2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Narita Hiraku [Mec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narita Hiraku
Esclave garçon
Esclave garçon


Date d'inscription : 25/08/2010
Messages : 14
Age : 33
Orientation sexuelle : Homosexuel ambivalent
Caractère : Fort
Esclave/Pet de : Soit-disant 'esclave' du vieux papy croulant... Reizo Kinsue --'

MessageSujet: Narita Hiraku [Mec]   Jeu 26 Aoû 2010, 01:48





    ¤ Personnage ¤ Shinohara Takashi ¤
    ¤ Manga ¤ Map of Tokyo Savage ¤


_

¤ Carte d'Identité ¤

Nom :
Hiraku
Prénom :
Narita
Âge :
18 piges, majeur et vacciné.
Nationalité :
Japonais. Mais à ce qu'y paraît je fais tache parmi ces minus.
Sexe :
Z'êtes sûr que la question se pose?
Orientation sexuelle :
Homo... pour peu qu'un mec que j'ai choisi arrive à me coincer et que je le laisse faire uu'


    ¤ Présentation ¤




    Physique :

    Franchement la question à deux balles, vous avez pas trouvé mieux?... Z'avez qu'à regarder sur mon avatar et vous le saurez, non?... Bon je vois, vous devez être miros, alors allons-y que je me décrive le plus simplement du monde : je suis une grande perche selon les nains qui m'entourent, et je mesure 1m86 selon le doc de ce foutu refuge qui s'est chargé de ma dernière visite médicale... si vous pensez que c'est faux et qu'il s'est gourré, c'est pas à moi qu'il faut le dire mais à lui. Pour le poids idem : 64 kilos sur la balance homologuée... quoi, comment ça je suis trop maigre? Si je vous plais pas allez voir ailleurs et je m'arrêtes là ok?...
    Hum, toujours là?... Je suppose que ça veut dire que je dois continuer alors uu'... Bien.
    Voyons donc un peu plus le détail du corps : je suis mince... et PAS maigre, je vous entend venir là avec vos gros sabots de campagnards... bref je suis pas épais mais j'ai du muscle quand même, faut pas croire, et le premier que ça tentera de vérifier ce qu'il en est, il a qu'à venir je suis prêt à le recevoir comme il se doit... avant de le plaquer au tapis, la tête dans le coltard, c'est clair? Hm...
    À côté de ça y'a des mauvaises langues qui diront que j'ai un corps un peu efféminé, et bien qu'ils aillent se faire *BIP*... uu"... foutue censure. D'accord... j'ai la peau "fine et douce", des articulations bien huilées et des membres - tous sauf un mais celui là je le décrirai pas, un peu d'intimité tout de même uu' - qui sont longs, déliés et tout le tralàlà habituel de certaines gonzesses aux airs masculins mais après tout, les mecs qu'aiment ça vont pas s'en plaindre et les autres j'en ai rien à faire je les *BIP*...
    Question cheveux j'ai une vraie crinière indomptable mais assez souple quand même, d'un blond cendré assez foncé mais lumineux à la fois, et pour ceux qui se poseraient la question : oui, je les teints et c'est pas ma couleur naturelle... logique non? Les jap' ont quasi tous les cheveux noirs à la base c'est bien connu. Ah oui aussi, ils sont assez longs et inégaux, un peu "à la va comme je te pousse" comme on dit... tout simplement parce que je vais jamais chez le coiffeur, ça coûte trop de fric - que je n'ai pas uu" - et le résultat est mauvais une fois sur deux... Conclusion : je les coupe presque jamais, j'aime pas ça... ou alors je le fais moi-même.
    Ensuite, mon visage est tout ce qu'il y a de plus bête avec sa forme en triangle arrondi et mes lèvres sont assez fines sans pour autant que j'ai l'air pincé... Il y en a des tonnes qui m'ont trouvé plus qu'à leur goût jusqu'ici, c'est que je dois pas être si moche que ça, z'êtes pas d'accord?... Ouais c'est sûr, on peut pas dire que mon "regard de la mort qui tue" est ce qu'il y a de plus encourageant pour venir me causer, mais bon avec mes iris noirs aux reflets bordeaux, parfois - je dis bien parfois - je peux avoir l'air sympa...
    Question vêtements je suis pas trop difficile, je me mets ce qui me tombe sous la main, avec juste une préférence de couleur pour le noir et le rouge - non vraiment, z'aviez pas remarqué? hinhin uu""... hum - et de manière générale aussi les jeans et t-shirt au look un peu trash mais pas destroy non plus... ben quoi? J'ai le droit de me démarquer quand même!
    Et je crois que c'est à peu près tout, z'avez qu'à vous acheter des lunettes si vous voulez voir plus de détails!







    Caractère :

    Encore une question à la noix ça uu'... j'arrive pas à croire que vous avez pas encore réussi à me cerner depuis que vous avez commencé à me faire parler là! Pourtant on peut pas dire que je suis du genre à mâcher mes mots et ma psycho devrait pouvoir se réduire en un seul d'ailleurs : ASOCIAL. Là. Écrit en gros c'est assez lisible pour vos yeux de taupes?... Hm... apparemment non. Il vous en faut toujours plus hein, jamais contents c'est pas vrai...
    Et c'est parti pour un décorticage de cerveau à la mode Freud : J'aime pas qu'on m'approche si c'est pour me donner des ordres ni si c'est pour me faire *BIP* en me criant dessus. Idem si vous avez l'intention de vous servir de moi sans me demander mon avis... vous savez où est la sortie? Ben vous pouvez prendre la porte direct alors, parce que ce sera pas la peine de venir me parler avec ces intentions douteuses! J'aime pas non plus les dragueurs du dimanche qui pense que rien que parce qu'ils parlent on va les écouter et tomber dans leur filets dignes des pires guimauves du cinéma romantique genre "t'as de beaux yeux, tu sais?"... franchement vous trouvez pas ça ringard?... moi si uu'... et le mec qui s'amuse à me dire ça je l'envoie sur les roses sans attendre qu'il ait poursuivit son baratin.
    J'en entend déjà penser tout haut que je suis vraiment le mec typique blasé de la vie qu'en a rien à faire de tout et qui pense qu'à sa petite personne... allez avouez-le, c'est ce que vous pensez, je le sais... et vous seriez pas les premiers, même moi je me fais la réflexion parfois, c'est dire... Mais en fait pas du tout. Je suis simplement un mec pas impressionnable et j'aime pas non plus me prendre la tête avec les problèmes des autres, j'en ai déjà bien assez à régler de mon côté pour avoir le cœur à m'intéresser à ça. Bah ouais j'ai un cœur, vous en doutiez? Bandes de *BIP*... hum... crétins... ah tiens là c'est pas censuré uu"...
    Bref y'a pas grand chose que j'aime à part fumer et m'envoyer en l'air avec un mec que MOI j'aurais choisi, pas question que ce soit l'autre qui décide à ma place! Et je peux vous garantir que celui qui voudra se prétendre mon maître, vu que je suis censé être un "esclave" - non mais franchement quelle idée, moi un esclave? Jamais == - celui-là donc, je lui en ferai voir des vertes et des pas mûres, parce qu'alors là me soumettre... ce sera uniquement dans vos rêves mes chéris!




    ¤ Il était une fois... ¤

    _

    Alors par où commencer cette histoire de dingue pas des plus joyeuses? Enfin de dingue, c'est ptêt' beaucoup dire mais en ce qui me concerne j'en ai encore quelques séquelles et faut pas se demander pourquoi je suis pas du genre sociable avec les gens... trop sensible? Pas vraiment, mais une vie de famille destructrice puis inexistante, c'est le genre de choses qui vous refroidit pas mal quand il s'agit de prendre contact avec les autres... on a pas vraiment envie de souffrir plus qu'on ne l'a déjà par le passé et le meilleur moyen pour éviter ça c'est justement de s'éloigner le plus loin possible de tout ce qui pourrait ressembler à de l'attachement.

    Ça... c'est juste histoire de vous mettre un peu dans l'ambiance, maintenant commençons depuis le début vu que que vous semblez avoir que ça à faire : m'écouter raconter ma petite vie.

    Comme toute histoire con, le mieux c'est de commencer par la naissance et la mienne s'est pas faîte dans un chou mais à l'arrière d'une vieille fourgonnette sale appartenant au junkie qui avait mis ma mère enceinte sans son consentement... je suis le résultat d'un viol au cas où vous auriez pas compris et donc en gros pas un enfant désiré. Mais pour être franc, je crois que c'était réciproque, après tout qui aurait eu envie de naître dans ce monde pourri jusqu'à l'os en sachant qu'il va finir sa vie avec comme rang social le plus bas qui soit : "esclave"?... Pas moi en tout cas et encore maintenant je n'accepte pas mieux d'être traité en tant que tel, loin de là!

    Mais je m'égare... revenons-en au bébé braillard que j'étais et que ma mère n'avait eu aucune envie de garder, mais comme elle était pas ce qu'on peut appeler une parvenue, ses moyens financiers n'avaient pas été suffisants pour payer un avortement où elle n'aurait pas laissé sa vie... donc quitte à sauver la sienne, elle a sauvé la mienne de mauvaise grâce par la même occasion et a bien dû se résoudre à m'élever du mieux qu'elle pouvait... c'est à dire de la pire manière possible dans un squat qui réunissait les cas les plus graves de drogués en tout genre uu'. Oh ça, ils étaient pas méchants et auraient pas fait de mal à la ptite chose fragile que j'étais à cette époque, mais niveau hygiène et responsabilité c'était pas le top pour un nouveau-né, ni pour un enfant tout court...

    Pendant les cinq premières années de ma vie j'ai donc vécu dans la crasse, les seringues usées et les bouteilles d'alcool qui se vidaient à la vitesse de l'éclair en même temps que les paquets de clopes. Coup de bol, sur ces trois drogues, la seule à laquelle je suis devenu accro c'est le tabac... pas la pire ça c'est sûr mais je crois que j'aurais mieux fait de m'en passer parce que quand je suis en manque de nicotine, je serais presque prêt à tout pour avoir une cigarette. Ça me fait honte quand j'y pense uu"... mais bon.

    C'est dans ma sixième année de cette vie sur Terre que ça a commencé à sérieusement se gâter plus que ça ne l'était... quand ma mère est morte d'une overdose devant mes yeux. Les ambulanciers sont arrivés trop tard pour la sauver et je me suis retrouvé orphelin des rues à survivre comme un clebs - c'est le cas de le dire - pour trouver de quoi me nourrir et où dormir. J'ai quand même réussi à tenir six autres années comme ça, juste en faisant la manche et en me faisant aider par les quelques junkies sympas qui avaient connu ma mère.

    Me voilà donc rendu à quand j'avais 12 ans, autodidacte, déjà accro à la clope mais clean sur le reste : voir ma mère disparaître sous mes yeux à cause de la drogue, je peux vous dire que ça m'a dissuadé à tout jamais d'y toucher! Mais je les méprise pas pour autant ces pauvres drogués, s'ils sont tombés là-dedans la plupart c'est par accident, faut pas leur en vouloir, faut les aider au contraire... Bref je vivais dans la rue à me débrouiller comme je pouvais avec quelques vols à la tire ou en jouant les pickpockets, je suis plutôt habile à ça... j'aurais ptêt' pu devenir magicien qui sait?... Ouais, j'aurais ptêt' pu... si j'avais pas commencé à mal tourner à cause d'un mec de 17 ans dont je m'étais stupidement entiché. Comme on dit; le premier amour dure pas forcément pour la vie mais on s'en souvient en général jusqu'à sa mort!

    Dans mon cas c'est tout à fait vrai et l'autre mec a bien fait en sorte que je l'oublie jamais, un vrai *BIP*!! uu"""... C'est de sa faute si j'ai commencé à me vendre pour gagner du fric. Et croyez pas que je le faisais pour le plaisir : entre ma 12ième et ma 15ième année il s'est bien servi de moi, en me faisant croire qu'il m'aimait et qu'on allait se casser tous les deux de là pour une ville de rêve, une fois qu'on aurait réussi à gagner assez d'argent... seulement des moyens rapides pour gagner plein de blé quand on est mineur et gamin des rues y'en a pas des tas. Et les deux seuls qu'il a trouvé à me proposer c'est le cambriolage ou la prostitution...

    Or la prostitution c'est là qu'on gagne le plus, des milliers de yens par semaine que je me suis occupé à gagner en allant satisfaire des vieux pervers dans des recoins sordides du métro ou sous un pont, avant d'aller vomir et pleurer ensuite tellement ça me dégoûtait. Mais je le faisais pour lui... enfin pour nous. Quel naïf j'ai été... je m'en foutrais des baffes!! Sotsuki, c'était son nom, n'avait aucune intention de partir avec moi, il en avait rien à secouer et à la première occaz' quand on a eu réuni assez d'argent il a tout raflé et est parti sans me prévenir... Si je le revois un jour je peux vous jurer qu'il le sentira passer!

    J'ai mis environ six mois à m'en remettre, sans un seul yen en poche, je vivais au jour le jour et j'ai recommencé par la suite à tapiner pour du fric, parce qu'un petit gamin de 12 ans qui fait la manche dans le métro ça attire la pitié et les gens donnent toujours quelque chose... mais un mec de 15 ans aux cheveux teins en blond et mesurant déjà plus d'1m70, vous regardant avec un regard de tueur... ça les fait plutôt fuir uu"". Et ouais, c'est à cette époque-là que j'ai commencé à devenir ce que je suis maintenant et à pas me laisser approcher par n'importe qui, j'avais bien retenu la leçon de vie que m'avait donné Sotsuki sans mon consentement! Mais avec le physique que je me paye, j'ai beau avoir l'air féroce y'en a que ça attire et je m'étais toujours trouvé au moins 4 à 5 clients par semaine, des réguliers pour la plupart qui voulait pas voir un autre "postérieur" que le mien, pour rester dans le politiquement correct.

    Et pour finir assez rapidement parce que là je commence à plus avoir de salive à force de parler... ben j'ai continué cette vie sans intérêt, à profiter seulement des clopes que je pouvais m'acheter, et faut bien dire que parfois je prenais aussi mon pied avec certains des clients. Mais tout ça s'est fini quand je me suis fait chopé une nuit pendant mon sommeil par des mecs en recherche de tune qui ont rien trouvé de mieux que de me refiler à un marchand d'esclaves! Moi, un esclave?? Plutôt disparaître... si au moins ils avaient eu le cran de me tomber dessus en plein jour ça ce serait pas passé comme ça je vous le jure!... Mais bon, voilà où j'en suis à croupir malgré moi dans une de ces cages détestables à attendre qu'un imbécile veuille se faire passer pour mon maître...





__

¤ Un peu plus sur MOI ¤

Pseudo - Prénom - Âge :
Vous z'en avez de ces questions indiscrètes vous!
Où avez-vous trouvé le forum ?
En quoi ça vous regarde ça aussi?... uu'
Une note du forum ?
Toujours la même, j'aime bien quand c'est sombre avec juste ce qu'il faut de couleur pour égayer le tout.
Quelque chose à ajouter ?
No my dear.
Autre :
Z'auriez une clope pour moi?


EDIT: Admin Shuhan

Fiche Validée (provenant de l'ancien forum)

Amuse-toi bien avec nous.

. . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Narita Hiraku [Mec]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Esclaves-
Sauter vers: