2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Nezumi Nakagawa [ Esclave ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nezumi Nakagawa
Esclave garçon
Esclave garçon


Date d'inscription : 20/05/2012
Messages : 17
Age : 35
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Fort
Maitre de : .....
Esclave/Pet de : Jin Kazuyaki

MessageSujet: Nezumi Nakagawa [ Esclave ]   Dim 20 Mai 2012, 19:08


Feat Kaito Niikura du manga In the End.

    •••Carte d'Identité

Nom : Nakagawa
Prénom : Nezumi
Surnom : //
Âge : 21 ans
Nationalité : japonaise
Niveau Social : //
Métier : //
Race : //
Orientation Sexuelle : bisexuel ambivalent

    •••Présentation

Physique : Mon physique ? Dur à dire, surtout pour une personne telle que moi. J'étais comme tout le monde avant, un type banale sans grande intérêt avant de changer complétement mon look.

Je mesure un mètre soixante dix pour cinquante kilos. Je suis maigre, mais en même temps ca fait un moment que je suis dans une cage, avec peu de nourriture, si on peut appeler ca ainsi. Avant j'avais un peu de muscle, j'avais plus de poids, mais je suis tellement maigre, je ne suis pas sûr que quelqu'un voudra bien de moi. Je ne suis même plus habitué à la nourriture d'avant mais j'attends qu'une chose, qu'on m'achète pour pouvoir enfin manger un vrai repas.

Sur mon corps, il y a plein de cicatrices qui sont apparues après toutes les bagarres que j'ai provoqué, ou auxquelles j'ai participé. Je les cache avec mes habits, pour pas qu'on me questionne dessus, même si j'en ai pas honte. J'ai aussi des grains de beauté, banale aussi, tout le monde en a.

Mes cheveux sont normalement de couleur châtains mais maintenant ils sont noirs. Ils sont coupés court, jusqu'à la nuque, avec certaines mèches tombant sur mon front. Enfin je dis quelque, j'en ai plein qui cache mon œil droit. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'aime ca. Ca me donne un air mystérieux, les gens peuvent se demander ce que je cache. La vérité peut s'avérer décevante, vu que je cache rien. Mais j'ai toujours trouvé ca beau, alors j'en profite.

Pour le reste, tout est assez simple. Je met du maquillage noir sur les yeux, du rouge à lèvre gris ou noir, ainsi que du vernis noir sur mes ongles. J'ai un look gothique que j'affectionne beaucoup, même si je pense qu'il sera dur pour moi de le continuer si mon futur maitre ou ma future maitresse me l'interdise. Mais rien ne dit que je ne le ferais pas en cachette non plus.

Pour les vêtements, rien de plus simple : je prend un vêtement, je le déchire comme ca me plaît ou je le customise et le tour est joué. Tant qu'il est noir, ca me convient. Les couleurs trop claires, pas mon truc faut dire. J'ai un piercing à la lèvre du bas, un petit anneau en métal qui fait le tour. J'ai une bague au petit doigt de la main gauche, je ne la quitte jamais. N'aller pas croire qu'elle vient de ma défunte mère ou de ma défunte grand mère, rien de tout ca. Je l'aime beaucoup, parce que c'est comme ca.

Je ne fume pas, même si je tolère la fumée. Il m'arrive de boire un petit verre d'alcool de temps en temps. Pour le sexe ? Même si je trouve ca indiscret de le demander, je vous dirais que je le fais seulement avec une personne qui me plaît. Mec, femme, peut importe tant que je suis attirée, sinon ca ne vaut pas le coup.

Caractère : Avant j'étais une vraie crème, une lavette quoi. Je disais oui à tout le monde, je laissais les gens faire se qu'ils voulaient de moi, jusqu'à se qu'un mec me frappe dessus pour avoir draguer sa copine. Depuis, je ne me laisse plus faire. Je suis prête à me battre pour défendre ma vie, même si je dois avoir des bleu, des cicatrices, tout ca je m'en fiche. Ça forge mon caractère depuis deux ans. Deux années que j'ai passé à faire n'importe quoi mais du coup je n'ai plus peur.

Je ne suis pas prêt de me laisser faire en tant qu'esclave, peut importe la personne qui va m'acheter. Que sa soit une maitresse ou un maitre, il risque de regretter son achat. Je ne suis pas un gentil toutou prêt à obéir, à faire tout se qu'il me demandera, ni même de vendre mon corps pour avoir un peu de nourriture.

Je crois que depuis que je me suis fait agresser, je n'ai plus confiance en moi. Je me dis que je pourrais jamais avoir une vie normale, que je pourrais pas vivre comme tout le monde : avoir mon petit couple, avoir un enfant comme tout le monde. Je sais que maintenant ca sera plus dur, mais j'espère juste une chose : que la personne qui m’achètera s'occupera de moi. Je ne veux pas qu'elle me laisse dans un coin comme un vulgaire objet. J'ai déjà vu des esclaves revenir parce que leur maitre ne voulait plus d'eux, parce qu'ils ne servaient plus à rien, je ne veux pas de ca. Je me fiche pas mal que cette personne soit mariée, qu'elle ait des amants ou des maitresses, tant qu'elle m'offre une meilleure vie que celle d'avant.

Je ne veux pas une personne cruelle, qui fera tout pour m'humilier, qui me battra. J'ai déjà vécus ca, et j'ai pas envie que ca recommence. Je veux juste une petite vie normale, rien de plus. Dur quand on est esclave, mais j'ai le droit de rêver un peu, la seule chose qu'il me reste dans une si petite cage.

    •••Il était une fois ...

Ma mère était une belle japonaise, bien plus belle que toutes les femmes que j'ai pu rencontrer avant d'être dans une cage. Elle avait de longs cheveux noirs que j'aimais regarder quand elle faisait la vaisselle pendant que je terminais mon repas. Tout ces petits moments qu'on passait ensemble, mais qui ne sont plus depuis bien longtemps. Je ne savais rien sur mon père, peut être parce qu'il avait été tellement méchant avec elle, qu'elle ne voulait plus se rappeler de lui. Je lui posais plein de questions sur lui mais ce fût finalement ma grand mère qui répondit à toutes mes questions.

Ma mère est partie alors que je n'avais que trois ans. Le médecin qui s'était occupé d'elle avait dit que c'était du à « une maladie d'amour ». A cet âge, je n'ai pas compris se que cela voulait dire, mais plus tard je compris enfin. Ma mère était morte parce qu'elle aimait quelqu'un tellement fort, que l'avoir perdu l'avait détruit. Je n'avais rien vu, peut être parce qu'elle était toujours souriante, qu'elle ne montrait jamais quand elle était triste. Alors j'ai demandé à ma grand mère tout la vérité. Et là, ce fût un choc pour moi.

Je n'avais que dix ans, mais elle me dit qu'il était temps pour moi de tout savoir. Mon père en fait, était déjà marié avec une femme. Ils avaient déjà cinq enfants, se qui n'était pas un problème pour eux vu qu'il était riche, alors que ma mère avait du mal à payer ses factures. Elle était sa maitresse, un petit moment de plaisir par semaine, entre deux rendez vous chez le dentiste pour ses enfants. Sauf que quand elle lui annonça qu'elle était enceinte, il se tira bien loin d'elle. Il ne répondit à aucun de ses messages, et il la laissa comme une moins que rien. Ma mère décida de me garder vu que j'étais né de leur amour, sauf que le pire arriva peu de temps après.

Je vais vous raconter se qu'il se passa jusqu'au mois de décembre de l'année 2035. Tout les jours j'allais en cours avec ma grand mère. Je lui tenais la main tout en sautillant partout avec mon sac sur le dos. J'étais content d'être avec elle, avant de m'enfermer dans une salle de classe où peut de personne me parlait. Certains se moquaient de moi parce que je n'avais plus ma mère, d'autre me trouvait trop laid, mais j'avais quelques amis, enfin un du moins. C'était un gentil garçon pas très riche vu que son père était fermier et sa mère sans emploi, mais on s'entendait très bien. Ma grand mère était même d'accord pour l'inviter chez elle. En même temps, il n'y avait plus que nous deux, mon grand père était décédé avant ma naissance, alors elle était heureuse quand il y avait des invités.

Je n'étais pas très doué à l'école, j'avais juste la moyenne et en me forçant énormément. Pourtant je lisais mes cours mais rien ne rentrait dans ma petite tête. Ma grand mère m'aidait comme elle le pouvait, même si je savais que ca n'était pas facile pour elle. Elle n'était pas idiote, mais avec son âge, elle avait du mal à voir se que j'écrivais. Je ne manquais de rien, j'étais toujours avec elle pour aller faire les courses, me promener au parc, et même quand je jouais à la console, elle était là. J'adorais ma grand mère, elle était si gentille avec moi. Elle me gâtait peut être un peu trop mais je ne pouvais jamais rien refuser venant d'elle, sinon je voyais de la tristesse sur son visage, et j'aimais pas lui faire de la peine.

Tout ce bonheur se brisa le 15 décembre 2035. Je m'en rappelle comme si c'était hier. Je me suis levé un peu tard, trouvant bizarre que ma grand mère ne soit pas venue me lever. Je suis sortit de mon lit avec mon pyjama et je suis entré dans la sienne après avoir frappé à la porte. Ma grand mère ne se réveillait pas, alors je suis sortis de la maison pour aller demander de l'aide aux voisins. Le reste alla très vite. Une ambulance arriva avec sa lumière qui faisait plein de bruit, ainsi que la police, puis ma grand mère fut amené sous un grand drap blanc. On me confia à une dame jusqu'à l'enterrement de ma grand mère, puis je fus placé dans un orphelinat. Là bas, je ne parlais à personne, je restais tout le temps dans mon coin, j'étais toujours triste. Je n'avais plus personne, jusqu'au 2 janvier 2036. Un homme arriva à l'orphelinat et quelques minutes plus tard il m'amena avec lui.

Cet homme, ce si gentil homme était en fait mon vrai père. Il avait été contacté après la mort de ma grand mère pour qu'il me récupère. Il avait hésité, voulant même me laisse là bas, mais finalement il me ramena avec lui. C'était surtout sa femme qui avait tout fait pour qu'il vienne me chercher. Elle avait été triste quand elle avait apprit que son mari l'avait trompé, mais elle ne voulait pas qu'il laisse son enfant être adopté par n'importe qui. Du jour au lendemain je me suis retrouvé dans une grande maison, avec cinq sœurs, l'horreur. Elles étaient toutes plus vieilles que moi et c'était de vrai pestes. Quand notre père n'était pas là, elles me frappaient, m'insultaient, me donner des ordres. La seule personne gentille était ma belle mère qui était douce comme ma mère.

J'ai vécus cet enfer pendant 5 ans. 5 ans où je faisais tout se qu'elles me disaient mais j'en ai eu assez. Un jour alors que j'étais en train de réviser mes cours, la plus grande rentra dans ma chambre comme si elle était une princesse, puis elle me demanda de lui laver une robe pour le lendemain. Je refusa pour la première fois, et là je ne sais pas pourquoi, je l'ai frappé. Elle hurlait une fois de plus et je l'ai giflé. Je n'arrivais pas à croire que je l'avais fais, alors que ma mère et ma grand mère m'avaient toujours dis qu'il ne fallait pas frapper une femme. Je regardais ma main, en me demandant pourquoi je l'avais fais. En moins de deux mon père arriva et il me frappa. Il me mit un coup de poing dans le ventre qui me coupa le souffle, puis il enleva sa ceinture pour me frapper avec. Cette petite peste rigolait, mais je tenais bon. Je ne devais pas être un lâche, mais une fois qu'ils furent sortit, je me mis à pleurer.

Je savais depuis longtemps qu'il me détestait mais je n'avais pas pensé qu'il pourrait me battre. A partir de ce jour, je faisais tout se qu'il fallait pour être le moins présent possible dans cette maison. J'allais en cours la journée, et le soir j'allais dans une salle d'arcade avec des amis. Je restais avec eux avant de rentrer et de m'enfermer dans ma chambre pour être tranquille. Un jour j'étais seul, et comme j'avais envie de foutre la m**de si on peut dire ca ainsi, je rentrais dans la salle de bain où je vola une coloration à une de mes sœurs pour me la faire. Je m'étais d'abord coupé les cheveux puis je me suis teins les cheveux en bleu puis j'ai aussi piqué leur maquillage. J'ai tout bien caché dans ma chambre, et le soir, je choqua tout le monde avec mon nouveau look. J'avais déchiré mes vêtements, j'avais cousus des choses dessus pour les rendre plus beau. Mon père m'insulta, me frappa mais je m'arrêta pas là.

Un soir, avec des amis, on décida d'aller se faire percer et tatouer. Je n'étais pas d'accord pour ca mais au final je me fis percé la lèvre parce que je trouvais ca mignon. J'avais une petite boule en acier, le temps que ca guérisse, et je me suis fais insulté par mon père. Ça été la dernière fois. Je l'ai frappé, j'ai pris mes affaires et je suis partit sans un seul regard en arrière. Je n'étais peut être qu'un bâtard à leur yeux mais j'en avais marre d'être leur punching-ball. Il me restait une semaine avant d'avoir 18 ans, et je suis sur qu'il a rien fait pour me retrouver. J'ai dormis chez un copain qui avait bien voulus m'héberger, et je trouva un travail. Je n'allais plus en cours, mon père avait arrêté de payer donc on me pria de ne plus revenir. Je fus d'abord serveur, où je travaillais avec une jolie collègue. Elle avait une énorme poitrine, de si jolies courbes, mais je lui parlais jamais. C'est à cause d'elle que je commença à m'intéresser aux filles. J'étais toujours resté très sage, mais avec cette fille et ses si jolies décolletés c'était dur de résister. Pourtant je le fis, jusqu'à se qu'un soir je la trouve là, à m'attendre pendant que je fermais le restaurant.

Je me demandais se qu'elle voulait et elle prit mon bras, collant ses seins contre moi, me murmurant des mots doux à l'oreille. Je l'amena chez moi, je savais que mon pote n'était pas là, et après plusieurs verres, on était nus l'un contre l'autre à faire des folies. C'était la plus belle nuit que j'ai passé, ma première fois. Par la suite, on se revoyait, mais on savait que ca n'était pas bien de recommencer. Du coup, le samedi soir, quand je ne travaillais pas, j'allais en boite de nuit pour draguer les filles. Jusqu'à ce jour un peu spécial. J'étais dans les toilettes d'une boite de nuit en train de faire mes besoins, mais quand je sortis un mec me stoppa net. Il se mit à me parler avant de me pousser dans les toilettes. Je me demandais se qu'il voulait, et pour tout dire, j'avais vraiment peur.

Mais se qu'il me fit me surpris tellement que je ne bougeais plus. Il m'avait plaqué contre le mur et il était en train de m'embrasser. Devait je le repousser ? Lui dire que je n'aimais pas les mecs ? Je ne le fis pas, et je le laissa se coller contre moi, me déshabiller, et me prendre contre le mur. C'était ma première fois avec un mec, et je dois bien avouer que j'ai adoré ca. Avant ce soir là, je pensais que faire l'amour avec un mec était sale, malsain, comme les chrétiens qui disent à la télé ce genre de chose, mais ca c'était avant d'y goûter. Je n'ai pas chercher à avoir des relations par la suite, surtout pas amoureuse, mais il m'arrivait d'avoir des aventures d'un soir avec une femme ou un mec rencontré en boite.

Avec mon boulot de serveur, j'avais réussis à me trouver un petit appartement, se qui était plus simple pour ramener quelqu'un, que de l'imposer à mon ami. Je pensais enfin avoir trouvé un peu de bonheur dans ma vie, jusqu'à se que je fasse une mauvaise rencontre. J'avais dragué une fille en boite, comme à chaque fois que j'y allais, sauf que j'avais pas vu son petit ami. Avant que j'ai eu le temps de dire quelque chose, il m'amena dehors pour frapper. J'avais l'impression de tout revivre comme avec mon père, et depuis ce jour là je me suis juré de ne plus jamais me laisser faire. Quand quelqu'un me prenait la tête, je n'avais plus peur de lui dire se que je pensais, et même de me battre s'il le fallait. Je n'étais plus un petit garçon, j'étais un homme maintenant.

Sauf que je finis par quitter mon travail, trainant avec des voyous, et je me mis à me battre pour un rien. J'insultais les gens dans la rue, dès qu'ils me regardaient de travers, et j'eus la bonne idée d'insulter un flic. Je fut mis en garde à vue, je dus payer une amende avant d'être relâché. Ils avaient pas été tendre avec moi, vu qu'ils me demandèrent presque toutes mes économies. Je ne pouvais plus payer mon loyer, et mon proprio me joua un mauvais tour. Je n'arrivais pas à trouver un travail, alors j'avais plusieurs mois de retard, mais comme il voulait son argent, il trouva une solution à laquelle je n'avais pas pensé. Je dormais tranquillement dans mon lit quand il rentra avec trois personnes. Ils m’attrapèrent, m'attachèrent et me jetèrent dans leur voiture pourrie. Et par la suite, je finis dans une cage où j'attends d'être vendu comme un animal. Ma vie ne pouvait pas être pire que ca. Je suis enfermé, à moitié nu dans une cage, où j'attends qu'un maitre ou qu'une maitresse veuille bien m'acheter, mais pas sur que j'obéisse comme un petit chien bien docile.

    •••Un peu plus sur vous ...

Pseudo • Âge : Démonia – 30 ans
Où avez vous trouvé le forum : DC
Votre avis sur le forum ? très bien, sinon je ne serais pas là ^^
Lien de votre personnage avec un autre personnage du forum ? aucun
Quelque chose à ajouter ? nop ^^

. . . . . . . . . .


Dernière édition par Nezumi Nakagawa le Dim 24 Juin 2012, 01:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-table-avec-moi.blogspot.fr/
Nezumi Nakagawa
Esclave garçon
Esclave garçon


Date d'inscription : 20/05/2012
Messages : 17
Age : 35
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Fort
Maitre de : .....
Esclave/Pet de : Jin Kazuyaki

MessageSujet: Re: Nezumi Nakagawa [ Esclave ]   Lun 28 Mai 2012, 23:31

Ma fiche est terminée mais j'attends de savoir si elle plaît à mon maitre ou pas avant =)

. . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-table-avec-moi.blogspot.fr/
Admin Uyoku
Admin
Admin


Date d'inscription : 30/05/2010
Messages : 1166
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort
Maitre de : Ce monde ~
Esclave/Pet de : Ma fonction.

MessageSujet: Re: Nezumi Nakagawa [ Esclave ]   Mer 30 Mai 2012, 14:45

Bonjour Nezumi,

Merci d'avoir prévenu, et tiens-nous au courant pour l'accord de ton futur maître afin que l'on puisse valider ta fiche le cas échéant Wink
Admin Uyoku.

. . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com
Nezumi Nakagawa
Esclave garçon
Esclave garçon


Date d'inscription : 20/05/2012
Messages : 17
Age : 35
Orientation sexuelle : Bisexuel Ambivalent
Caractère : Fort
Maitre de : .....
Esclave/Pet de : Jin Kazuyaki

MessageSujet: Re: Nezumi Nakagawa [ Esclave ]   Mer 11 Juil 2012, 17:11

Fiche terminée =)

. . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-table-avec-moi.blogspot.fr/
Admin Shuhan
Admin
Admin


Date d'inscription : 04/02/2011
Messages : 1687
Orientation sexuelle : Assexué
Caractère : Fort

MessageSujet: Re: Nezumi Nakagawa [ Esclave ]   Lun 23 Juil 2012, 17:43

Bienvenue parmi nous,

Ta fiche est correcte. Donc je te valides.
Comme tu as déjà trouvé un partenaire, je t'invites donc a faire ta fiche parcours.

Bon jeu sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://master-soumisv2.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nezumi Nakagawa [ Esclave ]   Aujourd'hui à 09:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Nezumi Nakagawa [ Esclave ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moi, c'est Guenhwyvar
» Oneirophrénie nocturne [PV Nezumi]
» Hayden Nezumi
» Nakagawa Kouki ☆ Here comes the sun, dudududu ~
» Superman [Nezumi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Esclaves-
Sauter vers: