2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Solinne Rhyssa [hybride]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solinne Rhyssa
Pet Femelle
Pet Femelle


Date d'inscription : 14/06/2013
Messages : 16
Age : 23
Orientation sexuelle : Bisexuel Soumis
Caractère : Faible
Maitre de : °
Esclave/Pet de : William McGoney

MessageSujet: Solinne Rhyssa [hybride]   Ven 14 Juin 2013, 12:46


Spoiler:
 

Nom de l'image : "Late SS : Sophia" (OC)
Manga et/ou artiste : Ippus, sur deviant art


Un petit peu de musique ~:
 

    •••Carte d'Identité

Nom : Rhyssa
Prénom : Solinne
Surnom : à vous de lui en trouver un ~ moi personnellement, il m'arrive de appeler Sol'
Âge : à peine 19 ans
Nationalité : Elle a forcément du japonais, mais quelque chose porte à croire qu'elle a un peu de sang européen.
Niveau Social : °
Métier : °
Race : Un croisement étrange entre un narval et un cheval pour faire d'elle une fausse licorne
Orientation Sexuelle : C'est une hybride, a-t-elle vraiment le droit de choisir ? Par conséquent, je dirais bisexuelle


    •••Présentation

Physique :

Sol’ est de stature, fine et frêle et de taille moyenne.
Ses traits faciaux sont fins et légèrement enfantins, en ces temps-ci, elle ne sourit que très peu et semble avoir une douleur constante qui peine son regard, elle fait très pensive et ailleurs, en espérant que cet éclat terne se modifie par la suite…
Notre petite cornue possède une longue chevelure qui se module beaucoup en fonction du temps ou de l’humidité dans l’air, passant du lisse sans presque aucun volume, à des cheveux ondulés et, en apparence, massifs. Ils ont été dépigmentés dès son plus jeune âge et garderons cette teinte argentée définitivement. Elle les laisse très souvent détachés mais les noue en un chignon sommaire lorsqu’elle pense qu’ils vont la gêner, comme pour faire les tâches ménagères ou écrire. Ses cheveux ne sont pas les seuls crins apparents de son être, en effet, elle possède une queue de la même couleur et texture que ses cheveux, descendant jusqu’à ses chevilles, Sol’ ne peut s’empêcher de la trouver encombrante et s’en occupe avec agacement et obligation.
Comme dit précédemment, Solinne est de stature fine, sa taille et ses jambes sont en cohérence avec ceci, ces dernières sont à la limite d’être osseuses, cela ne la gêne cependant pas de les exhiber dans ses tenues courtes, assumant totalement ce côté d’elle-même. Sa pudeur l’empêchera cependant de se dévoiler complètement, donc les signes précis qui pourraient marquer son corps sont encore inconnus. Son apparence chétive et son teint pâle lui donnent un aspect fragile et malade, ce qui n’est pas totalement faux

Notre petite cornue n’a pas de style vestimentaire défini, dans la mesure où elle met ce qu’elle trouve ou ce qu’on lui donne. Elle préférera les hauts larges et tombant et les shorts ou jupes courtes, le tout dans les tons clairs, ternes ou pastels. Mais ce qu'elle préfère par dessus tout, sont les robes colorées avec des nœuds, dentelles et rubans, des robes de lolita, mais elle sait très bien qu'ils lui sont inaccessibles et ne fait que les regarder tristement derrière les vitrines. Elle n’a pas encore eu la joie de porter des souliers depuis des lustres, se mouvant principalement pieds nus.

Concernant son hybridation, Solinne n’est pas une «chimère» naturelle, elle a été modifiée chirurgicalement à de nombreuses reprises. Son visage a été modifié, ses yeux agrandis et ses joues ont été rendues plus rondes. Ses joues ont également été rendues plus rouges comme si elle rougissait de manière constante, ce qui fait que, lorsque-elle vient à rougir de manière naturelle, cela est amplifié pas cette pigmentation déjà apparente. Tout cela lui donnant un visage légèrement plus jeune pour répondre aux souhaits de Madeleine. Seul son visage a autant de modifications, son corps a été laissé naturel et sa tête ne fait pas tâche sur son corps de moyenne stature.
A propos de sa corne, il lui a été implanté un gêne de narval dès son arrivée, une corne a donc accrut sur son front, perçant de manière progressive et lente la peau de la jeune fille, elle est maintenant long d’une vingtaine de centimètres et ne grandira pas beaucoup plus. Du fait de son jeune âge, cet appendice est fragile et douloureux, il supporte très mal la pression car la peau n’a pas fini de correctement faire sa transition. Le pic osseux ne se présente pas sous un angle droit car cela gênerait trop la petite Solinne, mais est légèrement remonté, cela ne se voyant que peu.
Sa queue est un prolongement de sa colonne vertébrale comme chez les vrais équidés, la partie osseuse n’excède cependant pas huit centimètres car elle n’a pas eu le temps de grandir d’avantage. Nous supposons que les médecins lui ont greffé une véritable queue de jeune cheval dont ils ont retiré la moelle épinière originale pour y incorporer celle du cobaye pour que celle-ci soit connectée au reste de son corps. Elle peut donc la bouger à sa guise.
En ce qui concerne sa deuxième paire d'oreilles, elles doivent également provenir d'un animal défunt. Il semblerait qu'une connexion des nerfs et un prolongement vers les existants ai été faite car Sol' peux bouger ses oreilles animales et celles-ci réagissent comme celles de l'animal.

La question de l’hérédité se pose obligatoirement, nous ne pensons guère que ses descendant auront ces modification, car ils ne présentent rien d’héréditaire, ils auront probablement sa corne car elle lui a été incorporée grâce à des gênes. Pour sa queue, nous ne pouvons pas être totalement surs mais nous pensons que sa progéniture ne la portera pas, de même pour ses oreilles.


Caractère :

Le caractère de notre très chère Solinne semble difficile à définir, mais nous tacherons de vous renseigner le plus possible. Le point qui nous semble le plus important à énoncer concerne sa fragilité, cette jeune fille prend beaucoup les choses pour elle, si l’on est méchant avec elle, elle pensera automatiquement que cela vient d’elle et non d’une cause extérieur. Et avec sa longue captivité, même si elle ne le montre pas par peur de refus, Solinne a développé un gros manque d’affection qu’elle peine à combler. Tous ces manques et fragilité, elle les cache pour ne pas sembler plus vulnérable qu’elle ne semble déjà l’être. Les fois où elle peinera à cacher ses tristesses, elle mettra en scène une cause inventée ou extérieur à elle, mentant plus ou moins, elle ne se révélera que si elle se sent vraiment obligée ou si elle a développé de la confiance envers la personne.
Solinne est une personne très tactile, très en contact avec les gens, avec des gestes positifs comme négatifs, elle est de ceux qui trouvent les gestes plus révélateurs que les paroles. De plus, elle ne semble jamais trouver les bons mots sur l’instant et voudrait toujours pouvoir revenir sur ses paroles, son parlé est quelques fois maladroit et inexacte et cela semble beaucoup l’affecter.

Le trait de caractère qui semble la prédominer est la curiosité, elle se passionnera pour tous les loisirs des autres, les livres etc... C’est une personne très théorique, amassant des connaissances mais peinant plus à les appliquer, c’est pourquoi elle est très à l’aise avec les livres ou les milieux théoriques. Sa curiosité la mènera à se préoccuper des choses qui ne sont pas siennes, mais par respect, il lui arrivera que rarement de se mêler de choses qui ne la regardent pas, mais ce n’est pas l’envie qui lui en manque !

Son besoin d’aider les autres va de pair avec sa curiosité. Elle ressent réellement ce besoin et se sent des plus heureuse lorsqu’elle a réussi à apporter son aide, son statut social a fait que c’est rentré dans ses obligations, pour elle, c’est devenu normal de devoir aider dès qu’elle le peut.

En poursuivant avec son statut social, Solinne a développé une soumission presque sans faille pour son maître, ou, en ce cas, futur maître, ayant totalement compris son rôle de servitude. Le seul point où elle maintient sa réticence concerne toutes les choses ou actions dites sexuelles. Etant une novice dans ce domaine, c’est une chose qui lui fait assez peur. Son « initiation » se devra d’être progressive et, si possible, douce.

En ce qui concerne son rapport aux autres, il semble divers voir compliqué. Son petit côté à s’enticher rapidement des autres lui vaux/vaudra surement quelques peines de cœur. Mais en même temps, elle semble avoir du mal à définir ses attirances envers les gens, entre amitié, amour ou respect, la frontière semble mal définie ou floue. Elle cachera cependant ses sentiments comme toutes ses autres failles de peur qu’il n’y ai point de réciprocité. Laissant paraître, cependant, des marques d’attention ou gestes pouvant faire deviner ce qu’elle ressentirait pour les gens.
Positivité comme négativité, elle cachera toutes ses attirances comme antipathies par respect.



    •••Il était une fois ...


• Première étape
    Brume, brouillard, smog, bruine…voilant mon regard. Comme si je regardais le monde au travers d’une vitre teintée. Univers saturé et éblouissant, qu’est-ce qui se dessine sous mes globes oculaires, formes abstraites et inconnues, de toute part. Depuis quand suis-je endormie ? Le bruit d’un métronome médicalisé crisse dans mes tympans, je n’entends plus comme avant. Quelqu’un m’observe mais je n’arrive pas à le distinguer, abondance de blanc, où est votre visage ? Mon corps ne répond pas, même si je voulais m’enfuir je ne pourrais pas. La personne parle.

    « Elle se réveille Docteur, tout semble normal. »

    Une main s’approche de mon être, venant effleurer mon front, je cligne des yeux instinctivement, son contacte me répugne, qui est-ce ? La seconde personne parle à son tour.

    « Solinne, vous m’entendez ? Nous en avons fini pour de bon maintenant, redresse-toi je te pris. »



La jeune femme se releva, comme sous l’emprise de son interlocuteur et tourna la tête en sa direction, le regardant avec un faciès des plus neutres, lui répondant avec une voix égal à son expression.
« Qui êtes-vous ?... »
Les deux médecins s’inquiétèrent et se regardent tour à tour, l’un fixant Solinne, l’autre vérifiant de nouveau tous les rapports avec fébrilité. Cela semblait être l’opération de trop pour la jeune femme. Le plus âgé des deux hommes repris son calme étonnamment vite, lui parlant aussi professionnellement qu’auparavant.

« Si tu veux bien t’avancer vers le miroir, mon collègue va t’aider. Patientant le temps que cela se fasse, il reprit avec le même timbre de voix. Tu te prénomme Solinne Rhyssa, tache de t’en souvenir, tu as à ce jour dix-huit ans et tu es le fruit de modifications génétiques. Ta vie d’avant n’a aucune importance, et ce sera plus aisé pour toi si tu ne t’en rappelle pas. Nous t’avons greffé divers parties animales, je te serais reconnaissant d’y faire attention, ta corne t’est encore légèrement douloureuse mais cela ne sera plus le cas d’ici un ou deux ans. Si tu as des questions n’hésite pas. Marquant une pause, il reprit rapidement. Tu es une commande d’une jeune fille venant de famille aisé, quand tu quitteras ce lieu, tu devras leurs obéir quoi qu’il arrive, tu es leurs propriété. »

La jeune cornue écouta attentivement le docteur en se détaillant dans le miroir, elle assimila les dires de l’homme avec une aptitude amorphe presque déconcertante, cela étant surement due aux anesthésiants qui ne s’étaient pas encore dissipés. Vêtue d’une robe blanche d’hôpital elle pinçât le tissu et l’étira dans sa largeur, semi-dégoûtée par son aspect rugueux. C’est alors que le même homme reprit, le geste de la jeune femme l’ayant éclairé sur un point qu’il avait oublié.

« Un uniforme de notre laboratoire ainsi qu’une paire de tennis basses te seront données à ta sortie, tant que tu n’as pas encore rejoint ton maître ou que tu n’en a plus, tu es obligée de porter cet uniforme le temps que tu sois de nouveau avec un maître. Si il vient à être trop petit, écrit une lettre avec ton adresse actuelle et nous t’en livrerons un nouveau. Solinne, as-tu des questions désormais ? »

Elle quitta enfin son reflet dans le miroir pour fixer celui qui parlait beaucoup, sa vision redevenue claire et net, elle put enfin détailler son visage. La petite cornue le regarda ainsi pendant un moment et demanda avec une voix neutre avec un soupçon de mélancolie.

« A quoi suis-je censée servir ?... » Lui dit-elle avant de revenir à son image de glace.

« Et bien…cela peut être très varié. Son interlocuteur, qui paraissait avant si confiant, avait perdu de sa stabilité face à sa question. Tu verras bien en temps voulu. »

• Le début de la fin.

C’est sans bagage qu’elle parvint devant le portail de la grande famille qui l’avait commandée. Un des médecins qui avait permis sa création l’accompagnait. C’est le majordome qui vint leurs ouvrir et leurs pria de rester à l’extérieur, le maitre de maison voulant préparer la créature pour sa fille, il les invita dans un pavillon externe à la demeure. Cette pièce servait à faire attendre les invités avant qu’ils ne soient reçus. Après un échange de signature et d’enveloppe, l’homme lui tendit un paquet et lui demanda de mettre ces habits.

Elle ressortie vêtue d’une robe sucrée aux inspirations lolita et teinte rose pâle avec des mary janes assortie. Le supposé père affubla la pauvre Solinne d’un ruban sur sa corne, lui faisant bien ressentir qu’elle n’était qu’une chose, une poupée, un cadeau. Après une poignée de main, il congédia le docteur de chez Plomox et amena Solinne vers son destinataire.

Solinne arriva vers une petite bondinette d’environ douze ans, elle se mit à sautiller vers son nouveau jouet, tournant autour dans les mêmes mouvements pour la détailler. Elle la trouvait parfaite, mais pour le moment.

Madeleine fit de Solinne sa poupée pendant deux ans. La coiffant, l’habillant en princesse, la faisant jouer avec elle. Mais à quatorze ans, un jouet ne plait plus, les envies et requêtes changent. Et elle finit par se lasser de Solinne et la renvoya d’une manière si aisée que cela était déconcertant. Elle ne la trouvait plus amusante malgré la soumission et la servitude qu’elle lui donnait. Lui retirant la robe qu’elle aimait tant au profit de ce banal uniforme de la compagnie qui l’avait créé. La petite cornue s’était prise à apprécier l’enfant pourrie gâtée mais ne pouvais aussi s’empêcher de la haïr, c’était à cause d’elle qu’elle avait était transformée, qu’elle souffrait et qu’elle avait perdu les traces de sa vie d’avant.

Seul le majordome monta dans la voiture pour conduire Solinne à la fourrière. C’est la seule personne qui la traitait avec respect, même si il maintenait une certaine distance entre eux à cause de son métier. Il lui souhaita bonne chance en posant ses mains sur ses frêles épaules et lui souhaita une bonne vie.



    •••Un peu plus sur vous ...

Pseudo • Âge : Hookie, 19 automnes
Où avez vous trouvé le forum : En farfouinant sur google il me semble =°
Votre avis sur le forum ? il m'est plaisant :)
Lien de votre personnage avec un autre personnage du forum ? aucun pour le moment
Quelque chose à ajouter ? °

. . . . . . . . . .
Moi j'aime les licornes, beaucoup, beaucoooup...


Dernière édition par Solinne Rhyssa le Lun 17 Juin 2013, 00:12, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Solinne Rhyssa [hybride]   Ven 14 Juin 2013, 14:34

Bienvenu sur Master-Soumis :face:

Bonne continuations pour ta fiche.

Hors-fiche:

Tu devras impérativement lire et signé le règlement sinon tu n'auras pas de validation de fiche. ; )

Par la suite tu seras invité à faire une demande de rp officiel ou de répondre dans l'une, donc commence à t'y intéressé afin de prendre de l'avance.

Cordialement Yoshimo Akyoka!
Revenir en haut Aller en bas
Admin Uyoku
Admin
Admin


Date d'inscription : 30/05/2010
Messages : 1166
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort
Maitre de : Ce monde ~
Esclave/Pet de : Ma fonction.

MessageSujet: Re: Solinne Rhyssa [hybride]   Mer 19 Juin 2013, 00:37

Bonsoir et bienvenue Solinne ~

Tout me semble bon !
La re-pigmentation des pommettes de ton hybride n'était pas une nécessité pour justifier qu'elle rougit sur l'image de l'avatar mais cela ne jure pas avec le reste ;)

Te voilà donc validée.

Comme tu as déjà pu trouver un maître et poster ta fiche de parcours, il ne me reste qu'à te souhaiter bon rp avec nous, et je t'invite à créer ton topic à la fourrière pour que William puisse venir te chercher ^^

Admin Uyoku.

. . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solinne Rhyssa [hybride]   Aujourd'hui à 09:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Solinne Rhyssa [hybride]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Pets-
Sauter vers: