2045. MS-Town. Maître/sses, Esclaves, Hybrides ou simples Résident/es. Qui serez-vous?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reizo Kinsue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reizo Kinsue
Maître
Maître


Date d'inscription : 17/08/2010
Messages : 8
Age : 35
Orientation sexuelle : Homosexuel dominant
Caractère : Fort
Métier Unique : Gardien de cimetière
Maitre de : Narita Hiraku, mon roudoudou en sucre ^^
Esclave/Pet de : //

MessageSujet: Reizo Kinsue   Mer 18 Aoû 2010, 01:35



Feat Alucard ~ Manga : Hellsing

•••Carte d'Identité
Nom : Kinsue
Prénom : Reizo
Âge : 25 ans
Nationalité : Japonaise
Niveau Social : Riche
Métier: Gardien de cimetière
Orientation Sexuelle: Homosexuel dominant


•••Présentation
Physique : Bon alors commençons par précisé que Reizo mesure plus de deux mètres ce qui est vraiment exceptionnel pour un japonais, mais personne ne sait pourquoi il a autant grandit mais il s'en fiche lui, cela lui permet de faire peur aux gens qu'il croise donc pour lui tout ca est parfait. Il a les cheveux châtains à l'origine mais maintenant ils sont plutôt de couleur marrons avec des reflets rouges comme le sang qu'il apprécie énormément.

Ils sont coupés court avec des mèches qui lui tombent devant les yeux mais ne vous inquiétez pas il voit très bien quand même. Il a les yeux de couleurs noirs comme les ténèbres, une chose exceptionnelle. En fait selon les médecins cela serait dû à la drogue prise par sa mère quand elle était enceinte, cela aurait eut quelque répercutions sur lui surtout au niveau des yeux et peut aussi pour sa grande taille même si généralement les enfants nés de parents drogués sont plus petit que la moyenne et surtout rachitique ce que lui n'est pas du tout. Il a un nez dans la moyenne diront nous et une bouche fine qui affiche le plus souvent un sourire mais ne vous trompez pas, il n'est pas quelqu'un de très gentil.

Sa couleur de peau est, comment dirons nous, de couleur cadavérique, car il a une peau aussi blanche que les morts. Il ne va jamais au soleil car déjà il déteste ca, et ensuite il aime avoir cette couleur donc il fait tout pour la gardée. Bien sur cela n'a rien avoir avec la peau de porcelaine que certaines personnes ont, non lui il fait peur en le voyant. Il n'est pas très musclé mais cela ne l'empêche pas de savoir se défendre comme il faut.

Pour les vêtements, il n'est pas très difficile, une chemise et un jean, et voilà c'est bon. Il n'aime pas se prendre la tête pour ca et puis en faisant ce métier il n'a pas besoin d'être bien habillé. Il peut faire un effort, aux enterrements des gens quand même.

Reizo a un piercing, au membre qu'il s'est fait il y a pas mal de temps et qu'il aime bien. Une petite tige qui transperce son gland et qui fait très jolie mais il est pas question qu'il vous le montre aussi facilement. Il a un autre piercing, à la langue, mais celui vous pouvez l'apercevoir si vous avez le courage de vous approcher près de lui. Il a un tatouage dans le dos, sur l'omoplate droite précisément, il représente Cerbère, le chien à trois têtes qui garde l'entrée des Enfer.
Caractère : Ben déjà Reizo n'est pas quelqu'un qu'on a envie de rencontrer en pleine nuit dans une ruelle. Déjà que par son physique, il fait peur aux gens, enfin à ceux qui ne sont pas assez fou pour le provoquer. Ensuite il est quelqu'un de froid, n'aimant pas parler aux gens qu'il rencontre même quand il est obligé, il préfère en dire le moins possible. Il aime être seul le plus possible, enfin il n'aime pas être avec les personnes vivantes, voilà peut être pourquoi il préfère travailler avec les morts depuis toujours. Déjà dès le premier regard, il parait froid mais il l'est en fait, il parle aux gens de façon froide et il ne sait pas faire autrement, pour lui un sourire sur son visage signifie plus qu'il a une idée derrière la tête, genre trouver un moyen pour vous faire souffrir plutôt que vouloir dire qu'il vous aime bien.

D'ailleurs en ce qui concerne l'amour Reizo ne sait pas ce que s'est. Dès sa naissance, il n'en a jamais reçu, et cela ne s'est pas arrangé avec les années, surtout avec le physique qu'il a, qui aurait envie de tomber amoureux d'un homme comme lui ? Personne et c'est peut être pour ca qu'il fait tout pour faire fuir les hommes qu'il rencontre et qui faisait semblant de s'intéresser à lui. Il sait très bien qu'il ne sera jamais aimé mais comme lui n'aimera jamais personne, enfin qui sait peut être qu'un jour il rencontrera quelqu'un pour qui il ressentira ce genre de chose, mais il ne faut pas rêver, il ne le dira pas de lui même car déjà il faudra qu'il comprenne qu'il est amoureux et ensuite qu'il ait envie de le dire.

Malgré ce qu'on peut croire, Reizo est très attiré par le sexe, mais comme peut d'hommes sont attirés par son physique, c'est très dur de trouver des hommes pour le faire avec lui, alors la seule chose qu'il connait c'est les viols pour pouvoir se satisfaire. En fait il était devenu comme son père, un violeur. Mais lui il ne viole que les hommes pas les femmes, car elles le dégoute. Le seul jour où il touchera une femme se sera par erreur ou alors pour la frapper, pour rien d'autre.

Reizo aime se moquer des gens, il adore leur trouver des surnoms stupides, et il continue justement quand il voit que la personne n'aime pas, cela l'amuse encore plus. La douceur il ne connait pas, car on a jamais été doux avec lui, mais cela ne veut pas dire que ca ne va pas arriver.
Reizo passe la plupart de son temps à fumer et à boire, sauf qu'il ne faut mieux pas qu'il boive trop sinon il devient violent.


•••Il était une fois ...
Vous pensez surement que tout commence par une belle histoire d'amour entre ses parents, ben c'est raté. Sa mère s'appelait Cho et elle n'était qu'une vulgaire prostitué, vous savez le genre qui accepte de tout faire même pour une pièce, peut importe l'endroit même si c'est dans une ruelle sale où il n'y a aucune hygiène. Son proxénète était son frère, Fuhito, il l'avait mis sur le trottoir car à la mort de leur parent ils n'avaient plus assez d'argent pour subvenir à leur besoin. Depuis il avait ouvert un bordel et avait une vingtaine de prostitués, homme et femme sous ces ordres. Cho, elle était devenue une vrai paumée à force de tout ce travail, elle faisait des journées de 15 heures, enchaînant client sur client, elle avait à peine le droit de manger et de se reposer. Quand elle rentrait le soir, elle avait à peine le temps de se doucher qu'elle devait donner l'argent à son frère.

Quand elle ramenait pas assez d'argent, il la frappait et la fouettait, elle avait beau lui dire d'arrêter, que les clients voudraient pas d'elle, il continuait. Mais un soir de juin, Fuhito avait trop bu et prit de cocaïne, alors après avoir battu sa sœur, il la viola pendant des heures. Le lendemain matin, Cho dû retourner sur le trottoir alors qu'elle souffrait énormément, elle ne pût même pas continuer et au bout d'une heure elle rentra chez son frère qui lui dormait toujours couché avec un homme et une femme qui travaillait pour lui. Certain était privilégiait sauf elle. Quand son frère l'aperçut en se levant il la frappa de nouveau et la viola encore une fois mais cette fois il l'avait attaché et comme il disait, il faisait ca pour la punir de pas lui obéir.

Quelle superbe punition violé sa sœur, qui était droguée tout le temps pour tenir, et là il avait décide de plus lui en donner, qu'elle aurait qu'à mieux vendre ses fesses pour en avoir. Sauf que sans ca elle pouvait pas le faire. Alors tout les soirs il continuait de la battre mais il avait arrêté de la violer, il avait comprit qu'elle n'arrivait plus à se faire prendre par plein de mecs à cause de ca, alors il lui disait d'aller avec les femmes aussi, et elle lui obéit. Pourtant elle n'aimait pas les femmes mais elle n'avait pas le choix. Elle, ca la dégoutait plus qu'autre chose mais au moins elle avait plus d'argent avec elles, car elles payaient bien plus. Son frère était content, il pouvait se payer se qu'il voulait, mais jamais il ne lui donna de la drogue, il voulait qu'elle souffre, sauf qu'elle était en manque et qu'elle se sentait de plus en plus mal.

Son frère demanda à une prostituée de l'amener aux urgences, qu'ils s'occupent d'elle pour qu'elle puisse retourner sur le trottoir le plus vite possible. Cho y alla, elle se sentait tellement mal qu'elles durent y allez en taxi, elle ne pouvait même plus marcher tellement elle souffrait. Une fois à l'hôpital ils durent lui demander ce qu'elle avait et elle leur dit qu'elle se droguait et qu'elle était en manque depuis un mois, que ca allait de plus en plus mal. Bien sur les médecins lui demanderont pourquoi elle n'était pas venue avant et elle dit que son frère ne voulait pas l'amener plus beau. Les médecins lui firent plein d'examen et là ils découvrent quelque chose. Ils lui annoncèrent qu'elle était enceinte, et elle leur dit que ce n'était pas possible, qu'elle mettait toujours des préservatifs puis là elle se rappela de ce que son frère lui avait fait un mois plus tôt. Elle n'en revenait pas, c'était pas possible qu'elle soit enceinte.

Elle appela son frère pour lui dire, et là il lui dit de se faire avorter immédiatement, il avait pas envie d'avoir une prostituée enceinte car elle ne pourrait plus travailler pendant un moment donc il voulait pas de cet enfant. Cho l'annonça aux médecins mais ils refusèrent de le faire, disant qu'il y avait un risque pour sa vie s'il le faisait maintenant, vu qu'elle était en manque. Elle leur dit qu'elle s'en fichait mais ils refusèrent et l'amenèrent dans une chambre disant qu'elle délirait, qu'elle ne savait pas ce qu'elle voulait à cause de son manque de drogue. Sauf qu'à cause de leur idiotie, elle dût garder cet enfant. Pendant six mois, elle resta à l'hôpital pour faire une cure de désintoxication et pendant ce temps là son ventre grossissait, sauf que les médecins devaient surveiller l'état du bébé.

Ils découvrirent que non seulement Cho était en manque mais aussi l'enfant. Ils devaient la surveiller encore plus pour que l'enfant survive, même si au fond d'elle Cho voulait qu'il ne vive pas. Tout les matins et tout les soirs, ils lui donnaient quelque chose pour calmer l'enfant mais pas elle. Au bout des six mois, elle fût ramenée chez elle, enfin chez son frère, qui bien sur n'était pas dû tout content, non seulement elle n'avait pas pu bosser pour lui ramener de l'argent mais en plus elle lui ramenait un gosse, et de lui en plus comme s'il avait besoin d'une chose pareil dans sa vie. Le problème c'est qu'il aurait voulut essayer de le tuer pendant qu'il était encore dans le ventre de sa mère, le seul problème c'est que toute les semaines, elle devait allez chez le médecin pour qu'il lui fasse un prélèvement d'urine pour voir si elle avait prit de la drogue et il devait aussi vérifier la santé du bébé. Il lui avait aussi dit que s'il arrivait quelque chose au bébé, elle irait en prison immédiatement.

Ils avaient bien vu à l'hôpital qu'elle ne le voulait pas et pour éviter qu'elle fasse une bêtise, ils l'avaient menacé de la prison et son frère pouvait pas se permettre que ca arrive. Surtout qu'une fois le bébé venu au monde, elle retournerait sur le trottoir c'était ce que Fuhito avait décide et il lui redonnerait de la drogue pour qu'elle tienne. Comme elle ne pouvait rien faire à cause de son gros ventre, Cho passait ces journées assisse sur le canapé à recoudre les vêtements des autres prostituées, à faire le ménage, enfin ce qu'elle pouvait, ou alors à faire à manger. Elle se découvrit un talent pour la cuisine qu'elle n'avait jamais pu exploiter à cause de son frère. Elle était enfin heureuse et tout ca grâce à ce bébé, elle était devenue une autre femme. Finalement elle aima ce petit en lui et elle savait qu'elle voulait le garder.

Le petit arriva quelques semaines plus tard, une prostituée dû amener Cho à l'hôpital car comme toujours son frère s'en foutait complètement. Cho souffrait énormément, elle leur disait qu'elle n'y arriverais jamais et après plus de 20 heures de souffrance le petit Reizo vînt au monde. Sa mère était vraiment heureuse et à l'hôpital elle s'occupait tout le temps de lui, écoutant bien les sages femmes pour savoir comment il fallait s'en occuper, elle voulait être une mère vraiment bien pour son fils même s'il était né de son frère. Elle voulait dire à son frère une fois rentré qu'elle allait changé de vie pour son fils, c'était ce qu'elle voulait au fond d'elle, trouver un appartement et un travail pour l'élever dans le respect, mais son frère ne voulait pas ca. Elle rentra deux semaines plus tard chez son frère pour pouvoir récupérer ses affaires et lui dire, mais elle eut une bien malheureuse surprise.

Son frère l'attendait avec deux hommes et une des prostituée fût obligée de prendre le bébé pendant que les deux hommes tenaient Cho par les bras. Elle dit à son frère ce qu'elle voulait faire, mais lui ne disait rien s'approchant petit à petit cachant quelque chose dans son dos. Il lui attrapa le poignet, et il la piqua avec une seringue bourré de drogue, et voilà de nouveau Cho qui devenait à cause de lui une nouvelle droguée. Le petit Reizo, et bien en fait tout le monde s'en fichait de lui. Sa mère devait recommencer à faire le trottoir, elle était devenue de plus en plus accroc à la drogue, et elle était redevenue la paumée d'avant, demandant une pièce juste pour faire ce que les hommes voulaient d'elle. Son père, Fujito, et bien autant dire qu'il s'en occupait jamais. Il faisait tout pour ne jamais être dans la même pièce que son fils, de toute façon il en avait jamais voulut. Vous vous demandez surement mais qui s'occupait du petit Reizo ? Et bien c'était les autres prostituées, quand elles ne travaillaient pas.

Et voilà comment Reizo grandit, dans un monde plein de prostitués, de drogues et de violence. La journée il passait de bras en bras, sans vraiment comprendre quand il était bébé mais en grandissant, il se posait plein de questions. Pourquoi avait il autant de maman ? Pourquoi avait il autant de papa ? Mais au fil du temps, les prostitués ne s'occupaient plus de lui ou alors rarement, Fuhito leur disait qu'ils feraient mieux de travailler que s'occuper de lui, alors il restait seul pendant la journée et il n'avait que trois ans. Il devait se débrouiller pour s'habiller, se laver tout seul et même des fois pour manger. Les prostitués se débrouillaient pour qu'il y ait toujours un petit plat prêt pour lui mais bien souvent il le mangeait froid, quand personne ne pouvait lui réchauffer. Il était vraiment malheureux d'être si seul, mais il n'avait pas d'autre choix.

Sa mère essayait de le voir comme elle pouvait mais quand elle rentrait il dormait déjà et elle pouvait juste l'embrasser avant d'aller se laver et dormir. Un jour alors que Reizo était seul dans l'appartement, il écouta du bruit venant du salon alors il alla voir ce qu'il se passait quand il aperçut un homme qu'il ne connaissait pas, c'était Fuhito qui était assit en train de boire, sauf que d'habitude, pendant la journée il allait dans un bar mais là il avait décidé de le faire chez lui. Le petit le regarda surprit mais cela ne plût pas à Fuhito qui le frappa. Mais il ne le fît pas une fois mais plusieurs, le petit pleurait, il comprenait pas pourquoi cet homme était méchant avec lui. Le soir quand Cho rentra elle aperçut son fils comme ca et s'énerva contre son frère qui la frappa aussi. Il détestait qu'elle lui parle comme ca et il contait bien se faire respecter. En fait il commençait en avoir de plus en plus marre d'elle mais il ne pouvait rien y faire.

Sauf qu'un matin quand Fuhito alla lever sa sœur pour qu'elle aille sur le trottoir, elle ne se réveilla pas, alors il appela les autres prostitués pour qu'il vienne l'aider mais c'était trop tard, Cho avait fait une overdose. Elle était tellement droguée qu'elle en prenait de plus en plus pour ressentir les effets et là c'était une fois de trop. Reizo lui se retrouva seul sans sa maman, mais il la connaissait à peine alors il ne savait pas qui elle était et pourtant de lui il ressentit une grande tristesse, alors il se mit à pleurer. Quand Fuhito l'aperçut en train de pleurer, il le gifla en disant qu'un homme n'avait pas besoin de pleurer. Et voilà il devait s'occuper de lui maintenant et il avait bien décider d'en faire un homme, alors pour l'endurcir à chaque fois qu'il le voyait il le frappait jusqu'à ce que Reizo arrête de pleurer et qu'il arrête de lui demander d'arrêter de le frapper.

A partir de l'âge de 10 ans, à force de se faire battre, Reizo ne disait plus rien sous les coups. Cela faisait plaisir à Fuhito et à partir de ce moment là il ne s'occupa plus de lui alors Reizo se mit à voler dans la rue pour pouvoir s'acheter à manger car Fuhito lui disait de se débrouiller pour ramener de l'argent s'il voulait manger. Au début Reizo se faisait prendre à chaque fois mais petit à petit il se débrouillait pour arriver à bien voler sauf qu'à chaque fois il volait les personnes âgées et elles n'avaient pas beaucoup d'argent sur elles et il se faisait battre à chaque fois, mais c'était pas sa faute quand même.

A l'âge de 15 ans, il était déjà un délinquant, il avait été arrêté plus de vingt fois mais à chaque fois personne n'avait pu donner de preuve de ses vols donc il était relâché à chaque fois. Bien sur tout était marqué dans son dossier mais il ne pouvait rien en faire. Quelques mois plus tard, Reizo rentra dans un gang, celui qui était le plus craint de la ville. Les membres du gang cambriolait des maisons, tuaient les propriétaires s'ils les surprenaient, les violaient des fois que se soient des hommes ou des femmes avant de les tuer. Tout le monde avait peur d'eux mais comme ils n'allaient que dans un seul quartier, le plus mal famé, les gens ne portaient jamais plainte à la police car ils avaient trop peur d'eux. Reizo faisait partit des pires parmi le gang, et un jour alors qu'il rentra chez lui son père s'énerva contre lui et pour la première fois Reizo lui rendit les coups mais quand il eut finit de le frapper, il réalisa que Fuhito était mort. Il ne ressentit rien du tout il s'en fichait de lui, et puis il n'avait jamais prouvé qu'il tenait à lui donc il s'en foutait.

Il partit de chez lui en prenant le peu d'affaire qu'il avait, laissant le corps là, puis il partit s'installer dans une autre ville car il savait qu'un jour on le retrouverait et ca il n'en avait pas envie. Pourquoi ? En partant de là il avait bousculé une prostituée qui trouva le corps juste après et elle avait bien eu le temps de le reconnaitre, vu qu'elle l'avait appelée par son prénom en lui demandant où il allait. Bien sur il n'avait pas pris le temps de lui répondre, et il avait prit le premier bus pour allez le plus loin possible avec le peu d'argent qu'il avait pût piquer sur son père. Là bas il chercha un petit boulot tout en cherchant un appartement pour pouvoir vivre mais le seul qu'il trouva fût dans un quartier mal famé de la ville car il n'était pas trop cher, et le seul travail qu'il trouva pour son âge fût celui de nettoyeur de scène de crime.

Et oui ils n'avaient pas fait attention en le prenant, il avait donné des faux papiers disant qu'il était majeur alors qu'il n'avait que 17 ans et vu comme il était déjà grand il n'avait pas cherché à vérifier. Dès qu'il y avait un crime il était appelé pour nettoyer la scène de crime après le passage de la police et dès cet instant il fût prit d'un grand intérêt pour la mort, et ceux qui travaillait avec lui le trouvait étrange mais il s'en fichait. Petit à petit il se mit à lire des livres sur la mort, et il étudia pour devenir médecin mais pour faire les autopsies. Il était particulièrement doué en étude et il était dans les premiers de sa classe, mais il devait travailler en même temps pour se payer ses études et cela le fatiguait énormément car il était appeler des fois en pleine nuit pour pouvoir allez sur une scène de crime alors il laissa tomber l'école pour continuer son travail.

Au bout de deux ans, il fût viré car la boite où il travaillait ne pouvait pas garder tout le personnel et comme il était dans les derniers arrivés il fût dans les premiers a être viré. Cela l'embêtait vraiment car il adorait ce travail mais à la place il en chercha un autre et il devînt chauffeur pour les corbillards, amenant les morts au cimeterre mais bien sur il n'était pas d'un très grand réconfort pour les personnes en deuil, car lui il amenait le mort et partait après, s'en fichant un peu de leur peine. Il n'avait jamais été malheureux sauf une fois quand il avait perdu sa mère, et elle n'avait été que passagère. Petit à petit ce métier l'ennuya et il postula pour être gardien de cimeterre dans une ville au Japon où on pouvait avoir un esclave.

Cela fait maintenant deux ans qu'il y travaille et il y fait un très bon travail. Tout les jours il regarde si personne n'a touché aux tombes, qu'ils nettoient de temps en temps, sans vraiment savoir pourquoi. Peu de temps après être arrivé il avait découvert la tombe de sa mère, alors qu'elle n'était jamais venue habité là mais en fait il avait découvert que son père l'avait fait enterré ailleurs pour que Reizo n'aille jamais sur sa tombe pour être loin d'elle comme il l'avait toujours été. Reizo y vient tout les jours pour y déposer un bouquet de fleur, juste un signe pour lui, comme pour faire voir qu'elle compte pour lui même s'il ne l'a jamais connu. Il a toujours vécut seul mais maintenant il en a assez, alors il a décidé d'acheter un esclave, pourquoi ? Il ne sait pas, mais c'est ce qu'il veut, peut être juste pour avoir quelqu'un a embêter tout les jours ou peut être pour justement ne plus être seul comme il l'a toujours été.



Edit Admin Shuhan:
    Bienvenue à toi sur le forum ^^

    Fiche validée, amuse toi bien avec nous!

    Ton appartement se trouve au N°4 des Résidences Heylid.

. . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-table-avec-moi.blogspot.fr/
 
Reizo Kinsue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reizo chérie ... Juste Reizo ~~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master-soumis V2 :: • Formalités de séjour • :: Fiches d'état civil & Parcours :: Cartes de séjour validées :: Cartes de séjour Maîtres(ses)-
Sauter vers: