2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Clouds looks lonely [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aoba Miyazaki
Esclave garçon
Esclave garçon
avatar

Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 17
Age : 19
Orientation sexuelle : Homosexuel soumis
Caractère : Mixte
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Katsuei Ishii

MessageSujet: Clouds looks lonely [Terminé]   Mar 31 Jan 2017, 21:39

avatar 200x320
Miyazaki Aoba
► Nom : Miyazaki
► Prénom : Aoba
► Surnom : Ao
► Âge : 21 ans
► Nationalité : Japonais
► Sexualité : Homo à penchant bi
► Groupe : Esclave

► Utilise l'avatar de : Seragaki Aoba - DRAMAtical murder
IRL
► Pseudo : Aoba Miyazaki
► Âge : 18 ans
► Comment es-tu arrivé ici : C'est un DC ^^
► Comment trouves-tu le forum : Magnifique design et super comme toujours °^°
► Lien(s) de votre personnage :
► Quelque chose à ajouter ? : Pas que je sache xD
Physique
icone 175x75
La première chose qui frappe quand on regarde Aoba, ceux sont ses cheveux et ses yeux.

De longs cheveux bleus légèrement ébouriffés qui partent en dégradé vers une couleur bleue plus légère (c'est une coloration) et qui sont particulièrement sensibles au toucher. Il déteste quand on touche ses cheveux parce qu'il prétend que ça lui fait mal (oui oui, il est très douillet) : Il taille donc ses propres cheveux car il sait qu'il est le seul capable de soulager la douleur (sauf s'il se retrouve avec un(e) maître/maîtresse qui ai assez de poigne pour le forcer à se laisser faire à cet endroit).
Il a les yeux qui prennent parfois un ton bruns de couleur très clair et d'autres fois un ton doré (en fonction du soleil).
Il a une carrure très mince, les autres disent souvent qu'il a la peau pâle.
Son visage est également anguleux et ses yeux asiatiques soulignent un air aussi fragile qu'une poupée.

Le dernier trait le plus marquant chez lui est sa voix : il a vraiment un don pour chanter mais malheureusement… Il a horreur d'être écouté donc il chante rarement et il est généralement seul quand il le fait, qui sait, peut être aurez-vous la chance de l'entendre par hasard quand il ne s'y attendra pas... D'ailleurs il n'aime pas trop être flatté sur ce point : ça le gêne énormément.


Étonnamment fin, du haut de ses 1m75, il n'en reste pas moins assez fort pour se défendre (sauf quand il se retrouve devant quelqu'un de plus taillé, il se défend bien contre une personne lambda mais il a ses limites comme tout le monde).
Bien que plus petit et pas spécialement robuste, Aoba montre qu'il peut être un combattant expérimenté : le coup qu'il utilise le plus souvent étant un coup de pied latéral qui a déjà brisé plusieurs mâchoires dans le passé  (et oui : jeunesse de délinquant).
Il arrive à encaisser une certaine quantité de coups avant d'être battu car il est facile à maîtriser quand un combat s'éternise.


Au niveau du style vestimentaire, s’il se retrouve avec un(e) maître/maîtresse qui le laisse choisir : il porte souvent une veste blanche et bleue avec en dessous, un tee-shirt à manches longues bleu marine, un jean bleu et une ceinture cloutée bleu. Il porte des chaussures assorties avec ses sombres jambières bleues et il peut porter des chaussettes jaunes citron.
Il porte également une mitaine bleue et noire sur sa main droite et une montre au poignet gauche, son signe distinctif étant son casque audio qu'il laisse généralement pendre autour de son cou.


Mental
icone 175x75

Il n'est pas impossible que le caractère d’Aoba change du tout au tout en fonction de son environnement et de la personne à qui il appartient, pouvant passer de quelqu'un de très gentil et assuré à quelqu'un de très froid et manipulateur mais pour donner une généralité voici :

Son Caractère de base :

Aoba est généralement une personne calme et attentionné. Il sourit souvent et est très gentil avec les autres, offrant son aide de quelques manières que ce soit (il a du mal à dire non) mais il peut aussi devenir très froid avec les gens, surtout ceux qui l'emmerdent ou essaient d'empiéter sur son espace vital (en particulier s'il s'agit d'inconnus) . Il n'a pas peur de révéler ses véritables sentiments et peut être très simple parfois, qu'il connaisse ou non la personne. Il peut se montrer entreprenant et mettre en avant ses idées quand il s'agit de réfléchir à quelque chose d'important ou au lit.

Il n'en reste pas moins assez naïf et plutôt innocent avec les gens qu'il connaît car Aoba ne juge pas les autres sur les apparences ou ses préférences personnelles. Il préfère apprendre à connaître un peu mieux avant de juger, montrant de l'intérêt pour la personne en elle - même et sa vraie personnalité plutôt que ce qu'elle dégage.
D'ailleurs il est plutôt perspicace et assez intelligent pour deviner parfois les intentions des autres.

Véritable Uke, Aoba a déjà eu des relations charnelles (dû à son statut d'esclave) mais en ce qui concerne une relation plus forte, il a souvent tendance à se laisser porter par le déroulement de la chose, sans se poser trop de questions (au début bien sûr), il ne pourra s'énerver dessus que si sa relation avec cette personne devient plus profonde et "officielle" en quelques sortes.




Et en bonus parce que vous avez été sages (si je le sais °^° ) : son Caractère quand on le soumet en tant qu'esclave "brisé" :

Félicitation (ou pas) si vous réussissez à le briser car il n'aura plus qu'une envie : mourir.
Au début il vous aura bien résisté mais à force de vos traitements de psychopathe complètement sadomasochiste , de poigne, de corrections et de persévérance : il vous est totalement soumis.
Il vous écoutera au doigt et à l'oeil telle une poupée et sans broncher même pour les ordres les plus farfelu de votre esprit tordu créatif même s'il fera parfois quelques crises de paniques que vous devrez calmer, il sera toujours aussi réceptif aux relations charnelles.

Histoire
icone 175x75

Une histoire hein ?


Tout commence avec une famille (faut bien un début xD), enfin, ce qui pouvait s'apparenter à une famille.

Aoba avait toujours vécu avec son frère jumeau, Shino et son oncle, Len.
Les deux garçons ne se souciaient pas vraiment de leurs parents, en fait, ils ne les avaient jamais connu. Oui, ils ont toujours été élevé par leur oncle et ils s'en sont toujours contenté.
Aoba et Shino avaient chacun des personnalités bien distinctes : Aoba de par son caractère doux et extrêmement timide tandis que Shino était un peu plus affirmé et sociable étant enfant.
Les deux faux jumeaux semblaient très proches même si c'était plus Shino qui câlinait Aoba à longueur de journées.
D’ailleurs Aoba se faisait souvent persécuter à l'école à cause de ses cheveux longs qui lui valu d'être pris pour une fille et aussi à cause de son caractère trop peureux pour se défendre mais la plupart du temps il a su se faire quelques amis qui le protégeaient des brimades tout comme le faisait Shino car son frère, lui, n'avait pas peur de se défendre et ses cheveux étaient plus courts car il se laissait faire pour les couper.
Essayant de rester fort comme son grand frère, Aoba l'admirait en quelques sortes : c'était pratiquement toujours lui et ses amis qui le sortaient du pétrin et il voulait leur ressembler, ressembler à ses “protecteurs” et compagnons de jeu.
Malgré cela, c'était une famille heureuse en quelques sortes, ils passaient de très bons moments ensemble, tous les trois.

Mais plus les années passaient et plus notre protagoniste se sentait comme vide de l'intérieur : il avait réussi à se souvenir vaguement de quelques souvenirs concernants ses parents mais seulement quelques silhouettes, rien de plus. Et Aoba avait beau essayer de ne pas montrer ce vide, il n'arrivait plus à garder le sourire, s'enfermant dans sa chambre très souvent, s'éloignant de Shino et de son oncle.
Un jour, l'adolescent tenta d'en parler à Len et Shino, l’un pour lui demander des informations car il ne pouvait pas rester comme ça, l'autre car il voulait qu'il soit là mais à sa grande surprise… son oncle qui avait pourtant toujours été si gentil… Ne dit rien, refusant d'avouer quoi que ce soit.

Ce jour-là, quelque chose se brisa en Aoba, qu'est-ce qui pouvait le pousser à cacher une telle chose ? Il ne comprenait pas : il avait l'impression que Len se fichait pas mal de ce qu'il pouvait ressentir (aaa… les crises d’ados…).
Sa douleur, sa souffrance, sa solitude…
Tout s’amplifiait au fil des jours et même si son oncle était quelqu'un à qui il tenait beaucoup, il souffrait énormément.
Shino quant à lui, tentait de rester fort comme à son habitude même si sa douleur de ne pas savoir ne l'apaisait pas non plus, il en parlait très souvent à Len, ce qui l'apaisait un peu même si ce dernier n’avouait rien, l'oncle restait là à écouter son frère parler même si à contrario Aoba se laissait mourir dans sa chambre : il ne voulait parler à personne même pas à son jumeau.
Ses interactions se limitant à des “bonjour”, “aurevoir”, etc… quand il rentrait à la maison.
Il ne répondait même pas à son jumeau qui tentait à chaque fois d'engager la conversation et il le repoussait même lorsqu’il essayait de le câliner.
Et c'est à partir de ce moment-là que commença une période de la vie d’Aoba dont il serait le moins fier.
À l'adolescence, il avait commencé les mauvaises fréquentations, devenant violent avec n'importe qui puis s'amusant à chercher des noises aux autres pour ensuite aller leur casser la gueule et tout ça pour le plaisir (une période de bel abruti quoi).
Il ne savait pas pourquoi mais se défouler ainsi lui faisait du bien, cela atténuait sa douleur.
Même si c'était stupide, même si ça n’amenait que des problèmes : il se sentait plus vivant et c'était tout l'intérêt de son comportement.

Len avait beau le réprimander, essayer de le raisonner : c'était inutile.
Même Shino, resté aussi calme malgré l’adolescence avait beau tenter d’en discuter et de lui faire comprendre : c'était inutile.
Raisonner un adolescent en plein âge ingrat n'a rien de facile…
Et même ses plus proches amis l'avaient laissé tomber : il était seul.

Et c'est après leurs dix-septièmes anniversaire que tout bascule encore une fois.
C’était juste après une dispute, une bagarre comme les autres avec un jeune délinquant des bas quartier.
Aoba faisait parti d’un groupe de délinquant lui aussi et il était assez habituel de voir ce type de bagarre pour un “territoire” ou autre bêtise du genre et l'affaire fut vite pliée mais quelques heures plus tard, alors qu'il marchait dans une ruelle, un homme bouscula l’adolescent avant de lui tendre un CD en lui demandant de le donner aux médias.
L'inconnu avait l'air paniqué et il se remit à courir avant qu’Aoba n'ai pu faire quoi que ce soit. Mais en quelques fractions de secondes… l'homme tomba au sol, le bruit qui avait résonné autour de lui se répétait comme un écho dans son esprit : une arme à feu.
Il fit un pas en arrière, s'apprêtant à courir mais trop tard, plusieurs silhouettes s'avancèrent depuis l'intersection pour dévoiler un groupe d'individus en costard mais ce qu'il vit devant lui était indescriptible : c'était Len, au milieu de toute cette meute.
Lorsque l'oncle aperçut Aoba, il eut l'air surpris l'espace d'un instant avant de dessiner un sourire sur son visage.

- Quel gâchis… que tu aies assisté à tout ça… ça me désole, souriait-il en s'approchant.

Le jeune homme n'en revenait pas, cette personne là… était-ce vraiment son oncle ?

- Ne t'approche pas de moi ! Cria-t-il l’objet toujours en main alors que son interlocuteur souriait toujours avant de faire signe aux autres hommes.


L'un d'eux s'exécuta rapidement et s'occupa de rendre le jeune homme inconscient après plusieurs coups, si bien que notre protagoniste ne tarda pas à s'écrouler. L'objet à terre, l'oncle ne tarda pas à le récupérer pour s'en débarrasser : cet homme était un journaliste qui possédait des informations clés sur l'activité illicite de ces mafieux japonais (un homme qui s'attaque à des mafieux, quelque soit le pays, ne survit jamais longtemps en général).
S’étant cogné la tête en retombant au sol, le choc fut tel qu’il perdit connaissance en plus d'être incapable de se souvenir correctement des événements de son adolescence et de l'incident : il avait tout oublié.

Une fois réveillé à l'hôpital après deux semaines de coma, il n'avait jamais vu son oncle et Shino dans un tel état : Aoba était un peu amnésique et il se souvenait de très peu de choses mais on lui avait expliqué qu'une bagarre avait mal tournée et les larmes aux yeux, Aoba décidait de reprendre sa vie en main pour ne plus jamais causer de problèmes à son oncle et son grand-frère qui en ont toujours fait tant pour lui…

Aoba s'était donc repris et avait arrêté de fréquenter les abrutis, se jurant de retrouver une vie honnête.
Len lui avait même prescrit des médicaments pour ses “maux de têtes” post-traumatiques. En effet, le jeune homme, depuis son réveil à l'hôpital avait fréquemment des migraines, apparemment dues à son accident et comme son oncle avait de l'expérience en tant que pharmacien, il les prenait sans broncher.
Mais ces migraines étaient tout de même étranges… C'était comme si son propre esprit essayait de lui dire quelque chose, quelque chose qu'il ne comprenait pas à cause de sa mémoire qui refusait de lui en dire plus mais ce n'était pas grave : il continuait de vivre sans s'en soucier.

Il ne repoussait plus son frère et son oncle, cet accident les avait rapprochés et une vie meilleure s'annonçait sans doute.
Enfin… c'est ce que notre protagoniste pensait puisqu'une année plus tard, alors qu’il était dans la rue, il aperçut un mouvement de foule, où, la police encerclait une banque, ce devait être un simple hold-up mais Aoba ne s'y intéressa pas et tandis qu'il s'en allait, il entendit un étrange bruit, un bruit vaguement familier : un coup de feu. Le déclic fut instantané et le son lui rappela tout de suite le souvenir du jour fatidique.
Et dans un élan d'adrénaline, il se précipitait chez lui, se dirigeant vers son oncle pour rendre des comptes, avouant qu'il se souvenait de tout mais étrangement, Len souriait. Il fit un appel sur son téléphone portable et ordonna à son neveux de le suivre. Notre protagoniste restait méfiant mais il voulait comprendre ce qu'il se passait alors il le suivit sans rien dire.

Une bonne heure à marcher avec ce dernier et dans une rue au loin, on pouvait distinguer une voiture noire d’où quelques types habillés de la même couleur, semblaient surveiller les alentours.
Ils firent grimper Aoba dans le véhicule, lui demandèrent de mettre un bandeau sur ses yeux et après un voyage plutôt long, ils descendirent le jeune homme sans lui retirer son cache.
Quelqu'un le tirait par le bras, son oncle sans doute…? Ils marchèrent longuement jusqu'à ce qu'enfin, la promenade s'achève tandis qu'un bruit de porte se refermant résonnait autour d'eux.
Ils retirèrent ensuite le bandeau d’Aoba alors qu'il ouvrait difficilement les yeux à cause de la luminosité trop soudainement intense... Et là, il pouvait maintenant observer ce qui semblait être un bureau plutôt luxueux.
Son tuteur, entouré de deux gorilles, était lui, assis sur le siège central de la pièce.
Posant ses coudes sur le bureau, il fixait notre protagoniste avec un air tantôt souriant tantôt sérieux avant de tout lui expliquer.

Ses parents, ses origines, tout…
Len raconta en détail toute l'histoire à son neveu qui l'écoutait, abasourdi.
Apparemment, le grand père des Jumeaux était l'ancien Oyabun* (=équivalent du parrain) d’un groupe de Yakuza travaillant secrètement pour MS-Town… et les parents de notre protagoniste en faisaient parti. Oui, c'était son père qui était censé reprendre le flambeau après la mort du vieux mais… Les deux sont morts peu après dans un tragique accident alors qu'ils étaient en plein “échange de marchandises” et ce fut donc Len qui succéda au titre d’Oyabun tout en prenant les deux jumeaux à sa charge alors qu'ils n'avaient à peine qu'un an.
C'était pour cela qu’il ne disait rien : il ne pouvait pas leur en parler, les jumeaux devaient vivre dans l'ignorance. D'ailleurs, son oncle en profita pour demander à son neveu de ne rien dire à Shino pour son bien.

Que devait-il faire maintenant ? Aoba savait enfin la vérité mais ce même vide qu'il avait ressenti depuis longtemps : il le ressentait toujours, comme si cette vérité avait un goût amer, de regrets...

Mais il n'eut pas le temps de réfléchir que son oncle reprenait :

- Maintenant que tu sais tout, tu ne pourras plus vivre normalement dorénavant. Avait-il dit en prenant un ton sérieux.


D'après son tuteur, il serait obligé de travailler pour eux s'il ne voulait pas être en danger : le jeune homme n'avait pas eu son mot à dire... Il aurait pu lutter, s'énerver, partir loin d'ici en refusant tout en les insultants mais il ne l'a pas fait. Non, il est resté car il voulait en savoir plus sur ses parents, lui qui ne les avait jamais connu puisque Len avait proposé un marché à notre protagoniste.
Le deal était simple : plus Aoba rendrait service aux mafieux japonais, plus son oncle lui donnerait des informations sur ses géniteurs.
Et c'est ainsi, qu'on lui confia quelques tâches comme livrer des “marchandises”, se débarrasser d’informations compromettantes, approcher des “cibles” et gagner leurs confiances pour faciliter le travail du groupe, etc…  C’était du sale boulot mais on ne lui confiait pas de missions qu'il n'aurait jamais eu le courage d'accomplir telles que “tuer quelqu'un”.

Les mois passaient et le jeune homme vivait maintenant une double vie tout comme Len.
Mais l’idée de mentir à Shino ne lui plaisait pas, il n'arrivait pas à s'y faire même s'il commençait à prendre l'habitude de le faire.
Son aîné s'étonnait d'ailleurs de ce soudain rapprochement entre leur tuteur et Aoba mais il n'en disait rien, au contraire, il semblait heureux pour son frère.
Cependant, le jeune homme, lui, avait beau rendre tous ces services aux Yakuza, il avait beau entendre autant d'anecdotes que pouvait lui raconter son oncle… Rien ne changeait, pour lui, ces deux personnes resteraient toujours deux silhouettes, deux silhouettes mystérieuses qu'il ne pourrait jamais connaître.

Les mafieux japonais le laissaient aller où bon lui semble dans la bâtisse qui leur servait de QG, c'était une demeure fastueuse, trop fastueuse pour lui mais il s'y était vite habitué puisqu'elle regorgeait de souvenirs appartenant à sa famille selon son tuteur. Il y avait une grande bibliothèque, des archives, etc... avec tout pleins de registres sur les “petites” affaires du groupe et notre protagoniste y allait souvent pour faire des recherches sur ses parents depuis quelques temps, mais tout ce qu'il trouvait étaient des choses que Len lui avait déjà raconté. Il ne trouvait rien de plus.
Les seule pièces où il n'avait pas le droit d'aller, étaient celle de l’Oyabun, dont le bureau de son oncle.

C'était bien trop étrange pour lui, si bien qu'un soir, il s'y infiltra et à sa grande surprise, il découvrit un rapport, caché dans une des bibliothèques, un rapport montrant clairement que la mort de ses parents n'était pas du tout accidentelle mais rien de plus.

Pourquoi lui avoir caché ? Qui avait bien pu tuer ses géniteurs ?

Aoba décidait d'enquêter là-dessus en secret puisque son oncle n'était pas si honnête. La réponse à ce mystère ne lui serait pas donnée tout de suite et il mit bien quelques années pour découvrir avec horreur la vérité.
C'est l'année de ses 20 ans, qu'il découvrait que Len était responsable alors qu'il fouillait dans les affaires de ce dernier.
Sous le choc, notre protagoniste décidait d’appeler Shino pour tout lui raconter : c'était bien trop gros. Cette révélation lui était insupportable mais il n'eut pas le temps d'appeler son frère que son tuteur débarquait dans la pièce, découvrant son neveu et toutes “les preuves” qu'il avait trouvé sur sa culpabilité.

- Aoba ? Répondit Shino au téléphone mais le jeune homme ne répondait pas tandis que Len souriait avant de le faire s'évanouir une fois de plus en le frappant directement au ventre.


Une fois réveillé, Aoba se trouvait sur une chaise, ligoté, bâillonné et d’où il pouvait voir son frère en face de lui, dans la même position mais inconscient. Len s'avança vers le jeune homme en riant doucement :

- C'est dommage, vraiment dommage. Si tu n'avais pas découvert tout cela, nous n'en serions pas là.


Mais qu'est-ce qui n'allait pas chez lui ?
Pourquoi ? Pourquoi les avoir tué ?
Et les seuls aveux qu'il entendit de la bouche de son “oncle” était que ce dernier était bel et bien responsable de la mort des parents des jumeaux pour une raison des plus évidentes : il avait toujours envié le père du jeune homme, c'était lui l'homme parfait de la famille, celui que tout le monde adulait. Il le haïssait et il les a tué pour prendre sa place...
La discussion prit fin et Len lui dit une dernière chose : que les mafieux japonais allaient se débarrasser d'eux.

La corruption et autre formes illégales n'est pas un phénomène rare chez les autorités surtout pour les Yakuzas et autres partisans du crime organisé qui ont souvent de bons contacts. Une entrevue avec ces gens et nos protagonistes étaient enregistrés comme esclaves à partir de maintenant.

Amené jusqu'à MS-Town et vendu au marché noir pour éviter d'être percé à jour par les autorités (et surtout parce que ça peut rapporter plus gros),
Aoba fut présenté à une vente secrète d'esclaves où seul les habitués connaissent l'endroit : incapable de parler ni de voir puisque chaques esclaves étaient présentés bâillonnés et les yeux bandées dans de petites cages alors que pendant ce temps les mafieux s'occupaient de le séparer de Shino en le vendant à un autre endroit.

Du côté d’Aoba, son premier maître était quelqu'un d'abject, utilisant Aoba comme jouet pour des expériences charnelles, ce dernier ne se laissa pas faire mais cela énervait encore plus l'homme : il le violentais en retour, mais il se lassa bien vite du jeune homme qu’il n'arrivait pas à briser, alors il le revendit par la suite après l'avoir bien utilisé.
À partir de ce moment-là, il est passé de maîtres en maîtresses tout aussi rapidement en ayant eu des tordu(e)s et d'autres un peu mieux : il a subi autant de sévices que de rapport sexuels avec certains qui se jouaient de lui mais il a tenu bon jusqu'à ce qu'il soit officiellement mit sur le marché après la mort de son dernier maître suite à une confrontation entre gangs puisque son maître appartenait à l'un d'eux.

Retrouvé dans une chambre, enchaîné, on l’emmène maintenant vers un vrai magasin d'esclaves même s’il n'a qu'une envie : retrouver sa liberté tandis qu'il repense chaques jours à son frère jumeau dont il ignore ce qu'il est devenu.

Il ne sait plus quoi faire, il veut être libéré mais c'est inutile… Il sait que personne ne le fera : pas dans un magasin de vente pour esclave en tout cas.

Où est passé Shino ? Va-t-il retrouver sa liberté un jour ? Pourra-t-il se venger de Len ?

Il l'ignore mais pour l'instant sa seule priorité est de retrouver son frère.


Qu’adviendra-t-il du jeune homme ?

Seul le temps nous le dira.



© Codage par Sanaito




Dernière édition par Aoba Murasaki le Mer 08 Fév 2017, 20:01, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 1926
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Mar 31 Jan 2017, 22:11

Bonsoir, bienvenue sur le forum,

Avant de ne valider ta fiche il faudrait y faire quelques retouches. Déjà au niveau du physique ton personnage ne peut pas être né avec les cheveux bleus, donc il faut préciser que c'est une coloration.

Par contre niveau histoire j'avoue mettre assez vite embrouillé l'esprit en la lisant. Je m'explique ^^.

- Je ne comprends pas vraiment pourquoi l'oncle est méchant, l'histoire avec la mafia, puis les yakuzas ou la disparitions des parents... C'est assez embrouillés car au finale on ne sait même pas dans quel histoire tout ce petit monde a été embarqués. Cette information arrive d'un seul coup on ne comprend pas l'histoire de l'homme avec le cd, enfin c'est assez brouillon niveau explication on s'embrouille assez vite ^^.

- Pareil pour l'histoire des cachets qui rend amnésique c'est quoi comme cachet? Normalement en plus les effets indésirables d'un cachet ne s'estompe pas rapidement, il faut du temps mais pour le coup l'histoire du cachet entraînant l'amnésie me laisse un peu perplexe. Enfin il faudrait nous expliquer un peu mieux aussi ce point là.

Voilà je pense qu'en modifiant un peu tout ceci ta fiche pourra être par la suite validée, je te remercie par avance pour les modifications que tu apporteras. Signale nous après ce message quand se sera fais ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Aoba Miyazaki
Esclave garçon
Esclave garçon
avatar

Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 17
Age : 19
Orientation sexuelle : Homosexuel soumis
Caractère : Mixte
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Katsuei Ishii

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Mer 01 Fév 2017, 08:56

Merci pour les corrections ^^

Alors pour les cachets, amnésie, tout ça tout ça : j'ai expliqué les choses en mettant que c'était la drogue du violeur (les effets s'estompent rapidement) mais s'il a un déclic c'est aussi parce qu'il a entendu quelque chose qui va lui rappeller la fameuse scène.
Pour l'homme au CD aussi j'ai clarifié.

Et pour l'histoire avec les Yakuzas (les Yakuzas sont des mafieux japonais : je tient à le spécifier au cas où )
J'ai clarifié peu de choses mais c'est voulu : Aoba et son jumeau ne savent pas pourquoi Len est un mafieux et pourquoi il leur a fait ça.
Personnellement j'ai trouvé une raison après quelques recherches sur la mafia japonaise mais je ne vois pas comment la caler dans l'histoire, vu que ça risque d'être un peu dur et surtout gros à expliquer, du coup je préfère laisser planer un mystère et développer cette intrigue au fil des rps Wink  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 1926
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Jeu 02 Fév 2017, 11:21

Bonjour, 

Alors même avec tes modifications malheureusement il y a des détails qui ne vont pas trop je vais t'expliquer.

Déjà pour l'usage du GHB (drogue du violeur), l'usage de cette drogue ne donne chez la personne qu'une simple quiétude, une légère euphorie ainsi qu'une désinhibition. De plus la personne a qui nous donnons cette drogue va ressentir des sensations de chaleurs et une sensation d'ivresse comme si la personne avait bu beaucoup d'alcool. Et a forte dose le GHB devient un somnifère. Tout en sachant que le GHB ne fait effet que 15 à à 20 minutes après qu'on l'ai pris et ne fonctionne que pendant une période d'une heure. 

De plus les effets indésirables car oui comme tout cachets il y a des effets indésirables et pour le GHB se sont:

Des maux de têtes (donc qui ne colle pas trop avec le fait que toi tu dises qu'on lui donne pour chasser les maux de tête en premier lieu)

Et sachant que le GHB ne créait une amnésie enfin plus précisément un trou noir que si on le mélange à de l'alcool. Mais encore une fois se ne sont que des effets secondaires car le cachet en lui même ne rend pas amnésique enfin il n'est pas donner pour cette raison première. Surtout si par la suite tu dis qu'il retrouve la mémoire suite à un choc... On le devient qu'en mélange le comprimé et l'alcool. 

Le mieux aurait été qu'il soit amnésique depuis son réveil à l'hôpital car une personne amnésique peut mettre beaucoup de temps avant de retrouver la mémoire. Se serait bien plus logique que de chercher a trouver une drogue le rendant amnésique surtout si dés le départ tu nous explique que tout se qui s'était passer avant était entièrement flou pour lui. 

- En ce qui concerne l'histoire de l'oncle, nous savons tous ce que Yakuza signifie, à la base d'ailleurs un membre dit Yakuza est une personne faisant partie d'un groupe de crime organisé ^^. C'est la presse qui les identifies comme la mafia japonaise au même titre que la mafia italienne ^^. Mais pour le coup tu nous parlais de Mafia, et de Yakuza donc cela était un peu incompréhensif. Et du coup comme au finale tu ne nous dis rien ni sur les parents, ni sur l'oncle on ne comprend pas vraiment toute cette histoire de Yakuza. C'est assez farfelue quand on lit l'histoire qui au début partait très bien. Mais par la suite on tombe dans l'incompréhension, voilà pourquoi par moment nous demandons de partir aux plus simples dans une fiche si on ne peut pas expliquer clairement le pourquoi du comment ^^. Car justement le but de la fiche est de comprendre vraiment la vie que ton personnage a vécue, ces études, sa famille, son mode de vie et sa conduite au refuge ^^.  

Tu as une belle manière d'écrire, mais ça reste maladroit à la lecture. Donc si cela ne te dérange pas je vais demander un second avis pour ta fiche pour voir si c'est moi qui est du mal avec la compréhension de ton histoire ou si vraiment il y a un point qui fait qu'on déraille dans la lecture ^^. Je m'excuse par avance pour la gêne occasionnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Aoba Miyazaki
Esclave garçon
Esclave garçon
avatar

Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 17
Age : 19
Orientation sexuelle : Homosexuel soumis
Caractère : Mixte
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Katsuei Ishii

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Ven 03 Fév 2017, 21:06

Salut ^^
Merci pour tes corrections, en fait, j'ai corrigé en suivant tes conseils et ceux de l'autre admin pour l'histoire  (du coup c'est un peu plus long xD)

J'ai retiré l'histoire de la mémoire altérée par les médocs : il a juste eu un blanc à cause du choc et pour les Yakuza je suis resté dessus mais les faits ont bien changés x)

En fait, j'ai mis mafieux pour trouver un substitut, un synonyme au mot Yakuza (j'ai prit l'habitude de varier les dénomination depuis que je suis au collège grâce à un bon prof de français ^^)
Et d'après plusieurs sites Yakuzas et mafieux sont des synonymes donc c'est pour ça que je l'ai écrit sans me poser de questions. Après si ça fait un amalgame j'ai juste rajouté "mafieux japonais" xD

En tout cas merci beaucoup pour ton aide (et du compliment aussi ^^) (on me dit souvent que j'ai une façon d'écrire qui est maladroite xD (j'imagine que j'ai encore beaucoup à apprendre) ).
Ça ne me gêne pas du tout : au contraire, si ça peut améliorer la fiche alors tant mieux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 1926
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Mer 08 Fév 2017, 11:39

Bonjour,

Je viens de voir en vérifiant dans la liste des noms et prénoms mise sur le forum ^^. Que le nom de famille Murasaki est déjà utilisé peux tu m'en donner un nouveau s'il te plaît afin que je puisse te validée :). Et j'ai malheureusement constaté qu'il y a eu le même soucis avec un autre des tes personnages malheureusement Sad . Et cela n'aurais pas du avoir lieu on aurait du te signaler qu'il fallait changer le nom de famille pour lui aussi. Toute nos excuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Aoba Miyazaki
Esclave garçon
Esclave garçon
avatar

Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 17
Age : 19
Orientation sexuelle : Homosexuel soumis
Caractère : Mixte
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Katsuei Ishii

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Mer 08 Fév 2017, 19:10

ok je fais ça de suite Wink

Par contre pour mon autre perso c'est pas possible : je n'ai vu personne avec le même nom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 1926
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Mer 08 Fév 2017, 19:55

Alors pour le nom il faut me le donner seul les admins peuvent le modifier ^^. Et oui pardon je me suis trompé de personne pour le DC ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Aoba Miyazaki
Esclave garçon
Esclave garçon
avatar

Date d'inscription : 31/01/2017
Messages : 17
Age : 19
Orientation sexuelle : Homosexuel soumis
Caractère : Mixte
Maitre de : Personne
Esclave/Pet de : Katsuei Ishii

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Mer 08 Fév 2017, 20:02

ah ok ^^ voilà, j'ai envoyé le nouveau nom en mp et j'ai modifié sur la fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Shuhan
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 1926
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   Dim 12 Fév 2017, 13:15

Bonjour et merci pour les modifications. Encore désolé pour l'attente.

Je peux donc la valider. Je t'invites donc a prendre connaissances des petites annonces afin que tu puisses trouver ton bonheur , je t'invites aussi à faire ta fiche parcours.  Ainsi que ton premier poste au refuge.

Je te souhaites donc un bon jeu parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clouds looks lonely [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clouds looks lonely [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castle in the clouds | Cosette Pontmercy [Terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Esclaves-
Sauter vers: