi clair qu'il pouvais l'être, à la recherche d'une explication. Elle entendit l'homme bouger, et se retourner pour la regarder de haut.

-Toi, ma jolie, j'ai entendu dire que t'étais d'la royauté ou un truc du genre? Avec un minois comme le tien, et..

Il fit une pause pour la regarder de haut en bas, avec un regard qui la fit frissonner de dégoût, lui rappelant qu'elle ne portait qu'une légère robe de nuit blanche a bretelle.

-..Et un corps comme celui-là, tu vas pas faire long feu ici. Personnellement, je trouve que tu manque de seins, mais .. Tu vas nous rapporter un sacré petit pactole!


Elle déglutit. Puis il ricana en pointant sa nuque du doigt.

-Au faite, très sympa ton tatouage en serrure. Très représentatif de ce qui t'attend


Les jours passèrent. Le garde n'était plus tenu de rester devant ca cellule, mais ils étaient plusieurs à effectuait des rondes. Les conditions de vies étaient évidements terrible, et le nombre des victimes réduites en esclavage étaient terrifiante. Ils étaient traiter comme du bétail, chacun dans une cellule d'environ 3m carré, les uns à coter des autres, en deux lignes parallèles. Parfois, ils partageaient ce petit espace a plusieurs.
Il y en avait pour touts les goûts. De tout les ages, de toutes des horizons, de tout genre. Une riche palette de "produits", pour satisfaire aux mieux le client. Ca la répugnait. Comment pouvait on encore prétendre retirer à un être humain les droits qui lui revenaient naturellement ? Ils avaient aborder le débat en cours, et elle n'eut pas de mal à identifier le lieux dans lequel elle se trouvait. Les gardes qui allaient et venaient parler Japonais, et c'était bien suffisant pour confirmer ses soupçons. La seule ville au monde à avoir remis cette abominable pratique au bout du jour: MS-Town.
On entendit une porte s’ouvrir, et un peut de lumière s’engouffra dans le couloirs. Les supplications des nouveaux arrivants se firent plus bruyantes. "L'heure du "petit déjeuner" " en conclue Kasumi d'après l’intensité de la lumière qui avait filtré ."LA FERME !" hurla une voix féminine autoritaire qu'elle ne connaissait pas, suivit du son d'un coup de fouet contre les barreaux. Éventuellement, la femme en question s'arrêta aussi devant sa cellule.

-Alors c'est toi la nouvelle perle qui excite les fantasmes des garde ?


Kasumi se décida à tourner le regard vers son interlocutrice. Bien qu'elle ne le montra pas, elle fut surprise par son apparence. Une jeune fille en uniforme de collégienne avec de longs cheveux blonds attachées en couettes haute. Elle avec des yeux châtain, et une expression plaine d’assurance. Elle était à peine plus grande qu'elle, comment pouvais elle afficher un tel regard et utiliser ce fouet comme s'il était une extension de sa propre main ? Elle regarda son collègue ouvrir une petite trappe, attraper le bol (et son contenu non-identifier), rester intouché depuis la veille, pour le remplacer par un nouveau. Elle soupira, porta une main à sa joue et secoua la tête en affichant une expression faussement concerné.

-Tu n'a pas touché au dîner préparé avec amour par Bax ? C'est n'est pas bon du tout ... Nous avons besoin de garder nos chiens en bonne santé tu sais , sinon ça fera baisser la qualité de nos biens, et si tu n'est plus bonne à vendre, quel est l’intérêt de te garder en vie ?

Elle pris une voix mielleuse.

-Né ? Faisons de notre mieux pour que les affaires de Papa soient fructueuses, d'accord ?


Elle s'apprêta à tourner les talons, mais s'arrêta pour jeter un regard au dessus de son épaule et ajouter, avec la même voix autoritaire froide et sans pitié qu'elle avait utiliser en arrivant:

-Ah oui ! Nous organisons une vente privée pour nos clients les plus riche dans quelques jours. Tu en est la pièce maitresse. Et je préfère te prévenir mais, ces yeux s'étriquèrent et son sourire devait sadique et impatient, plus le client et riche, plus il est vicieux et tordu dans ces fantasmes.

Kasumi esquissa un sourire qui retint l'attention de la lady, mais elle n'ajouta rien de plus. On entendit le fouet résonner une paire de fois, et Kasu' n'avais pas était la seule a bouder le repas soigneusement préparé par Bax. Les deux esclavagistes repassèrent dans l'autre sens, et la demoiselle ne manqua pas cette occasion pour lancer un dernier regard plein de défiance a l'esclave.

-On se revoie dans quelques jours, fait toi belle !

La porte se ferma, et Kasumi toisa le bol à quelques centimètres d'elle avant de claquer sa langue contre son palais. La gosse avait malgré tout raison. Elle devait se nourrie. Pas pour satisfaire les critères de ventes, mais pour survivre, afin de prendre des forces pour réfléchir à un moyen de s'en sortir. Il était hors de question qu'elle ce laisse faire, et elle avait désormais un ami qui attendait son retour. En repensant à lui, elle vit le manoir. Elle ne put s'empêcher de faire la comparaison avec sa situation actuelle. C'est vrais, elle avais une bibliothèque de livre précieux l'a bas. Mais la situation n'était pas bien différente d'avant. "Bon, ok, la bouffe est atroce .." pensa-t-elle en fixant le contenu du bol qu'elle préférait ne pas connaître. Mais une fois qu'elle serait sorti d'ici, elle retrouverais Shun, et elle n'aurait plus besoin de livre pour se sentir vivre ! Il lui restait quelques jours avant cette fameuse vente. Elle allait récolter le maximum d'informations, et trouver un moment durant le stockage des esclaves ou le retrait des "biens" par leurs nouveaux maître pour se faire la malle ! Plus jamais elle n'accepterait de faire quelque chose qu'elle ne voulait pas !





Un peu plus sur vous…

PSEUDO • ÂGE : Kasu'. C'est mon nom d' "artiste", donc ... / 20 ans
OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ?Je chercher un forum sympa sur Google :)
VOTRE AVIS SUR LE FORUM ? Très jolie, complet, facile a lire et facile de s'y retrouver ! ET des Admins vachement patients .. (Ouais, je suis un peux un boulet ...Mais un gentil boulet, hein >_>") Courage o/
LIEN(S) DE VOTRE PERSONNAGE : Aucun pour le moment :)
QUELQUE CHOSE À AJOUTER ? Meow .o.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Sayoku
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 762
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort
Maitre de : ...
Esclave/Pet de : ...

MessageSujet: Re: Kasumi Hayashi / Slave   Ven 24 Fév 2017, 11:24

Bienvenue sur Master Soumis !
Ta fiche est validée, tu peux maintenant jouer sur le forum. Je t'invite à faire ton parcours, et à faire une demande pour trouver un partenaire de jeu.

Je te souhaite de bons rp chez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
 
Kasumi Hayashi / Slave
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Hayashi en mission [B - Raito]
» Besoins de quelques conseils [ PV Shizuka N. Hayashi]
» Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi-
» J'ai faim, un bol de nouilles ? [Pv : Hayashi Eiko]
» Escarmouche Improvisée [PV : Anaki Ryuki - Hayashi Mao]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Esclaves-
Sauter vers: