2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sariya Osane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sariya Osane
Pet Femelle
Pet Femelle


Date d'inscription : 14/11/2012
Messages : 23
Orientation sexuelle : Ignore son orientation
Caractère : Faible
Maitre de : Pas grand chose
Esclave/Pet de : Personne pour le moment

MessageSujet: Sariya Osane   Jeu 15 Nov 2012, 01:51



Feat : Black Hanekawa
Manga et/ou artiste : Bakemonogatari



    •••Carte d'Identité

Nom : Osane
Prénom : Sariya
Surnom : Aucun
Âge : 18 ans
Nationalité : Née dans un Laboratoire Américain
Niveau Social :
Métier :
Race : Mi-humain/Mi-Persan (Chat)
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle


    •••Présentation

Physique :
Une masse de cheveux soyeux blancs aux reflets argentés couronnés par deux petites oreilles trahissant son statut d'hybride. Ses cheveux glissant le long de ses reins jusqu’à mi cuisse. Un regard perçant et doré, la pupille en ovale. Portant un petit débardeur blanc avec un short de la même couleur. Une longue queue duveteuse lui battant contre les mollets. Assez petite et frêle elle compense par des formes plutôt appréciables. Deux de ses dents sont légèrement plus pointues, leur donnant des airs de tout petits crocs. La peau d'un teint de pèche semble à première vue aussi douce que ses cheveux. Un tatouage sur sa cheville témoigne de sa naissance en laboratoire.

Un lourd collier de métal orne son cou, sur lequel un anneau permet d'y attacher une laisse. Ses mains sont délicates ne gardant aucune trace de son status d'hybride, ses ongles semblant être restés tout ce qu'il y a de plus humains. Formant un ovale blanc au bout de chacun de ses doigts. Le regard régulièrement craintif lui fait plisser le regard pouvant donner l'impression qu'elle va attaquer ce qui se trouve à sa portée alors que le reste ne fait que respirer la douceur. Lorsqu'elle dort un léger ronronnement peut se laisser entendre.

Caractère :
De nature nerveuse elle a tendance à s'isoler, n'ayant vécue que dans une cage elle panique à la vue d'une foule. Dans un environnement calme elle se montre discrète et douce. N'ayant pas l'habitude des caresses il lui arrive même de sursauter à ses propres ronronnements. Elle a reçue une éducation sur ce qui doit être fait mais non pas sur les façons de réagir face aux autres, ce qui lui donne des réactions complètement imprévisibles malgré toute sa bonne volonté. En contre partie elle est d'une douceur surprenante lorsqu'elle est en confiance. Pouvant par la curiosité vouloir tout voir pour regretter amèrement ses choix par la suite. N'ayant rien connu de ce qui se trouve hors du laboratoire, presque tout la rend curieuse, bien qu'une crainte maladive des femmes la hante, jalousant leur airs souvent hautains ou leur don pour la manipulation qu'elle ne possède pas. Les regardant charmer les hommes sans arriver à faire de même, devenant maladroite dès qu'un mâle est trop direct et ayant tendance à paniquer devant la peur de l'inconnu. Nombreux sont les hommes du laboratoire qui se sont fait mordre ou griffer pour avoir tenté plus d'une simple caresse.


    •••Il était une fois ...

Ayant grandit dans le laboratoire, Sariya n'avait jamais vu autre chose que ce long couloir bordé de cages aux reflets argentés. La froideur du métal contre sa peau était son environnement. Elle y était née, comme plusieurs des autres logeant dans les cages voisines. Couchée à plat ventre elle observait au travers des grilles des hommes en blouses blanches arracher de force l'un de ses congénères de sa cage. Sur le carrelage d'un blanc normalement immaculé, tombait quelques gouttes de sang d'un rouge vermeille, celui des hommes ou celui qui était ainsi extirpé de la cage? Elle n'en savait rien, c'était la un spectacle somme toute banal en ce lieu. Il fallait bien financer les recherches disaient-ils, et régulièrement ils envoyaient des hybrides dans un endroit inconnu. Le nom d'Ojoku revenait souvent, tel devait se nommer l'endroit ou ils étaient envoyés. Sa duveteuse queue blanche se balançait nerveusement à la vue du spectacle, elle savait qu'un jour ce serait son tour, mais elle ne savait pas si cela outrepassait la curiosité de savoir quel était cet endroit à la terreur de ne plus se trouver ou elle avait toujours été.

Les hommes du laboratoire passaient parfois pour lui glisser une caresse entre les grilles de sa cage, provocant indubitablement l'éternel ronronnement de Sariya. Les marques d'affections étaient rares, et c'était rarement bon signe. Tendant à chaque fois de rester calme, lorsque les caresses devenaient plus précises, et le regard de l'homme plus lubrique, elle se traînait hors de portée pour se recroqueviller au fond de sa cage sous le regard dédaigneux se sa congénère dans la cage voisine. Celle ci ne refusant jamais de laisser les hommes se glisser dans sa cage et considérait Sariya comme une tare donc on ne pouvait rien faire. Lui disant qu'elle passerait sa vie ici et qu'elle n'aurait jamais la chance de sortir avec un comportement aussi enfantin. Sariya tenta de s'améliorer, au lieu de se recroqueviller au fond de sa cage elle laissa un jour un homme aller un peu plus loin, paniquée et nerveuse elle ne prit même pas la peine de chercher à comprendre ses mouvements. Lorsque l'homme tentant d'entrer elle devint folle de terreur et le mordit. C'est en la maudissant et en pestant qu'il la menaça.

« Profite bien de tes prochaines journées. Les bêtes sauvages ont les euthanasie ici! »

Les jours passaient, monotone et routinier jusqu'au jour ou un bruit métallique la fit sursauter. L'on avait ouvert sa cage, ce n'était pourtant pas l'heure des leçons et encore moins celle de manger. Écarquillant les yeux en voyant le lourd collier de métal dans les mains des hommes, c'était son tour. Ils allaient l'euthanasier! Figée elle était incapable de s'avancer, incapable de suivre ce qu'elle s'était toujours promis de faire, une sortie digne … L'envie de se débattre était trop forte, la terreur s'emparait d'elle. Mordant et griffant ce qui se trouvait à sa portée elle finit par s'écrouler au sol sous l'un des coups portés à son encontre.

Le blanc devenait noir … elle aurait aimée jeter un dernier regard autour d'elle. Dire aurevoir à ses congénères et pourtant ce fut l'inconscience qui la cueillant. Le réveil sera oh combien difficile au Halle des ventes d'Ojoku, mais sa curiosité en sera-t-elle assouvit?


    •••Un peu plus sur vous ...

Pseudo • Âge : Sariya - 28 ans
Où avez vous trouvé le forum : Mon ami google
Votre avis sur le forum ? A première vue il me semble très bien et le seul qui m'est donné envie de m'y inscrire.
Aucun
Quelque chose à ajouter ? : Une seule chose : J'ai hâte d'être validée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Sayoku
Admin
Admin


Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 741
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Sariya Osane   Mar 20 Nov 2012, 23:26

Bienvenue sur Master Soumis ^^

Désolé pour l'attente, mais j'ai une bonne nouvelle : ta fiche est validée =)

Amuses toi bien sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
 
Sariya Osane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Pets-
Sauter vers: